Archives par étiquette : Loi de programmation pluriannuelle de la recherche

CNU. Motions sur la suppression de la qualification aux fonctions de professeur.es dès cette année

MOTION SECTION 19 SOCIOLOGIE-DEMOGRAPHIE  11 janvier 2021
SUPPRESSION DE LA QUALIFICATION AUX FONCTIONS DE PROFESSEUR.ES : UNE REFORME AUTORITAIRE DEJA DESASTREUSE

« décision du Ministère de dispenser de qualification par le CNU les candidat·es aux fonctions de professeur·es dès cette année, au mépris de son engagement à ne mettre en application la Loi de Programmation de la Recherche que l’an prochain et d’engager une discussion sur ses décrets d’application.

Encore une fois prise sans concertation, cette décision intervient très tardivement (le vendredi 8 janvier dernier), alors que les candidat·es avaient déjà préparé et déposé leurs dossiers sur l’application Galaxie du CNU, au prix d’un effort conséquent dans un contexte marqué par la surcharge de travail due au confinement. Ces candidat.es seront pourtant privé.es de la reconnaissance d’une instance nationale alors même que le travail d’évaluation de leurs dossiers avait démarré. Jamais dans l’histoire de l’université ne s’était affiché un tel mépris du travail des universitaires ! »

Lire la suite :

Lettre de l’AFEA contre la LPR – lundi 30.11.2020 – état des signatures à 08h45 ce jour

INFORMATION
Nous avons envoyé les signatures aux Députée.es, aux Sénateurs et Sénatrices, aux Cabinets du Premier Ministre, de la Ministre de l’ESRI, à la Présidence de la République.
La lettre de l’Afea et les signatures individuelles et collectives apparaissent :
sur le site de l’AFEA: https://afea.hypotheses.org/
 Malgré le vote de la loi, à l’Assemblée Nationale au Sénat la semaine dernière, partout, 

              La mobilisation continue ! 

Merci à tous et toutes
 
 
Nous, anthropologues et ethnologues, maintenons notre opposition ferme à la loi de programmation de la recherche aujourd’hui proche de l’adoption définitive. 
 
Nous condamnons l’introduction de dernière minute de plusieurs amendements, notamment la décision de supprimer le rôle des sections du Conseil National des Universités dans les qualifications alors qu’elles garantissent le traitement national des statuts et des concours des enseignants-chercheurs et enseignantes-chercheuses. 
 
La remise en cause de cette institution signe la suppression du caractère collégial, représentatif et pluraliste des évaluations des EC – buts ultimes et inconditionnels d’une communauté qui s’affiche comme scientifique. Parallèlement, elle ouvre la porte à des modalités de recrutement contraires à ce qu’exige un exercice de la recherche et de l’enseignement indépendant des localismes et des pouvoirs. 
C’est aussi la construction et la régulation collectives des disciplines qui disparaissent.
 
Les quelques concessions, faites notamment aux questions d’intégrité scientifique, ne suffisent pas à excuser la tentative d’entrave à nos libertés académiques. Au contraire, nous nous engageons à les défendre et nous élevons contre la répression annoncée du droit de manifester. 
 
L’appauvrissement du rôle du CNU, mis subitement au vote de la Commission Mixte Paritaire, est le résultat d’une conception inquiétante du débat démocratique et de la concertation.
 
La déconsidération pour l’amendement voté au Sénat, réduisant la durée de la loi de programmation de 10 à 7 ans, illustre un refus total du débat contradictoire et de la prise en compte des aspects les plus dénoncés par l’ensemble de la communauté depuis de longs mois.
 
Aussi nous soutenons toutes les démarches visant à renouer le dialogue avec un·e ministre attentif·ve à la communauté dont elle·il se doit, a minima, de considérer les acteurs et actrices concerné·e·s par une loi de programmation de la recherche qu’il faut réécrire.
 
