Archives de catégorie : Revues – Ouvrages

Nouvelle revue ! Sources. Matériaux & Terrains en études africaines – Accès ouvert

https://www.sources-journal.org/
Cette revue biannuelle portée par les UMIFRE d’Afrique sub-saharienne et le LAM est trilingue (anglais, français, portugais) est entièrement en accès ouvert. Elle se donne une mission originale au sein des revues universitaires en SHS : placer au cœur de la réflexion les matériaux de terrain, c’est-à-dire les objets empiriques produits – et le plus souvent coproduits – par les chercheur·e·s dans une situation particulière d’enquête et selon des méthodes spécifiques qui conditionnent le raisonnement et l’élaboration d’énoncés théoriques. 
 
Son premier dossier est un Varia disponible à cette adresse : https://www.sources-journal.org/76
Nous vous invitons à lire l’introduction qui théorise la ligne éditoriale de la revue et expose ses
 
oNous avons l’immense plaisir de vous informer de la création d’une nouvelle revue :

Continuer la lecture

A lire ! Les enjeux de l’institutionnalisation des savoirs musicaux

https://journals.openedition.org/rac/4007

Le dossier se penche sur l’institutionnalisation des savoirs musicaux (reconnaissance et formalisation via l’établissement de structures publiques et privées chargées de leur promotion, diffusion ou transmission). Il questionne ce que l’institution fait aux pratiques et savoirs musicaux et ce que l’institutionnalisation révèle des pratiques musicales et des mutations des sociétés qui les façonnent. Il identifie des dynamiques communes d’institutionnalisation autant que des particularités régionales, liées aux configurations socio-politiques.

Continuer la lecture

« Écrire autrement ? L’histoire sociale en quête de publics ». [Le Mouvement social, n°269-270]

Numéro largement illustré qui paraît à l’occasion des 60 ans de la revue. Vous pouvez dès à présent le consulter sur Cairn <https://www.cairn.info/revue-le-mouvement-social-2019-4.htm> ; il sera prochainement sur Muse <https://muse.jhu.edu/journal/423> et la version papier ne devrait plus tarder.

Rendre compte des subtilités des discours. Entretien avec Pierre Déléage, revue Ballast

https://www.revue-ballast.fr/pierre-deleage-si-lanthropologie-a-une-vertu-cest-sa-mefiance-vis-a-vis-de-luniversalite-des-lois/

Entretien du 4 juin 2020

Sous les voix dominantes de l’anthropologie, certaines dissonent, et à raison. Celle de Pierre Déléage en fait partie. Américaniste, spécialiste du chamanisme des Sharanahua du Pérou, il alterne depuis une dizaine d’années les ouvrages sur l’invention et la stabilisation d’une écriture, la traduction des traditions orales autochtones ou, désormais, la fabrique des théories et du savoir anthropologiques. Son dernier ouvrage, L’Autre-mental, exhume « une lignée souterraine d’anthropologues » et la met en regard avec des écrivains de science-fiction. Une façon de susciter l’invention au sein d’une discipline qui tend trop souvent, à ses yeux, à dissimuler les êtres et les peuples qu’elle questionne.

Lire la suite : https://www.revue-ballast.fr/pierre-deleage-si-lanthropologie-a-une-vertu-cest-sa-mefiance-vis-a-vis-de-luniversalite-des-lois/

A lire ! L’Afrique rurale des manuels scolaires de géographie : sortir de l’exotisme (David BÉDOURET)

http://pum.univ-tlse2.fr/spip.php?page=ouvrages&id_article=2160

  L'Afrique rurale des manuels scolaires de géographie : sortir de l'exotisme

Auteur : David BÉDOURET
N° ISBN : 978-2-8107-0652-5
PRIX : 25.00 €
Format et nombre de pages : 16 × 24 cm – 166 p.

Depuis les années 1950, les manuels scolaires de géographie dépeignent les espaces ruraux d’Afrique sans se dégager des représentations exotico-coloniales. Cet imaginaire inscrit dans une mythologie coloniale s’articule autour de quatre objets géographiques : la nature, le village, la société et les espaces agricoles. La résistance d’un regard exotique semble liée au système « manuel », générateur de blocages et d’immobilisme, mais aussi à la structure des discours dans laquelle les images et les mots s’allient pour « exotiser » ces espaces.

