Archives de catégorie : Arts & Sciences

Salon des écritures alternatives en sciences sociales – 10 janvier 2020, Marseille

Panoramic detail view of speakers hanging on the wall in monochrome vintage style

https://gdrecritures.hypotheses.org/

Le Salon des Écritures Alternatives en Sciences sociales (SEAS) aura lieu le vendredi 10 janvier au MUCEM.  Cet événement est une initiative du nouveau Groupement de recherche « Image, écritures transmedias et sciences sociales », réseau national de chercheurs·ses et enseignant·es-chercheurs·ses travaillant avec ces écritures.

L’ambition de ce salon est de réunir chercheur·ses en sciences sociales et professionnel·les de l’économie créative (production, diffusion, édition) afin d’échanger sur les nouveaux défis autour de ces œuvres qui occupent une place grandissante dans le champ de la recherche et dans la société.

Cette journée sera l’occasion de présenter des œuvres – films, documentaires sonores, photographies, romans graphiques, bandes dessinées et jeux-vidéos -, de proposer des tables rondes sur les enjeux de fabrication et de diffusion, de participer à des ateliers. Elle permettra notamment des retours d’expérience ou la présentation de nouveaux projets pour faciliter des partenariats. Cette année, le Salon fera un focus particulier sur l’écriture sonore.

Pour cette première édition, le Salon se tiendra en parallèle du Festival hors les murs Jean Rouch au Mucem.

Entrée libre sur inscription sur https://framaforms.org/inscription-seas-2020-1571833247 

Contact : seas@centrenorbertelias.fr

Rencontre ! Semaine de la recherche au musée du quai Branly (Paris 25-27 septembre 2019)

Cette rencontre est organisée dans le cadre de la Semaine de la Recherche. Pendant 3 jours, du 25 au 27 septembre 2019, le musée du quai Branly – Jacques Chirac met en avant les travaux de jeunes chercheurs en sciences humaines, soutenus par le Département de la Recherche et de l’Enseignement et la Fondation Martine Aublet :

– Rencontre au salon de lecture Jacques Kerchache, mercredi 25 septembre, 17h

– Rencontre des boursiers de la fondation Martine Aublet, jeudi 26 septembre

– Journée d’étude « Faire collection aujourd’hui », organisée par les post- doctorants 2018-2019, vendredi 27 septembre

Rencontres ! Festival des sciences sociales Marseille 25-29 septembre 2019

Près de 50 manifestations, tables-rondes, films, spectacles & performances, balades, expositions… pour penser, débattre avec les sciences sociales et leurs outils, pour rencontrer des chercheurs, des écrivains, des artistes, qui s’efforcent de penser la nature autrement.
Tout public – Entièrement Gratuit* (* sauf films à la Baleine et solo théâtral à Montevideo)

https://www.allez-savoir.fr/

 

Exposition / Rencontres ! Des déchets et des hommes : la mise en image du rebut. 16-23 juin à La Villette, Paris

Retrouvez nous tous les soirs de la semaine à partir de 18h30 pour débattre autour l’exposition itinérante La mise en image du rebut réalisée par les chercheurs du réseau Sociétés, Urbaines et Déchets. 

PROGRAMMATION : PERSPECTIVES PUBLIQUES

15 & 16 juin : ateliers enfants sur la récupération avec Emmaüs.

Lundi 17 juin à 18h30 : inauguration et visites guidées de « La Mise en Images du Rebut » par le Réseau SUD avec Bénédicte Florin et Claudia Cirelli (Citeres – Université de Tours) Pascal Garret (SUD, POLAU) et Rémi de Bercegol (CNRS, PRODIG)

Mardi 18 juin à 18h30 :« Faire la ferraille » avec Pascal Garret (SUD, POLAU) et réflexions de Abou Ndiaye sur la mécanique de rue en France (ARESS, MSH).

Mercredi 19 juin à 18h30 : « Mais où voyagent nos déchets ? » avec Yann-Philippe Tastevin (CNRS), Pham Thi Thanh Huong (PRX, Université d’architecture d’Hanoi) et Phuong Nguyen Minh (ARTS, IRD).

Jeudi 20 juin à 18h30 : « Perspectives Indiennes » avec projection du documentaire « Les marais de Calcutta » de Joy Banerjee (2018, 21 min) suivie d’extraits du documentaire de Gina Giuzy « City of waste » avec Rémi de Bercegol (CNRS), Christine Ithurbide (CEIAS) et Gauthier Kohler (AFD)

Vendredi 21 juin à 18h30 : faites de la musique, pas des déchets !