SIGNATURES INDIVIDUELLES
 
Marc Abélès, DE, EHSS, Paris
Christelle Achard, doctorante en sociologie, Université de Caen  Normandie
Nicolas Adell, MCF, Université de Toulouse – Jean Jaurès
Zakia Ahmed, Doctorante INALCO, CESSMA PARIS
Marlène Albert Llorca, PU émérite, Université de Toulouse-Jean Jaurès
Catherine Alès, DR, CNRS, EHESS, Paris
Otávio Amaral, Doctorant, CEIAS-EHESS 
Bernard Ancori, PU émérite, Université de Strasbourg
Sarah Andrieu, MCF, Université Côte d’Azur, CTEL/IMAF
Elisabeth Anstett, DR CNRS/UMR 7268
Eléonore Armanet, MCF, Aix-Marseille Université, IDEMEC
Anath Ariel de Vidas, DR, Laboratoire Mondes Américains, EHESS-CNRS
        Justine Assié, EHESS, Master
        Alice Aterianus-Owanga, Postdoctorante à l’Université de Lausanne.  
        Olivia Aubriot, CR CNRS, 
        Alexis Avdeeff, MCF, Université de Poitiers, Vice-président de la 20e section du CNU (membre élu)
        Shaniya Azhar-Laplacr, Master 2, EHESS paris
        Serge Bahuchet, PRMU, MNHN, UMR 7206
        Marie Balas, MCF, Université de Strasbourg, UMR 7367 – DynamE
        Marie Baltazar, postdoctorante EHESS/LISST-Cas, enseignante vacataire  Université Toulouse – Jean Jaurès
        Amélie Barbier, doctorante, EPHE/LAS
        Catherine Baroin, CNRS
        Bruno Baronnet, chercheur associé IIAC-LAIOS (EHESS)
        Tiphaine Barthelemy, PU, Université de Picardie Jules Verne/CURAPP-ESS
        Gil Bartholeyns, Maître de conférences, Université de Lille
        Christophe Baticle, Docteur, Université de Picardie Jules Verne, UR4287 Habiter le Monde.
        Vincent Battesti, chercheur  CNRS, Musée de l’Homme, Muséum national d’histoire naturelle
        Sophie Bava, CR IRD, LPED.
        Carine Baxerres, CR IRD, MERIT – LPED.
        Jean-Michel Beaudet, Professeur, Université Paris Nanterre
        Claire Beaudevin, CR CNRS, Cermes3
        Arthur Beauté, APD, EHESS Paris
        Irene Bellier, DR CNRS, LAIOS-EHESS, Paris
        Alfonsina Bellio, Directrice d’études, EPHE Paris, GSRL (CNRS-EPHE).
        Tiziana Nicoletta Beltrame, Postdoctorante, Cerlis
        Yazid Ben Hounet, CR CNRS, Laboratoire d’anthropologie sociale
        Alban Bensa, DE EHESS Paris
        Laurent Berger, MCF, EHESS
        Justine Bergounhon, Master 2 EEPI, Université Toulouse II Jean Jaurès
        Léa Bernard, Master 2, EHESS Paris
        Carla Bertin, Doctorante, EHESS, Imaf, Paris
        Justine Biancotto, Doctorante, vacataire, UT2J, LISST-CAS
        Isabelle Bianquis PR Université de Tours UMR Citeres
        Lydie Bichet, Doctorante, Université de Strasbourg, UMR 7367 Dynamiques européennes.
        Letty Bidivanu, Master 2, EHESS
        Serena Bindi, MCF Ethnologie, Université de Paris, CANTHEL 
        Julien Blanc, MCF, Musée de l’Homme, Muséum national d’histoire naturelle
        Jordie Blanc Ansari, doctorante Anthropologie, Centre Recherche Et de Documentation sur les Amériques (IHEAL)
        Melissa Blanchard, CR, CNRS, Centre Norbert Elias
        Marieke Blondet, EC AgroParisTech, UMR SILVA Université de  Lorraine, AgroParisTech, INRAE
        Hélène Bloch, Doctorante, Université Paris Nanterre / UMR 7186 Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative
        Stéphane Blumer, doctorant en Anthropologie sociale et ethnologie, EHESS – IIAC 
        Sophie Bobbé, Anthropologue, iiAC, Ehess, Paris
        Marine Bobin, docteure en anthropologie sociale, Lisst-CAS, Université Toulouse Jean Jaurès
        Tahjin Bocanosih, post-doctorant EHESS, docteur en anthropologie sociale.
        Katia Boissevain, CR, CNRS, IDEMEC.
        Thierry Boissière, MCF, Université Lumière Lyon 2, Environnement, Ville, Société (EVS UMR 5600) 
        Julien Bonhomme, MCF, École normale supérieure, Laboratoire d’anthropologie sociale (UMR7130)
        Pascale Bonnemère, Directrice de recherches, CNRS
        Julien Bondaz, MCF, Université Lumière Lyon 2, LADEC
        Marc Bordigoni, IRh.c., CNRS, IDEMEC, UMR
        Bianca Botea, MCF, Université Lumière Lyon 2, LADEC.
        Marion Bottero, Docteure, LESC Paris X Nanterre.
        Yannis Boudina, doctorant anthropologie sociale, EHESS, Paris.
        Sébastien Boulay, MCF, Université de Paris, UMR CEPED, en délégation au CNRS (Institut des Mondes africains)
        Etienne Bourel, doctorant, Université Lumière-Lyon 2, LADEC
        André Bourgeot DR émérite CNRS/LAS
        Elise Boutié, Doctorante, EHESS, Paris
        Laurence Boutinot, chercheure au CIRAD- Montpellier. 
        Eric Boutroy, MCF, Université Lyon 1, Laboratoire sur les Vulnérabilités et l’Innovation Sportives (L-ViS)
        véronique Boyer, DR CNRS, UMR 8168
        Sylvie Bredeloup, DR IRD LPED Aix-Marseille
        Marion Breteau, chercheure associée, UMIFRE CEFAS Koweït
        Alain Breton, DR honoraire, CNRS, Nanterre
        Anne-Laure Briand, docteure en anthropologie, IDEMEC
        Charlotte Brives, CR CNRS, Centre Emile Durkheim, Bordeaux
        Christian Bromberger PR émérite IDEMEC Université d’Aix-Marseille
        Christophe Broqua, CR CNRS, IMAF
        Katia Buffetrille EPHE/CRCAO
        Désirée Bulacio, Master 2, EHESS Paris
        Claire Bullen, CNRS IDEMEC, UMR 7307, Université Aix-Marseille, 
        Baptiste Buob, CR CNRS, UMR 7186, Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative
        Eve Bureau-Point, CR CNRS, UMR 8562, Centre Norbert Elias
        Delphine Burguet, MSA/INMA (affiliée à l’IMAf EHESS)
        Sisa Calapi, doctorante (CREM-LESC), Université Paris Nanterre
        Sylvaine Camelin, MCF, Université Paris Nanterre
        Lucia Candelise, chercheuse associée au laboratoire CEPED, Paris
        Elise Capredon, ATER, Université Lumière Lyon 2, LADEC
        Cléo Carastro, MCF, EHESS
        Laure Carbonnel, chercheuse postdoctorale, IHA/CREPOS
        Benoît Carteron, Université Catholique de l’Ouest Angers, ESO  Angers UMR 6590
        Sarah Carton de Grammont, CR CNRS, UMR 7186, Laboratoire  d’ethnologie et de sociologie comparative
        Vanessa Caru , CR, CEIAS (CNRS-EHESS)
        Lucile Casana, Master 2 Anthropologie Sociale et Culturelle, Université de Bordeaux
        Alfonso Castellanos, chercheur postdoctoral, EHESS/Centre Georg Simmel
        Vivien Caubel, doctorant, Ehess, IIAC
        Andrea Ceriana Mayneri, CR CNRS, Institut des mondes africains
        Nicolas Césard, MCF, Musée de l’Homme, Muséum national d’histoire naturelle
        Arnauld Chandivert, MCF, Université Paul-Valéry Montpellier 3
        Luc Charles-Dominique, PR émérite, Université Côte d’Azur.
        Hugo Charles, Master 1 Anthropologie Sociale et Culturelle, Université de Bordeaux 
        Chloé Chassagnac, Doctorante, UT2J, LISST-CAS
        Jean-Pierre Chauveau, Directeur de recherche émérite IRD
        Carine Chavarochette, Chercheure associée au CREDA CNRS UMR 7227
        Sophie Chave-Dartoen, MCF, Université de Bordeaux, Passages
        Sophie Chevalier, Professeure, Université de Picardie Jules Verne, UR4287 Habiter le Monde.
        Bruno Chevreau, DNSEP
        Laurent Chircop-Reyes, Docteur anthropologie social et historique, études chinoises, CCJ (EHESS) IrAsia (AMU)
        Gaetano Ciarcia, DR, CNRS, IMAF
        Riccardo Ciavolella, CR CNRS, IIAC, EHESS Paris
        Etienne Clausse, Master 2, EHESS Paris
        Alexandra Clavé-Mercier, Docteure, chargée de cours Université d’Angers, ESO UMR 6590
        Mathieu Claveyrolas, DR CNRS, CEIAS
        Agnès Clerc-Renaud, Professeure, Université de Guyane, USR 3456
        Alexis Cléré, Socioanthropologue
        Juliette Cleuziou, MCF, Université Lumière Lyon 2, LADEC
        Antoine-Aurèle Cohen-Perrot, Master 1 Ethnologie générale, Université Paris-Nanterre
        Marie Colleuil, Master 2 Ethnologie et anthropologie sociale et culturelle, EHESS Paris
        Geremia Cometti, MCF, Université de Strasbourg, UMR 7367 Dynamiques Européennes
        Aurélie Condevaux, MCF, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, EIREST
        Sylvaine Conord, MCF Université Paris Nanterre, UMR 7218 LAVUE
        Alice Constans, doctorante Université Toulouse Jean Jaures
        Jean Copans, Professeur émérite, Paris Descartes
        Sophie Corbillé, MCF, Sorbonne-Université
        Maxime Cordellier, Docteur, Université de Caen Normandie, CERREV
        James Costa, Sorbonne Nouvelle, Lacito
        Olivier Coulaux, Doctorant Anthropologie Sociale, EHESS
        Ludovic Coupaye, University College London, Department of  Anthropology
        Francesca Cozzolino, enseignante-chercheure, Ecole des Arts  Décoratifs, Paris, PSL / LESC-Université de Nanterre
        Chantal Crenn, PR UPV CERCE 
        Nadine Cretin, Docteur en Histoire (Anthropologie religieuse), SEF, Paris
        Michèle Cros, Professeure d’anthropologie, Lyon 2