Des enquêtes menées auprès d’élèves du primaire et du secondaire, en France et en lycée français d’Afrique, complétées par des entretiens d’enseignants confirment que les manuels participent activement au processus de construction des savoirs sur l’Afrique en classe. De fait, les représentations exotico-coloniales se diffusent. Ainsi, la géographie scolaire produit une culture structurée autour d’espaces métonymiques. Cette pratique attribue à chaque espace une fonction pédagogique et didactique, ce qui revient à mettre en place une idée pour un lieu. Si cette technique a des valeurs pédagogiques indéniables, elle va à l’encontre d’une éducation à l’altérité prônée par les instructions officielles, car elle favorise le maintien de l’exotisme dans les discours. Pourtant, le travail de terrain montre que cette fabrication d’imaginaire exotique est conscientisée par les acteurs et que les déformations sont constitutives de l’acte d’enseigner. Par conséquent, l’exotisation est un processus paradoxal car il est à la fois un héritage colonial et le témoin d’une mauvaise orchestration de la classe, mais il est aussi un outil didactique et pédagogique opérationnel pour une éducation à l’altérité.

David Bédouret est maître de conférences en géographie à l’INSPE de Toulouse Occitanie-Pyrénées et membre du laboratoire Géode UMR CNRS 5602. Ses recherches portent sur la didactique de la géographie, la construction des savoirs, l’imaginaire et les « éducations à » (EDD, altérité, risques).

Année : 2020
Réf. : RUR 11

Table des matières L’Afrique rurale des manuels scolaires de géographie : sortir de l’exotisme
Introduction L’Afrique rurale des manuels scolaires de géographie : sortir de l’exotisme
La Cliothèque 17 mai 2020 L’Afrique rurale des manuels scolaires de géographie : sortir de l’exotisme
Didageo et carnet de recherche – mars 2020 L’Afrique rurale des manuels scolaires de géographie : sortir de l’exotisme
Blog Geobunnik 2020 L’Afrique rurale des manuels scolaires de géographie : sortir de l’exotisme
Geocarrefour 2020 L’Afrique rurale des manuels scolaires de géographie : sortir de l’exotisme

Bistrot des ethnologues avec Chadia Arab sur le travail saisonnier agricole Mardi 26 mai 2020 en ligne

Pour assister à cette conférence déconfinée, il vous suffira de vous connecter le mardi 26 mai, à partir de 19h30, sur le lien suivant : https://us02web.zoom.us/j/83941087097?pwd=eHlia3lMQmYvd0pIcGdCMUNhUGZUUT09

Puis, mentionner l’identifiant de la conférence : 839 4108 7097   Et le mot de passe : 915443

Une rediffusion sera programmée dans le cadre de l’émission “Allez savoir !” sur RPH (https://www.rphfm.org/tous-les-programmes/allez-savoir/)

Nous vous communiquerons la date de la rediffusion de cette séance ultérieurement.

L’ouvrage : À la fin des années 2000, des milliers de Marocaines sont parties travailler à la cueillette des fraises dans la province de Huelva, en Espagne. Recrutées directement au Maroc par des contrats saisonniers, ces “Dames de fraises” sont choisies pour la précarité de leur situation et parce qu’elles laissent des enfants qui les contraindront à revenir.

Chadia Arab, géographe et chercheuse au CNRS, analyse les rouages de ce programme de migration circulaire, pensé pour répondre aux besoins de main-d’œuvre et réguler les flux migratoires entre le Maroc et l’Union européenne, mais dont les femmes sont les grandes oubliées.

Chadia Arab, Dames de fraises, doigts de fée. Les invisibles de la migration saisonnière marocaine en Espagne, En toutes lettres, Casablanca, 2018, 188 pages, 978-9954987902 – 75 DH, 15 euros.

A lire ! Revue Terrain 2015 « Virus »

https://journals.openedition.org/terrain/15561

 

Virus
Informations sur cette image
Crédits : © J.-M. Dumont
ISBN 978-27351-1768-0

Comment vit-on avec les virus ? Si les virus se situent au croisement des imaginaires du poison et de la contagion, il s’agit ici d’interroger leur mode d’existence, par delà les réactions ambivalentes qu’ils suscitent et les formes de diffusions qui les caractérisent. Ce dossier rassemble des articles exploratoires pour une ethnographie des relations entre hommes et virus dans les systèmes biologiques et informatiques.

