Les métiers de l’anthropologie

Cet espace est dédié à rendre visible les métiers de l’anthropologie. Dans le cadre de la commission intitulée “Les métiers de l’anthropologie”, la parole est donnée à des anthropologues (des personnes ayant validé un master ou un doctorat) qui œuvrent en tant que tels dans différents univers professionnels. A partir de cas concrets, et en accord avec les personnes interrogées, des témoignages sont accessibles sur cette page. Les lecteurs trouveront ici des emplois occupés par des anthropologues, basés sur les parcours personnels des personnes rencontrées qui dispensent leurs conseils à l’adresse des étudiant.e.s, reviennent sur les difficultés rencontrées d’adapter leur formation aux mondes professionnels et proposent un retour réflexif sur leurs pratiques de l’anthropologie en fonction de l’emploi occupé


« Chef·fe de projet/anthropologie »
au sein d’un groupe spécialisé dans le petit équipement domestique
Céline Geffroy

Salarié·e de l’entreprise, être chef·fe de projet en tant qu’anthropologue consiste à intervenir en partenariat avec d’autres services : marketing, design, informatique, juridique, etc. dans de nombreux projets d’innovation, menés souvent simultanément, concernant le corps, le soin, l’alimentation, la cuisine, en partant des pratiques quotidiennes des usagers et en les impliquant dans la création d’objets et de services. L’anthropologue est sollicité·e pour produire des recommandations après la réalisation d’une enquête de durées très variables (entre 3 et 12 mois) où sont mobilisées ses compétences et sa créativité méthodologiques et sa façon singulière de comprendre et analyser le réel.

Niveau de formation : Bac + 5 et plus
Salaire annuel : 50 000 Euros bruts

Directrice d’une association d’accompagnement au développement
Vanessa NDiaye

L’accompagnement au développement, à la distinction de l’humanitaire qui intervient dans l’urgence, se caractérise par une démarche à visée de transformation sur le long terme autour d’enjeux d’éducation, de santé, d’autonomisation des femmes, d’accès à l’eau, d’agriculture, de formation professionnelle, etc. L’anthropologue conçoit ou met en œuvre des projets pertinents, pérennes et appropriables par les populations concernées en prenant connaissance de la multiplicité des acteurs impliqués directement ou indirectement, dans une démarche de type monographique.
La direction d’association peut s’accompagner de consultations sur des projets plus ponctuels pour des coopérations, des organisations non gouvernementales, des gouvernements.

Niveau de formation : Bac + 5 et plus
Salaire annuel : 35.000 € brut


« Gérant·e d’une agence de consulting en innovation centrée utilisateur »
Olivier Wathelet

Gérant·e de sa propre agence, la consultante ou le consultant en innovation accompagne des projets de conception, depuis des phases de prospection jusqu’à la réalisation de test et de validation de prototypes. Elle·il intervient à l’adresse de structures demandeuses (entreprises, collectivités territoriales, organismes privés ou publics). Elle·il valorise la compréhension de l’humain et de ses expériences, questionne ses propres catégories, mobilise et expérimente des méthodologies multiples grâce à une forte collaboration avec d’autres spécialistes (designer, économiste, ergonome) pour participer activement au processus créatif. Elle il accepte ainsi de préconiser de nouvelles orientations d’action et assume d’en tester les conséquences.

Niveau de formation : Bac + 5 et plus
Salaire annuel : entre 45.000 et 65.000€ brut (selon les statuts de l’entreprise)


« Anthropologue chez Danone »
Amélie Aubert-Plard

Anthropologue salariée, positionnée dans l’équipe Food Cultures du département global « Alimentation Science » au sein du groupe Danone, Amélie est chargée d’intégrer la perspective socio-anthropologique dans le modèle business de l’entreprise. L’objectif est d’aider les équipes à comprendre en profondeur les enjeux de société actuels et à y répondre de manière pertinente. Pour cela, en interaction avec les différentes équipes du groupe (marketing, R&D, etc.) et selon les besoins stratégiques, elle met en place, des recherches qualitatives sur les dynamiques sociales et culturelles des pratiques alimentaires dans les régions du monde où Danone est présent, puis accompagne la traduction de cette connaissance en décisions stratégiques et opérationnelles.

Niveau de formation : Bac +8
Salaire annuel : 45 000 € brut


“Human factors Specialist – Innovation & Social Anthropology” à Airbus
Pascale Baboulet-Flourens

Salariée de l’entreprise, je travaille aux côtés d’autres spécialistes en “facteurs humains” d’Airbus (psychologues, linguistes, ergonomes…). Mon rôle est de définir comment gérer les changements socio-culturels pour, et avec, des partenaires principaux (les utilisateurs -pilotes…-, les usagers -passagers…- et d’autres groupes sociaux -associations de riverains, institutions…).
Cet accompagnement au changement est fondé sur une compréhension profonde de la façon dont les partenaires se représentent et peuvent accepter ou refuser une évolution technologique, un nouveau service ou produit. La connaissance des champs sociaux et culturels, à plusieurs niveaux (aires et régions culturelles, organisations -entreprises, groupes professionnels…-, groupuscules…) est capitale.
Au quotidien, je soutiens (informe, co-construis en proposant des solutions par l’intégration de considérations sociales concrètes dans le design du produit…) des équipes internes (ingénieurs concepteurs, équipes en charge de la prospective, équipes en charge de la stratégie de développement des produits…) sur les opportunités et les freins que les nouveaux produits ou technologies qu’ils envisagent de développer vont rencontrer dans la société. Ensuite, et dans le même esprit, je contribue à accompagner les managers de l’entreprise lors de projets d’implémentation de nouvelles technologies dans l’entreprise elle-même (robotisation de la production, numérisation, utilisation de l’intelligence artificielle…). Enfin, dans mon champ d’expertise, je collabore avec mes collègues chercheurs, enseignants-chercheurs et industriels extérieurs à mon entreprise.

Niveau de formation: Bac + 8
Salaire annuel: 70.000 € brut

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search