        Baudouin de Crozé, Master 2, EHESS, Paris
        Anna Cuomo, postdoctorante CNRS UMR Passages/Institut ARI Bayonne
        Isabelle Daillant, CR CNRS, EREA-LESC (Nanterre)
        Jérémie Damamme, doctorant en sociologie, Université de Caen  Normandie, CERREV
        Mathias Dambuyant, Docteur en sociologie, EHESS, IIAC
        Juliette Danfakha, doctorante, Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative (UMR 7186), Paris Nanterre
        Harry Danon, M2 ethnologie – anthropologie sociale, EHESS
        Camille Darche, Doctorante, Université Paris Nanterre / UMR 7186 LESC
        Caroline Darroux, Docteure, Directrice scientifique de l’ethnopole de la Maison du Patrimoine Oral de Bourgogne.
        Véronique Dassié, CR CNRS, IDEMEC Aix-Marseille Université,  Aix-en-Provence
        Beatrice David, MCF, Université Paris 8/UMR LEGS
        Octave Debary, Pr Université de Paris, Directeur du CANTHEL
        Quentin Delanghe, artiste – chercheur en ethnologie
        Gregory Delaplace, MCF, Université Paris Nanterre, LESC (UMR7186),         Institut Universitaire de France
        Jessica De Largy Healy, CR CNRS, UMR 7186, Laboratoire d’ethnologie         et de sociologie comparative (Nanterre)
        Catherine Delcroix, professeure, Université de Strasbourg, UMR 7367         Dynamiques Européennes
        Sarah Demichel-Basnier, Doctorante ATER, CERREV, Université de Caen
        Christine Demmer, CR CNRS, Centre Norbert Elias         (CNRS,EHESS,AMU,UAPV)
        Romain Denimal, doctorant, UPN (ED 395), Laboratoire d’ethnologie et         de sociologie comparative (UMR 7186)
        Alice Desclaux, DR IRD
        Philippe Descola, Professeur émérite, College de France 
        Anna Dessertine, CR IRD, UMR 215 Prodig.
        Nicoletta Diasio, Professeure, Université de Strasbourg, UMR 7367         Dynamiques européennes.
        Maria Beatrice Di Brizio, docteure en Anthropologie sociale et         ethnologie (EHESS)
        Pierrine Didier, Post-doctorante, Université de Lyon, LAET UMR 5593         / ENTPE
        Pierre-Olivier Dittmar, Maître de Conférences, EHESS
        Aurélie Doignon, Docteure, A.T.E.R. Université de Caen
        Pascale Dollfus, CR CNRS, UPR 299, Centre d’Etudes Himalayennes
        Christèle Dondeyne, MCF,  UBO  UMR AMURE
        Irène Dos Santos, CR, CNRS, URMIS
        Alice Doublier, CR CNRS, CCJ
        Laurence Douny, postdoctorante Humboldt, Berlin. 
        Benjamin Dubertrand, doctorant, Université Toulouse Jean Jaurès,         Lisst-CAS
        Arnaud Dubois, CR, HT2S-CNAM
        Véronique Duchesne, MCF Université de Paris/UMR Ceped
        Romain Duda, postdoctorant, Institut Pasteur
        Matthieu Duperrex, MCF, ENSA Marseille
        Lucie Dupré – cr Inrae, UMR Cesaer UMR 1041.
        Aurore Dupuy, doctorante, Université Paris Est, LIRTES
        Théo Dupuy, master 2 anthropologie sociale et culturelle,         Université de Bordeaux
        Eloïse Durand, ethnologue, anthropologue appliquée, indépendante.
        Marie Durand, MCF, Université de Strasbourg, UMR 7367 Dynamiques         Européennes.
        Bastien Durand-Toulouse, Doctorant, Université de Picardie Jules         Verne/CURAPP-ESS.
        Tiphaine Duriez, MCF, Université Lumière Lyon 2, LADEC
        Fabienne Duteil-Ogata, MCF, Université Bordeaux-Montaigne, Pessac         (CLARE/IIAC)
        Lara Elfjiva, doctorante, IIAC-CNRS-EHESS
        Nicolas Ellison, MCF, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales         (Mondes Américains-CERMA, UMR8168)
        Anne Eon, Docteure en Ethnologie, Université de Paris, CANTHEL EA         4545
        Philippe Erikson, PR, Université Paris Nanterre 
        Milena Estorniolo, docteure en Anthropologie sociale et ethnologie         (EHESS)
        Guillaume Etienne, MCF Université Tours, Citeres
        Elodie Fache, CRCN, IRD
        Sylvie Fainzang, DR honoraire, Inserm
        Cyril Farnarier, socio-anthropologue, LaSSA
        Laurence Faure, MCF, Université Lumière Lyon 2, Centre Max Weber
        Marc Ferré, Membre de la SEF et de l’AFEA
        Carole Ferret, CR CNRS, Laboratoire d’anthropologie sociale
        Katia Fersing, ethnologue, Commune de Roquefort, chercheur associée         UMR-208 PALOC (IRD, MNHN)
        Valérie Feschet, MCF, IDEMEC, Aix-Marseille Université
        Emma Fiedler, Doctorante, Université Aix-Marseille, IDEMEC
        Léa Filiu, doctorante, EPHE-LAS
        Agnès Fine, Directrice d’études EHESS
        Laura Fléty, Post-doctorante, CREM-LESC, UMR7186
        Benoît Fliche, DR CNRS, IDEMEC. 
        Frédérique Fogel, DR CNRS, Laboratoire d’ethnologie et de         sociologie comparative (Nanterre)
        Bernard Formoso, PR, Université Montpellier 3, Laboratoire d’études         et de recherche en ethnologie et sociologie 
        Laura Fortin, Doctorante en anthropologie sociale, EHESS –         LAIOS/IIAC
        Marie-Aude Fouéré, MCF, EHESS/ Institut français de recherche en         Afrique de Nairobi (IFRA-Nairobi) / (IMAF)
        Laurent Sébastien Fournier, MCF, Aix-Marseille-Université, UMR         7307 IDEMEC CNRS-AMU
        Toufik Ftaïta, Université Côte d’Azur
        Julien Fuchs, UBO, IDEMEC
        Antonine Gabin, Master 2 anthropologie, Université de Paris
        Giulia Gaddi, Master 2, EHESS
        Jean-Claude Galey, EHESS
        Lucille Gallardo, Docteure et ATER, Université Paris-Nanterre         Sophiapol, IEP Aix en Provence Cherpa 
        Sébastien Galliot, CR CNRS, Centre de Recherche et de Documentation         sur l’Océanie
        Hugo Gassin, Masterant, Anthropologie sociale et historique
        Nathalie Gauthard, PR, Université d’Artois
        Églantine Gauthier, doctorante, EHESS
        Didier Gazagnadou, PR, Université Paris 8.
        Lorraine Gehl, APD, EHESS
        Marie-Luce Gélard, Anthropologue, MCF, Université de Paris
        Simon Gérard, Doctorant, EHESS/CREDO
        Marie-Pierre Gibert, MCF, Université Lumière Lyon 2, UMR 5600         EVS-Environnement, Ville, Société.
        Olivier Givre, MCF, Université Lumière Lyon 2, UMR 5600         EVS-Environnement, Ville, Société.
        Philippe Glatre, Doctorant, Université Sorbonne Nouvelle, UMR         Lacito
        Sophie Gleizes, Master 2, EHESS (Paris)
        Barbara Glowczewski, DR, CNRS, Laboratoire d’Anthropologie sociale         (CNRS/EHESS/Collège de France, PSL)
        Emma Gobin, MCF, Université Paris 8
        Julien Goron, Enseignant contractuel,  Universite Paris         Nanterre.
        Sylvie Grand’Eury-Buron, MCF, africaniste, EA 3943,  Université         de Lorraine
        Jean-Marc de Grave, MCF Université d’ Aix-Marseille.
        Kyra Grieco, ATER EHESS, LISST/CAS.
        Stéphane Gros, CR, CNRS, Centre d’études himalayennes
        Aurélia Gualdo, doctorante, EHESS-IIAC
        Caterina Guenzi, MCF, EHESS-CEIAS
        Manuela Guevara, anthropologue INSERM ANRS 
        Marie-Laure Guilland Université Grenoble Alpes
        Cécile Guillaume-Pey, CEIAS (CNRS)
        Joris Guillemot, Master 2, Université de Paris
        Anne Yvonne Guillou, CR CNRS, Laboratoire d’Ethnologie et de         Sociologie Comparative (Nanterre)
        Emilie Guitard, CR, CNRS/UMR Prodig (Aubervilliers)
        Andrea-Luz Gutierrez-Choquevilca, Maître de conférences, Ecole         Pratique des Hautes Etudes
        Ulysse Guyot, diplômé de Master 2 ethnologie de Paris Descartes 
        Arnaud Halloy, MCF, Université Côté d’Azur
        Philippe Hameau, MCF, Université Côte d’Azur (Nice)
        Pascale Hancart Petitet, Anthropologue, TransVIHMI (IRD, INSERM,         Université Montpellier 1) 
        Judith Hayem, MC anthropologie, Université de Lille, Clersé UMR         8019
        Benoit Hazard, CR, CNRS, IIAC (UMR 81 77 CNRS EHESS)
        Zoe Headley, CR- CEIAS UMR 8564 (CNRS-EHESS)
        Aline Hémond, Professeure, Université de Picardie-Jules Verne
        Julia Henin, anthropologue.
        Aline Henninger, MCF, Université Orléans
        Monica Heintz, PR, Université Paris Nanterre, Laboratoire         d’ethnologie et de sociologie comparative
        Morgane Hérault, ingénieure d’études CNRS
        Laurence Hérault, Professeur, Aix-Marseille Université IDEMEC
        Violaine Héritier-Salama, doctorante, Université Paris Nanterre,         Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative
        Jules Hermelin, doctorant, EHESS-IIAC
        Adeline Herrou, DR CNRS, Laboratoire d’ethnologie et de sociologie         comparative (Nanterre)
        Philippe Hert, MCF, Aix-Marseille Université, Centre Norbert Elias         UMR 8562
        Marie-Paule Hille, MCF, EHESS, Paris – Centre d’études sur la Chine         moderne et contemporaine