A lire ! La culture en débat, l’anthropologie en question

http://www.berose.fr/article1934.html

Parution en ligne, en libre accès, du treizième Carnet de Bérose, dont les textes ont été rassemblés et sont présentés par Guillaume Rozenberg :

La culture en débat, l’anthropologie en question

Qu’est-il arrivé à la culture ? Naguère emblématique de l’anthropologie, la notion connaît Continuer la lecture

Ouverture élargie des publications sur OpenEdition Books et OpenEdition Journals

 

 
95 % des contenus d’OpenEdition Journals et 80% des livres sur OpenEdition Books sont habituellement en accès ouvert. En réponse à des demandes de lecteur·ices et à l’appel lancé par de nombreuses institutions universitaires (voir notre précédent billet), OpenEdition a contacté les éditeur·ices de revues et de livres de ces deux plateformes pour leur demander l’autorisation d’ouvrir ou d’élargir les accès à leurs contenus durant la période de confinement liée à la pandémie. Plusieurs ont rapidement répondu pour donner leur accord et nous les en remercions chaleureusement ! Les accès seront progressivement ouverts sur les sites. Vous en trouverez la liste sur cette page, régulièrement mise à jour (dernière MAJ le 7 avril).

A lire ! ouvrages des éditions la Découverte en libre-accès pendant la durée du confinement

 

Dans ces circonstances exceptionnelles, La Découverte a décidé de rendre certains de ses ouvrages accessibles en ligne durant toute la durée du confinement, avec l’accord et l’enthousiasme des auteurs et autrices concerné.e.s. 

Le philosophe Pierre Charbonnier propose une histoire environnementale des idées politiques, sous la forme d’une magistrale enquête philosophique et historique. Il s’agit de penser les modalités de l’émancipation politique de demain, face aux limites du capitalisme industriel et au bouleversement des équilibres écologiques. 
A travers ce récit alliant références et ressentis personnels, Mona Chollet dépeint les bienfaits du foyer, décrit comme une « base arrière » et en évoque également les enjeux : difficulté de se loger dans de bonnes conditions et aliénation féminine, par exemple.

 

Jean-Paul Engélibert mène une analyse comparée de diverses fictions d’apocalypse, littéraires, cinématographiques et télévisuelles, et cherchent à en comprendre les motivations et les effets sur nos imaginaires.
de Paul Lafargue. Il s’agit d’un pamphlet initialement publié en 1880, réédité par François Maspero en 1969, par lequel Paul Lafargue invite à remettre en question la place du travail dans nos sociétés. 

 

de Louis-Sébastien Mercier. Un roman d’anticipation publié au XVIIIe siècle mais aussi un témoignage des rêves et projections d’une génération qui a fait la Révolution française.

 

A lire ! Blog de la revue Terrain

Oyez oyez confinés et confinées! Voici venir le temps du nouveau billet!
En cette période où le monde se restreint au strict chez soi, Terrain propose de quoi s’évader, l’espace d’une lecture, vers d’autres contrées.

Dans ce billet inédit de la rubrique Muséo, Michèle Coquet nous invite à songer aux manières plurielles de matérialiser les puissances invisibles au sein d’une société d’agriculteurs du Burkina Faso. Pour ce faire l’auteure se livre à une analyse détaillée de l‘iconographie et des usages rituels des masques à lame.

Bonne lecture! 👇👇👇

https://blogterrain.hypotheses.org/15460

Rencontre ! Présentation des éditions CREAPHIS et rencontre-débat avec Anne Monjaret et Octave Debary. Librairie vocabulaire, Paris, 29 février 2020 à 18h30

LIBRAIRIE VOCABULAIRE
39 BOULEVARD DE PORT-ROYAL
75013 PARIS
01 45 35 21 95
À L’OCCASION DE LA PARUTION DU LIVRE D’ANNE MONJARET LA PIN-UP À L’ATELIER. ETHNOGRAPHIE D’UN RAPPORT DE GENRE
L’anthropologue Octave Debary, en discutant avec Anne Monjaret, interrogera
le catalogue des éditions Créaphis du point de vue des sciences sociales et des
multiples liens avec d’autres disciplines, notamment les arts visuels.


PRÉSENTATION DES ÉDITIONS CRÉAPHIS & RENCONTRE-DÉBAT AVEC ANNE MONJARET ET OCTAVE DEBARY À LA LIBRAIRIE VOCABULAIRE SAMEDI 29 FÉVRIER 2020 À 18H30

De la bête au non-humain : perspectives et controverses autour de la condition animale Sergio Dalla Bernardina (dir.)

https://books.openedition.org/cths/9741 (ouvrage numérique open access)

À la croisée de l’anthropologie, de l’histoire, de la géographie et de la sociologie, cet ouvrage donne à voir un panorama des relations entre l’animal et l’homme de l’époque médiévale à nos jours, en différents endroits du monde. Témoins de l’évolution des statuts et du mouvement des frontières ontologiques, les contributions explorent la question animale dans ses dimensions mythiques, symboliques, idéologiques, environnementales, sociales, morales et éthiques.