        Vincent Hirtzel, CR CNRS, UMR 7186, Laboratoire d’ethnologie et de         sociologie comparative (Nanterre)
        Véronique Hochedé, doctorante, Université de Picardie Jules         Verne, Curapp UMR 7319
        Sophie Houdart, DR, CNRS, Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie         Comparative
        Jean-Michel Huctin, MCF, Université de Versailles         Saint-Quentin-en-Yvelines, Laboratoire CEARC 
        Etienne Husson, ASI, Université Paris 8
        Cyril Isnart, CR CNRS, IDEMEC, Aix Marseille Université
        Clément Jacquemoud, docteur associé, CéSor (UMR EHESS/CNRS 8216)
        Nicolas Jaoul, CR, CNRS, IRIS
        Nathalie Jara, Membre du CA de l’AFEA, Alumni EHESS-IMAF
        Pauline Jarroux, postdoctorante, ISP, Université de Nanterre
        Aurélie Javelle, IR Institut Agro, Innovation
        Agnès Jeanjean, Professeure, Université Côte d’Azur, LAPCOS.
        Monique Jeudy-Ballini, DR CNRS, UMR 7130.
        Eric Jolly, CR CNRS, IMAF.
        Noël Jouenne, MCF, Ensa Toulouse.
        Frédéric Joulian, ER EHESS, Centre Norbert Elias, revue         Techniques&Culture, Marseille.
        Marie-Pierre Julien, Mcf, Université de Lorraine site de Nancy,         2L2S. 
        Christine Jungen, CR CNRS, Laboratoire d’ethnologie et de sociologie         comparative
        Sarah Kerboas, Doctorante, Université Toulouse Jean-Jaurès,         LISST-CAS
        Katerina Kerestetzi, CR CNRS, Laboratoire d’anthropologie sociale
        Carolina Kobelinsky, CR CNRS, Laboratoire d’ethnologie et de         sociologie comparative.
        Helma Korzybska, Doctorante, Université Paris Nanterre, UMR 7186,         LESC 
        Laurence Kotobi, MCF-HDR, Université de Bordeaux.
        Abel Kouvouama, PR émérite Université de Pau et des Pays de         l’Adour.
        Gisele Krauskopff, DR émérite, CNRS, Université Paris Nanterre         (ex membre suppléant du CNU).
        Elina Kurovskaya, Master 2, EHESS (Paris)
        Veronika Kushtanina, MCF, Université de Franche-Comté
        Lucie Labbé, chercheur associé au CASE (UMR8170)
        Monica Labonia, Postdoctorante LASPAD, Université de Nice Sophia         Antipolis. 
        Blanche Lacoste, Doctorante IDEMEC, AMU
        Françoise Lafaye, CR ENTPE, Université de Lyon, EVS.
        Patrick Laigneau, chercheur hydrologue et anthropologue indépendant.
        Nicolas Lainé, postdoctorant IRD (UMR Paloc)
        Nicolas Lainez, Dr, chercheur, Institute of Southeast Asian Studies,         Singapour
        Sophie Laligant, MCF-HDR, CITERES, Université de Tours.
        Emmanuelle Lallement, professeure d’anthropologie sociale et         ethnologie, Université Paris 8.
        Mathilde Lamothe, postdoctorante, laboratoire ITEM, Université de         Pau et des Pays de l’Adour.
        Clara Lamotte, Master 2 Anthropologie mention Ethnologie générale,         Université Paris Nanterre.
        Martin Lamotte, CNRS CITERES.
        Godefroy Lansade, Anthropologue, MCF, Université Paul Valéry         Montpellier 3.
        Catherine Lantenois. Anthropologie sociale et culturelle.
        Jonathan Larcher, chercheur post-doctorant, Paris Nanterre.
        Marie-Ange Lasmènes, ethnologue indépendante, Paroles, Paroles.
        Christine Laurière, CNRS IIAC-LAHIC.
        Philippe Lavigne Delville, DR IRD, UMR GRED (IRD/Université Paul         Valéry).
        Julie Leblanc, doctorante, Université Lumière Lyon 2, LADEC.
        Isabelle Leblic, DR1 CNRS LACITO (Villejuif), Rédactrice en chef du         JSO
        Anaïs Leblon, MCF en anthropologie, Université Paris 8 Vincennes-         Saint-Denis 
        Théo Lebouc, doctorant, Université Toulouse Jean Jaurès,         LISST-CAS.
        David Le Breton, Université de Strasbourg.
        Carole Le Cloïérec, IEHC, CNRS, IDEMEC (UMR7307)
        Stefan Le Courant, CR CNRS, Centre d’étude des mouvements         sociaux.
        Marie Lecomte-Tilouine, DR CNRS, LAS.
        Johanna Lees, LaSSA, Centre norbert Elias.
        Laurent Le Gall, Pr, Université de Brest.
        Cécile Leguy, Professeure, Université Sorbonne Nouvelle,         LACITO-CNRS.
        Frédéric Le Marcis, PR, ENS de Lyon
        Pierre Lemonnier, directeur de recherche émérite, CNRS.
        Mikaëla Le Meur, ATER, Université Aix-Marseille, LEST.
        Fairley Le Moal, Doctorante, Centre Max Weber, Université Lumière         Lyon 2.
        Yann Le Moullec, Doctorant, LACITO, INALCO
        Justine Leret, Master 2, EHESS
        Géraldine Le Roux, maître de conférences, Université de Bretagne         Occidentale, CRBC.
        Delphine Leroy, MCF, Université Paris 8
        Céline Lesourd, CR, CNRS, Centre Norbert Elias, Marseille
        Emilie Letouzey, postdoctorante, Université Toulouse jean Jaurès,         Lisst/Cas (UMR 5193)
        Alix Levain, CR CNRS, Laboratoire AMURE
        Ludivine Leveau, Doctorante, Université Lumière Lyon 2, EVS
        Edouard L’Hérisson, doctorant, INALCO, IFRAE
        Vincent Lhuillier, MCF, Université de lorraine, 2L2S
        Marion Lièvre, anthropologue, CERCE, Université Paul         Valéry-Montpellier 3 
        Léa Linconstant, ATER, Université Toulouse Jean-Jaurès,         LISST-CAS 
        Lucille Lisack, ATER, Université Paris-nanterre, LESC
        Gildas Loirand, MCF, Université de Nantes, CENS – CNRS UMR 6025
        Gaëlla Loiseau, anthropologue, docteure en sociologie, UMR         IDEES-LH, IUT de Béziers
        Anne Marie Losonczy DE EPHE-CERMA Paris
        Nathalie Luca, DR, CNRS, CéSor, (CNRS/EHESS)
        Maria Luisa Lucas, Enseignante vacataire – Université P. Nanterre,         DRE – Musée du quai Branly – Jacques Chirac
        Elisabeth Luquin, MCF Inalco, CASE
        Sergio Magnani, Anthropologue, Chercheur indépendant. 
        Emir Mahieddin, CR CNRS, EHESS. 
        Romain Malgarini, ATER, Université de Paris Nanterre
        Idrissa Mané, docteur en ethnologie, chercheur indépendant et         précaire 
        Marie Manganelli, Doctorante en ethnologie, Université de Paris.
        Emilie Mariat-Roy, Enseignant-chercheur contractuel Université de         Tours/MNHN
        Marjolaine Martin, Doctorante, EHESS, Centre Norbert Elias
        Adeline Martinez, post-doctorante EHESS, CCJ
        Bertrand Masquelier, MCF honoraire, Lacito
        Pauline Massé, Doctorante, EVS Univ. Lumière Lyon 2
        Séverine Mathieu, DE, EPHE
        Beatrice Maurines, MCF, HDR, Université Lyon 2, Lyon
        Marie Mauzé,directrice de recherche émérite, CNRS
        Marie Mazzella di Bosco, ATER, Université Paris Nanterre, LESC
        Ferhat Méchouèk, Docteur en ethnologie, Université de Lille
        Quentin Mégret, MCF, Université Côte d’Azur, LAPCOS
        Sabrina Melenotte, CR IRD, URMIS
        Pablo Métrot, Master 1, Anthropologie du développement durable,         Aix-Marseille Université
        Germain Meulemans, Postdoctorant, PACTE, Université Grenoble Alpes.
        Jérôme Michalon, CR CNRS, UMR Triangle
        Pascale-Marie Milan, Anthropologue, LARHRA
        Virginie Milliot, MCF Paris-Nanterre
        Idriss Mintoogue, Doctorant EPHE-IMAF
        Claire Cécile Mitatre, MCF, Université Montpellier 3, UMR SENS
        Marika Moisseeff, CR, CNRS, LAS
        Pascale Moity-Maïzi, MC UMR SENS, Supagro Montpellier
        Antoinette Molinié, DR émérite CNRS, Université Paris Nanterre
        Sylvie Monchatre, PR, Université Lumière Lyon2, Centre Max Weber
        Anne Monjaret, DR CNRS, IIAC
         Denis Monnerie, PR émérite, DynamE, CNRS, Université de         Strasbourg
        Aurore Monod Becquelin, DR honoraire CNRS, LESC, Nanterre
        Pauline Monteiro, Doctorante, EHESS/CéSor
        Coralie Morand, Doctorante, Laboratoire d’ethnologie et de         sociologie comparative (UPN), UMR 7186
        Katell Morand, MCF, Université Paris Nanterre, LESC.
        Maguy Moravie, MCFA, Université des Antilles.
        Yoann Moreau, Prof. Research Institute for Humanity and Nature,         Kyoto – Iiac (CNRS-EHESS).
        Caroline Moricot, MCF, Université Paris 1 Panthon Sorbonne,         CETCOPRA.
        Guéorgui Mory, Doctorant en anthropologie sociale, EHESS
        Abderrahmane Moussaoui, Professeur, Université Lumière Lyon 2,         LADEC.
        Damien Mottier, MCF, université Paris Nanterre
        Véronique Moulinié, Directrice de recherche CNRS, IIAC-LAHIC
        Birgit Müller, DR, CNRS, IIAC-LAIOS.
        Sandrine Musso, Enseignante Chercheure, Aix-Marseille Université,         Centre Norbert Elias.
        Myriem Naji, Honorary Fellow, University College London (Londres).
        Mélissa Nayral, postdoctorante, Université Toulouse Jean Jaurès –         LISST-Centre d’Anthropologie Sociale.
        Élise Nédélec, Doctorante en anthropologie, Université de         Bordeaux, LAM, Ceped.
        Sophie Némoz, MCF, Université Bourgogne Franche-Comté, LaSA
        Aurélie Névot (CNRS, EHESS).
        Natacha Nitschek, Master 2 DCDB, Musée de l’Homme, Musée national         d’histoire naturelle, Paris
        Laetitia Ogorzelec-Guinchard, MCF HDR, Université de Bourgogne         Franche-Comté, LaSA
        Adriana Oliveira, M2 Anthropologie, EHESS, Paris.
        Martin Olivera MCF, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis.
        Gabriele Orlandi, Doctorant IDEMEC (CNRS, Aix Marseille Université).
        Nathalie Ortar, DR MTES, ENTPE/Université de Lyon.
        Delphine Ortis, Docteure, chargée de cours à l’INALCO (Paris).
        Mohamed Ouardani, MCF, Université de Strasbourg.
        Fatoumata Ouattara, CR, LPED (IRD/AMU), Aix-Marseille.
        Patrick Paillet, MC, Muséum national d’Histoire naturelle.
        Marianne Pasty-Abdul Wahid, Ethnologue, Chercheur indépendant.
        Simonne Pauwels, CRHC, CNRS, AMU.
        Luc Pecquet, Imaf (UMR 8171, CNRS).
        Anthony Pecqueux, CR CNRS, Centre Max Weber.
        Manoël Pénicaud, CR CNRS, IDEMEC
        Pauline Pépin, ethnologue, Université de Strasbourg
        Sofia Péquignot, doctorante, Université Toulouse – Jean Jaurès
        Pierre Peraldi-Mittelette, Docteur, Lesc.
        Céline Petit, Chercheuse contractuelle, Université de Paris,         SPHERE.
        Thaïs Pigeault, Master 2, Université II Toulouse – Jean Jaurès.
        Perig Pitrou, DR CNRS, Laboratoire d’anthropologie sociale du         Collège de France.
        Thibaud Pombet, Post-doctorant, Cermes3.
        Loïc Ponceau, doctorant, Université Paris Nanterre, LESC.
        Christophe Pons, DR CNRS, IDEMEC, Aix-en-Provence
        Marie-Christine Pouchelle, DR émérite CNRS, LACI, Paris.
        Dolorès Pourette, CR IRD, Ceped, Paris.
        Alice Prada, docteure en ethnologie (Université Paris Descartes).
        Nicolas Prévôt, MCF, Université Paris Nanterre, LESC.
        Steven Prigent, Université de Bordeaux, Passages.
        Jean-Marie Privat, Pr. émérite, Université de Lorraine, site de         Metz, CREM.
        Fabien Provost, postdoctorant, King’s College London.
        Philippe Ramirez, CR CNRS, CEH.
        Dana Rappoport, DR CNRS, Centre Asie du Sud-Est (CNRS-EHESS-INALCO),         UMR 8170.
        Gilles Raveneau, professeur, université Lumière Lyon 2, EVS.
        Gianfranco Rebucini, Chargé de recherche, CNRS, IIAC.
        Stéphane Rennesson, CR CNRS, LESC Université Paris Nanterre
        Sandrine Revet, DR FNSP, Sciences Po, CERI.
        Sandra Revolon, MCF Aix-Marseille Université, CREDO.
        Evelyne Ribert, CR CNRS, IIAC
        Emmanuelle Ricaud Oneto, Doctorante, EHESS-IIAC.
        Emmanuel Richard, Doctorant, Université Paris Nanterre.
        Camille Riverti, ATER, EHESS
        Bénédicte Rivet, Doctorante, Université Lumière Lyon2, Centre         Max Weber, UMR 5283.
        Isabelle Rivoal, DR, CNRS, LESC.
        Valérie Robin Azevedo, PR, Université de Paris, URMIS.
        Valérie Rolle, MCF, Université de Nantes.
        Chloé Rosati, ATER, Université Côte d’Azur.
        Céline Rosselin-Bareille, Mcf, Université d’Orléans, CETCOPRA.
        Elisabeth Rossé, Docteure.
        Julien Rossignol, Master 1 Anthropologie sociale et culturelle.         Université de Bordeaux .
        Nathalie Roucous, Mcf, Université USPN.
        Elianne Roullier, enseignante.
        Jen Roullier, enseignant .
        Paulette Roulon-Doko DR émérite CNRS, LLACAN.
        Fabienne Samson, CR IRD, UMR IMAF, Paris.
        Martine Segalen, professeure émérite, Université Paris Nanterre.
        Audrey Seyda Rousseau, doctorante, Université Toulouse Jean Jaurès.
        Raphaël Rousseleau, professeur, université de Lausanne.
        Mélanie Roustan, Maître de conférences Muséum national         d’Histoire naturelle, UMR PALOC, Paris.
        Léa Roy, Master 1 anthropologie sociale et culturelle, Université         de Bordeaux .
        Sandrine Ruhlmann, Chargée de recherche CNRS, UMR 8173, EHESS,         Paris.
        Guillaume Rozenberg, Chargé de recherche CNRS, LISST-Centre         d’anthropologie sociale.
        Sylvie Sagnes, Chargée de recherche CNRS, IIAC-Lahic.
        Maud Saint-Lary, Chargée de recherche, IRD, IMAf.
        Delphine Sall, Doctorante, LESC, Université Paris Nanterre.
        Rémy Salvador, Master 2, Université Toulouse Le Mirail         (Jean-Jaurès).
        Emilia Sanabria, CR CNRS, CERMES3, Université de Paris, EHESS .
        Jorge P. Santiago, Professeur, Université Lumière Lyon 2, EVS
        Frédéric Saumade, Professeur, Aix-Marseille Université, IDEMEC,         membre nommé de la section 20 du CNU.
        Isaline Saunier, Doctorante, EPHE-PSL, GSRL.
        Emmanuelle Savignac, MCF, Université de la Sorbonne nouvelle.
        Anne-Sophje Sayeux, MCF, Université Clermont Auvergne, I3SP.
        Vincenzo Scamardella, Doctorant, IDEMEC, AMU (Aix-Marseille         Université), Casa de Velázquez 
        Judith Scheele, DE EHESS, Centre Norbert Elias.
        Catherine Scheer, MCF, EFEO, CASE.
        Grégoire Schlemmer, CR, IRD, URMIS.
        Daniel Schweitz, docteur en anthropologie historique (EHESS).
        Gabriel Segré, MCF, Paris Nanterre.
        Juliette Sendra, Doctorante, Université d’ Aix-Marseille.
        Camille Senepin, doctorante, EHESS, CASE.
        Alice Servy, MCF, Université de Strasbourg, SAGE.
        Nicolas Sihlé, CR et DU, CEH / UPR299, CNRS
        Valeria Siniscalchi, DE EHESS Centre Norbert Elias.
        Olivier Sirost, Professeur des universités, Université de Rouen         Normandie, CETAPS.
        Roger Somé, Professeur, Université de Strasbourg
        Valérie Souffron, Mcf, Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne,         CETCOPRA. 
        Brigitte Steinmann, Professeure émérite, Université de Lille
        Alexandre Surrallés, DR CNRS, DE EHESS
        Marc Tabani, CR, CNRS AMU.
        Josiane Tantchou, CR CNRS, Sciences Po Bordeaux.
        Clément Tarantini, Postdoctorant, CESP INSERM U1018, Espace éthique         île de France, Université Paris Sud.
        Céline Tastet, Doctorante, EA EIREST & UMR 7206, Paris 1         Panthéon Sorbonne et MnHn Paris.
        Yann Philippe Tastevin, CR CNRS,  Université Toulouse         Jean-Jaurès, LISST, UMR 5193
        Albena Tcholakova, MCF, Université de Lorraine site de Nancy, 2L2.
        Maria Teixeira, MCF, Université de Paris, UMR 1123 ECEVE Inserm.
        Gérald Tenenbaum, professeur, universté de Lorraine
        Marie-Thérèse Têtu, CR CNRS, Centre Max Weber Lyon.
        Andræ Thomazo, doctorant, IDEMEC, AMU
        Detelina Tocheva, Chargée de recherche, CNRS, GSRL UMR 8582  (CNRS-EPHE-PSL).
        Jean-Louis Tornatore, PR, Université de Bourgogne
        Gwendoline Torterat, Post-doctorante, LESC, UMR 7186.
        Priscille Touraille, CR CNRS, UMR 7206, Muséum national d’histoire         naturelle, Paris.
        Charlotte Tourenq, Master 1 Anthropologie Sociale et Culturelle,         Université de Bordeaux .
        Marie Toussaint, Postdoctorante, Agrocampus Ouest Rennes UMR ESO
        Maxime Toutain, ATER, Université Paris Nanterre.
        Audrey Tuaillon Demésy, MCF, Université de Franche-Comté, C3S.
        Amandine Turri Hoelken, Doctorante, Université de Strasbourg, UMR         7367, dynamiques européennes. 
        Estelle Tzotzis, Doctorante, UT2J, LISST-CAS.
        Annabel Vallard, CR CNRS, Centre Asie du Sud-Est, UMR 8170.
        Marie Van Effenterre, traductrice en sciences humaines et sociales
        Valentina Vapnarsky, DR CNRS, Laboratoire d’ethnologie et de         sociologie comparative, UMR 7186.
        Anne Varichon, ex-SEPPIA Toulouse Le Mirail, chercheure         indépendante.
        Manon Vialle, ATER, LEST, AMU.
        Claire Vidal, MCF, Université Lumière Lyon 2, Institut d’Asie         Orientale
        Emmanuel de Vienne, MCF, Université Paris Nanterre.
        Virginie Vinel, Professeure, Université de Franche Comté, LaSA .
        Chloé Violon, Postdoctorante, PALOC (Muséum, IRD).
        Marie-Christine Vinson, MCF cum merito, Université de         Lorraine, site de Metz, CREM.
        Ingrid Voléry, Professeure, Université de Lorraine site de Nancy,         2L2S.
        Jean-Pierre Warnier, Professeur honoraire, Centre d’Etudes         Africaines (Paris).
        Fabienne Wateau, DR CNRS, Université Paris Nanterre.
        Charlotte Watelet, Doctorante, CETOBaC/IIAC (EHESS)
        Thierry Wendling, CR CNRS, IIAC-LAHIC (CNRS-EHESS).
        Jennifer Yeghicheyan, docteure en ethnologie, Université         Montpellier
        Jessica Yi Yn Wong, Master 2, EHESS, Paris
        Françoise Zonabend, Directrice d’études, EHESS
        
 
        SIGNATURES COLLECTIVES
         
        Associations et sociétés savantes
        AMADES (Anthropologie médicale appliquée au développement et à la santé)
        AnthrAutres – Collectif pour la promotion et la professionnalisation de l’anthropologie 
        Association ENAPE (Étudiant.e.s de Nanterre en Anthropologie Préhistoire et Ethnomusicologie), Université Paris-Nanterre 
        Association Française d’Ethnologie et d’Anthropologie (AFEA)
        Association pour l’anthropologie du changement social et du développement (APAD)
        EthnoArt, association d’éducation populaire à l’ethnologie et l’anthropologie
        Ethnologues en herbe
        L’Autre – Association des étudiants en anthropologie sociale et culturelle – Bordeaux
        Le Bistrot des Ethnologues, Montpellier.
        Le Tamis – Anthropologies coopératives, association de médiation scientifique et d’éducation populaire.
        Société d’ethnologie française (SEF)
        Société des Océanistes
        Société française d’études du monde tibétain (SFEMT)
 
        Départements d’anthropologie et d’ethnologie
        Departement d’Ethnologie et d’Anthropologie, Université Côte d’Azur
        Département d’Anthropologie, Université Paris Nanterre, Nanterre
        Département d’Anthropologie, Université Lumière Lyon 2 (à une large majorité sans être unanime)
        Formation Anthropologie sociale, Ethnologie de l’EHESS, Paris
        Institut d’ethnologie, Faculté des Sciences sociales, Université de Strasbourg
        Département d’Anthropologie, UFR ALLSH, Aix-Marseille-Université
 
        Laboratoires et unités
        Centre d’Etudes de l’Inde et de l’Asie du Sud (CNRS-EHESS, UMR 8564)
        Laboratoire de Sociologie et d’Anthropologie (LaSA – ex EA 3189), Université Bourgogne Franche-Comté
        Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative (Lesc – UMR 7186), Université Paris Nanterre-CNRS
        Laboratoire d’anthropologie sociale (LAS UMR 7130) 
 
        Revues
        Anthropologie et Santé, Revue internationale francophone d’anthropologie de la santé
        Revue d’Ethnoécologie
        Revue Ethnologie française
        Revue Ethnographiques.org
        Journal de la Société des Océanistes (JSO)
        L’Homme. Revue française d’anthropologie
        Revue Lectures anthropologiques.
        Revue Lusotopie
        Revue Techniques&Culture
        Revue Terrain
 

Motion CNU Section 20

Communiqué

La section 20 (anthropologie ; anthropologie biologique ; préhistoire) du Conseil National des Universités réunie le 13 novembre 2020

 

Se joint au communiqué déjà publié par la section 01 du CNU

Dénonce tant le fond du projet de loi de programmation de la recherche pour les années 2021 à 2030 (LPR) que la méthode suivie lors de son adoption.

Sur le fond, les mesures adoptées par la Commission mixte paritaire le 9 novembre 2020 dégradent le statut national des enseignants-chercheurs et fragilisent leur indépendance : le texte supprime purement et simplement la qualification autorisant l’accès des maîtres de conférences titulaires au corps des professeurs ; il offre par ailleurs la possibilité aux établissements, à titre expérimental, de recruter directement les futurs maîtres de conférences, sans qualification préalable par le CNU. Si la 20e section du CNU est pour le moment épargnée s’agissant des maîtres de conférences, on doit s’inquiéter du sort qui lui sera réservé à l’issue de l’expérimentation. Ce texte est une profonde atteinte au statut national des enseignants-chercheurs ; il ouvre la voie au localisme, népotisme et copinage.

La fin programmée du CNU et/ou son inutilité est une décision grave et choquante. D’ailleurs, l’aporie d’une telle démarche est soulignée avec force au regard de la situation européenne, par plusieurs pays ayant justement éprouvé la nécessité de mettre en place un équivalent de la qualification.

Sur la méthode, on rappellera que l’amendement qui porte cette réforme, soutenu par le Gouvernement, a été adopté par le Sénat dans la nuit du 28 au 29 octobre 2020, concomitamment à l’annonce du confinement. Le sujet n’a pas donné lieu à concertation avec le CNU, pas plus qu’à un débat en commission et devant l’Assemblée nationale. Un texte d’une telle portée pour la qualité des recrutements, des enseignements et de la recherche ne peut être élaboré en catimini, à la hâte, et entériné en commission mixte paritaire par la volonté de seulement dix parlementaires. Où était donc l’urgence d’imposer un tel texte en cette période, sinon pour s’assurer que l’Université confinée, ses enseignants et ses étudiants ne pourraient avoir de réactions concertées collectives et visibles ?

Demande le rétablissement général des procédures de qualification et le retrait immédiat de l’article 3bis du projet de loi dans sa rédaction issue de la Commission mixte paritaire du 9 novembre 2020.

Décide :

– la suspension immédiate de l’ensemble des fonctions des membres de la section 20 du CNU pour une durée illimitée (tenue des sessions de qualification, sessions d’avancement de grades et de PEDR…)

 – la cessation pour une durée illimitée de toute participation des membres de la 20e section aux expertises réalisées au profit du Haut Conseil de l’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (HCERES) ; la section 20 appelle également l’ensemble des enseignants-chercheurs à suspendre leur participation à ces activités et à suspendre leur présence lors des visites des comités HCERES de leur laboratoire ;

– le soutien aux initiatives (suspension des cours, suspension des activités administratives, manifestations…) contre la LPR portées par des enseignants-chercheurs se mobilisant en faveur de la sauvegarde de l’Université, de ses valeurs et de son indépendance.

Journées « écrans noirs »

A la suite d’un Appel de juristes, relayé par Facs et Labos en Lutte, RogueESR, Sauvons l’Université et Université Ouverte, l’AFEA soutient l’action de Journées « écrans noirs ».

A titre de rappel, Université Ouverte, signale qu’un préavis de grève a été déposé pour tout le mois de novembre par la CGT FercSup, le SNESUP et Sud-Solidaires Fonction publique. La presse commence à relayer les écrans noirs, dans Ouest-France, dans le HuffPost, dans Le Monde, entre autres pour l’instant.

Par ailleurs, l’AFEA relaie l’initiative d’étudiantes et étudiants anti-LPR qui rejoignent l’opération « Ecran noir » : https://www.instagram.com/p/CHi1qVLpRkQ/?igshid=bclgaykaqmms

Un rassemblement est prévu devant la Sorbonne, le mardi 17 novembre à 15h, il a été dûment déposé en Préfecture. Les gestes barrières seront bien évidemment respectés. Pour vous y rendre en toute tranquillité, vous pouvez télécharger et compléter l’attestation ci-dessous :

 
 

Refonder l’université – 25-26 septembre 2020

Initié le 20 mars dernier au début du confinement, l’appel « Refonder l’Université et la Recherche pour retrouver prise sur le monde et nos vies« , signé par 7.300 personnes, appelait à des assises de la refondation universitaire 6 mois après. Nous avons finalement retenu la date du 25-26 septembre, sans savoir à l’époque qu’elle coïnciderait avec l’examen par l’Assemblée Nationale de la loi de programmation pour la recherche, à laquelle il s’agit d’opposer un contre-horizon à défendre et à promouvoir dans les mois et les années à venir.

Nous avons reçu de nombreuses propositions d’interventions de votre part, que nous

Continuer la lecture

Annonces de démissions collectives si les actions concernant la loi de programmation de la recherche n’aboutissent pas.

Section 39 Espaces, territoires et sociétés

Section 31 Hommes et milieux : évolution, interactions

Section 39, 31 août 2020

La Loi (Pluriannuelle) de Programmation de la Recherche (LPPR) a été présentée en conseil des ministres en juillet. Elle sera discutée à l’Assemblée Nationale courant septembre. Le gouvernement a choisi d’engager une « procédure accélérée » sur le texte limitant toute concertation puisque le projet ne fera l’objet que d’une seule lecture devant chacune des chambres du Parlement (Assemblée Nationale puis Sénat et retour à l’Assemblée) avant d’être adopté, réduisant ainsi considérablement les temps de discussions parlementaires et les possibilités de modification. C’est particulièrement problématique, dans la mesure où le texte actuel (http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b3234_projet-loi#ne répond pas aux attentes de la communauté scientifique et ne reprend quasiment aucune des propositions que le Comité national de la Recherche Scientifique (CoNRS), des collectifs de chercheurs, les syndicats et les sociétés savantes avaient placées comme prioritaires. Continuer la lecture

Sur la Loi de programmation de la recherche (LPPR puis LPR)

Ce billet rassemble les différentes sources, analyses, débats, motions, concernant la Loi de programmation pluriannuelle de la recherche

Saisine du Conseil constitutionnel (27 et 30 novembre 2020).
Voir ReponseConseilConstitutionnel Voir le site du Sénat,

550 anthropologues et ethnologues signataires de Lettre de l’AFEA contre la LPR https://afea.hypotheses.org/5769

Synthèse : textes et analyses

Continuer la lecture

Témoignage. D’une science à l’autre …

Témoignage de Bruno Canard, virologue au CNRS, lu lors du départ de la manifestation de l’enseignement supérieur et de la recherche:  Je suis Bruno Canard, directeur de recherche CNRS à Aix-Marseille. Mon équipe travaille sur les virus à ARN (acide ribonucléique), dont font partie les coronavirus. Continuer la lecture

Motion CNRS Section 38 Alerte sur le concours des directrices et directeurs de recherche du CNRS en 2020

Motion. Alerte sur le concours des directrices et directeurs de recherche du CNRS en
2020
Page 1 / 2
La section 38 du Comité national de la recherche scientifique exprime ses très vives inquiétudes concernant l’organisation du concours 2020 pour accéder au corps de directeur et directrice de recherche.
En tant que jury d’admissibilité des concours de CRCN et de DR, la section s’inquiète des recommandations officieuses de la direction du CNRS. Leur mise en oeuvre menace l’équité entre les candidat.e.s, l’intégrité juridique du concours et remet en cause l’autonomie et la souveraineté des jurys.
Le concours DR est ouvert statutairement aux candidat.e.s remplissant les conditions d’admissibilité (internes et externes). Or, depuis des années, le jury d’admission évince quasi-systématiquement les collègues non CNRS des classements établis par les jurys d’admissibilité pour ne pas avoir à créer de postes. Aujourd’hui, au contraire, les recommandations officieuses de la direction enjoignent chaque section à sélectionner et classer des candidats DR identifiés comme des « stars internationales ». Ainsi Antoine Petit explique :

Continuer la lecture

Motion de la 20è section du Conseil National des Universités

Motion de la 20è section du Conseil National des Universités

— Ethnologie, Préhistoire, Anthropologie Biologique —

contre le futur projet de Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche (LPPR)

 

La 20e section du CNU, réunie en session plénière le 6 février 2020 rappelle son attachement aux missions nationales du CNU, instance garante d’équité, d’impartialité, d’expertise et de collégialité dans l’appréciation de la diversité et de la qualité de l’enseignement supérieur et de la recherche. Elle souhaite, elle aussi, exprimer sa défiance quant au projet de Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche et soutenir la motion déjà votée à l’unanimité par la CP-CNU (Commission Permanente du Conseil National des Universités) le 7 janvier 2020.

Les projets de réforme actuels (LPPR, réforme des retraites) et les réformes déjà mises en œuvre (Parcours Sup, réforme du bac) remettent profondément en cause le fonctionnement, voire les missions du service public, en particulier de l’enseignement supérieur et de la recherche, impliquant une précarisation toujours plus grande de ses personnels pendant et après la vie professionnelle. Ce phénomène général frappera de manière encore plus sensible les enseignants-chercheurs, chercheurs et étudiants relevant de la 20e section du CNU, dont les disciplines ne sont pas enseignées dans le secondaire et dont les carrières sont marquées par des études longues suivies de périodes de précarité parfois inscrites dans une durée encore plus grande. Ces réformes entrent ici en opposition avec les conclusions et préconisations du rapport d’experts sur les « disciplines rares » remis à Madame la secrétaire d’État chargée de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, le 16 décembre 2014 : « il est donc important de veiller à ce que des savoirs ne disparaissent pas sous les seuls effets de contraintes budgétaires ou une mauvaise appréciation locale de la situation nationale » (Blaise et al., 2014).

L’assemblée exprime son opposition résolue à plusieurs propositions contenues dans les rapports préalables au projet de LPPR. Cette politique ne peut que conduire à terme à la disparition d’une science ouverte, de qualité, indépendante et élaborée sur le long terme. Elle participe également à une baisse de l’attractivité des carrières scientifiques et à l’appauvrissement des savoirs et de leur transmission.

La 20e section estime que l’enseignement supérieur et la recherche doivent bénéficier impérativement, et de manière urgente, d’une politique générale d’amélioration de ses conditions de travail qui ne rompt pas le lien entre enseignement et recherche, renforce ses emplois statutaires permanents (afin de favoriser l’entrée dans le métier des jeunes docteurs) et augmente les budgets pérennes des laboratoires (pour garantir la qualité et l’indépendance de la recherche vis-à-vis de toute logique industrielle et marchande).

La 20e section réclame que la CP-CNU soit immédiatement associée à la réflexion sur la future LPPR. Elle appelle également l’ensemble des collègues de nos universités à la plus grande vigilance et à la mobilisation face à ce projet.

La 20e section du CNU est pleinement solidaire du mouvement social engagé par de nombreux laboratoires, institutions universitaires et revues scientifiques et souhaite y contribuer.

Les membres de la 20e section du CNU s’associent ainsi au texte adopté par les membres démissionnaires des comités de visite HCERES et demandent au président de la 20e section de ne pas mandater de représentant du CNU dans ces conditions et pour lesdits comités.

Universités buissonnières

Université populaire à Toulouse et gazette

 
 
 
Tout cela est le résultat d’un travail collectif pédagogique, scientifique, engagé et enthousiaste qui a vocation à être diffusé très largement. Merci donc de nous aider à la diffusion de la gazette et du programme de l’université populaire. 
 

Université populaire de Paris Descartes 
Journée « université ouverte » à l’université de Lorraine (Nancy, Metz)
Séminaire alternatifs au bar commun

Jeudi 13 février – Journée « Université Ouverte »

On arrête tout, on réfléchit, on s’organise!

Différents campus, différents programmes

Continuer la lecture

Tribune – Action :  Candidature collective à la présidence du HCERES. Nous, chercheurs, voulons défendre l’autonomie de la recherche et des formations  (Rogueesr, Le Monde)

Candidature collective à la présidence du HCERES  : http://rogueesr.fr/hceres/

Tribune

« Nous, chercheurs, voulons défendre l’autonomie de la recherche et des formations »

Face à une gestion de type « managérial », il faut renouer avec le principe de la « liberté des savants », estiment, dans une tribune au « Monde », plus de 2 700 universitaires, qui présentent, collectivement, leur candidature à la direction de l’autorité d’évaluation de la recherche publique.

Publié hier à 06h15, mis à jour hier à 18h09 Temps de Lecture 4 min.

C’est peu de dire que les réformes de notre système de recherche menées depuis quinze ans au nom de l’excellence n’ont pas eu l’effet escompté. Ambitionnant de renforcer le statut de puissance scientifique de la France, elles n’ont mené qu’au décrochage de la part française des publications mondiales, l’indicateur de performance choisi par les réformateurs eux-mêmes. Il n’y a pas à s’étonner : l’évaluation statistique des politiques publiques montre que la quantité de publications scientifiques est proportionnelle à l’argent investi dans la recherche, mais qu’elle est pratiquement insensible aux réformes structurelles. Or, pendant ces quinze années, l’effort financier s’est focalisé sur une niche fiscale, le crédit d’impôt recherche (CIR), destiné à contourner l’interdiction européenne des aides publiques directes aux entreprises. L’évaluation faite par France Stratégie [le centre de réflexion économique et sociale rattaché à Matignon] de son intérêt pour la recherche est sans appel : son effet de levier sur l’investissement privé est… négatif.

« Les réformes structurelles ont conduit à une chute de la qualité et du niveau d’exigence de la production scientifique »

Les réorganisations de l’université et de la recherche ont aussi des effets systémiques profonds, mais qui ne sont observables que si l’on s’intéresse au savoir produit et transmis plutôt qu’au dénombrement.

Les réformes structurelles ont conduit à une chute de la qualité et du niveau d’exigence de la production scientifique, dont les multiples scandales concernant des fraudes ne sont que la partie apparente. Cette crise institutionnelle du monde savant est d’autant plus dramatique qu’elle survient dans une phase de crise sociale, climatique et démocratique dont la résolution passe par la production, la transmission, la critique et la conservation des savoirs.

Liberté académique

Parce qu’elle se fonde sur la poursuite de la vérité comme horizon commun, la science suppose l’autonomie des savants, chercheurs et universitaires vis-à-vis des pouvoirs dont son exercice dépend, qu’ils soient politiques, économiques ou religieux. Cette liberté académique ne doit pas être pensée comme une absence d’entraves, mais comme une liberté positive, garantie par des moyens effectifs. Le sursaut passe par la réaffirmation des conditions pratiques de cette autonomie.

(…)

Communiqués des universités, départements, écoles doctorales

 

ENS Lyon département des sciences sociales
INSPE de Paris Département de sciences humaines et sociales – philosophie de 
Précaires ESR,
facs et labos en lutte,  Motions de l’AG de coordination des 
Paris 8n département de sociologie et anthropologie
2cole doctorale ED 540,
École doctorale Lettres, Arts, Sciences humaines et sociales (PSL) Continuer la lecture

Motions des laboratoires de recherche et des MSH

Nous rassemblons ici les motions, analyses, propositions relatives à la loi de programmation pluriannuelle de la recherche des laboratoires accueillant des anthropologues :

IMAf, URMIS, Centre Norbert Elias, Laboratoire d’anthropologie sociale (LAS), Institut d’ethnologie méditerranéenne européenne et comparative (IDEMEC), UMR Chine, Corée, Japon, Laboratoire Mondes américains, LAM, MSH Mondes, Urmis, Habiter le monde, Laboratoire Lorrain de Sciences Sociales et des départements de sociologie de Metz et Nancy, CESSMA, LESC,… (liste non exhaustive) ainsi que l’Appel à signature des Directions de laboratoire de recherche

Continuer la lecture

Loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR) – Ce à quoi il faut s’attendre (Sauvons la Recherche)

 
 

Loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR)

Ce à quoi il faut s’attendre

Toujours plus d’évaluation, toujours plus de financement sur projets, toujours plus de hiérarchisation et de différenciation, et pour cela la possibilité d’imposer plus de 192h annuelles aux enseignants-chercheurs et la fin du paiement des heures supplémentaires, telles sont les propositions centrales formulées dans les 3 rapports officiellement commandés par le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation pour préparer la future loi de programmation pluriannuelle de la recherche (la LPPR). Voici une présentation par SLU de ces 3 rapports qui font froid dans le dos quand on sait ce qu’est déjà devenu notre métier.

« Il faut une loi ambitieuse, inégalitaire – oui, inégalitaire, une loi vertueuse et darwinienne, qui encourage les scientifiques, équipes, laboratoires, établissements les plus performants à l’échelle internationale ». Antoine Petit, PDG du CNRS, Les Échos, 26 novembre 2019.

Les déclarations réitérées du PDG du CNRS ont fait largement réagir la communauté de l’enseignement supérieur et de la recherche (ESR). Elles ne sauraient passer pour de simples provocations. Le darwinisme social et l’inégalité qui y sont revendiqués sans fard sont au cœur des trois rapports remis le 23 septembre 2019 à la Ministre de l’ESR en vue de la loi de programmation pluriannuelle de la recherche.

Continuer la lecture