22 Juin à 15h30: ateliers enfants sur la récupération avec l’association « Changer par l’assiette » (CPA) suivi d’un débat à 18h00 sur « gaspillage alimentaire en question : enjeux et initiatives francilienne » avec CPA et la régie de quartier de Pierrefitte-sur-Seine

Festival international des arts et des sciences de la société : 19 au 22 juin à Marseille et Aix-en-Provence

Entrée libre –
Informations sur notre site web : www.festivaljeudeloie.fr

Aix-Marseille Université lance en 2019 la première édition d’un Festival international des arts
et des sciences de la société qui souhaite être un lieu d’échanges entre des universitaires
et étudiants de c es disciplines académiques, des artistes et d’un large public.
Ce festival est conduit en partenariat avec les acteurs institutionnels nationaux et régionaux,
culturels et médias.

Édito
Pourquoi le Jeu de l’oie ? Le Jeu de l’oie, inventé à la fin du XVI e siècle, maintes fois reproduit et adapté aux événements de l’histoire, appartient à un patrimoine partagé.
Le hasard y règne en maître car les dés et les aléas déterminent la marche des pièces. Son tracé en forme de spirale rappelle le labyrinthe à parcourir pour arriver métaphoriquement à la connaissance de soi et des autres. Ce festival, attaché à comprendre le jeu social et le monde, s’y réfère comme une nouvelle métamorphose.

Projection : Trash Rebelle (à Nanterre)

Mardi 07 Mai 2019 15:30 – 17:00 amphi du bâtiment Max Weber, Université Paris Nanterre

Trash Rebelle aff

Le film :

En Italie, le mouvement Trash Rebelle est une nouvelle forme de militantisme et de résistance au consumérisme culturel que le personnage de Spartaco Braciola, activiste et animateur de soirées musicales, incarne avec humour, détermination et sarcasme.

La réalisatrice:
Formée en anthropologie sociale en Italie, Sara Porqueddu (Italie,1992) a poursuivi ses études en France, d’abord en ethnomusicologie puis en anthropologie visuelle à l’Université Paris Nanterre, avec l’envie de travailler sur des questions liées aux performances musicales.

Séance animée par Victor A. Stoichita (Lesc-Crem)

Call it anything

Depuis 2012 .

Avec les contributions, interventions, soutiens de: 
Marc Boissonnade, Sylvie Brosseau, Lucien Castaing-Taylor, Elisabeth Claverie, Roland Desbordes, Vinciane Despret, Patricia Falguières, Keiichi Ishii, Sophie Houdart, Ernst Karel, Gaspard Kuentz, Elisabeth Lebovici, Myriam Lefkowitz, Chihiro Minato, Yoann Moreau, Tatsuhiro Ôno, Véréna Paravel, Mélanie Pavy, Nataša Petrešin-Bachelez, Oussouby Sacko, Stéphane Sautour, Alexandre Schubnel, Catharina Van Eetvelde (en cours).

“Nous mesurons à quel point il est devenu difficile d’imaginer ce dont, pourtant, nous sommes informés. La catastrophe de Fukushima, également désignée comme l’accident nucléaire de Fukushima, a eu lieu le 11 mars 2011. L’importance de cet événement, aussi considérable qu’il apparaît, serait comparable à bien d’autres s’il n’était pas en train de susciter autant d’interprétations scientifiques, politiques et artistiques dans tous les pays du monde. Les échos de la catastrophe semblent agir comme autant d’éléments dispersés et produisant là où ils tombent des projets nouveaux, profondément influencés par la mentalité et le climat du pays. On a vu ainsi et on continue de voir des livres, des films de fictions, des documentaires, des expositions, etc. On dirait que chacun éprouve le besoin de se raconter, de se reconnaître et ainsi de se mieux connaître à travers Fukushima. La catastrophe pourrait vite cesser d’être un événement de notre époque pour devenir une sorte de personnage fondateur.
Nous n’avons pas échappé à cette lecture de Fukushima. En effet, quelque temps après la catastrophe, l’anthropologue Sophie Houdart (chercheuse au Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative de l’université Paris Ouest Nanterre), avec laquelle F93 collaborait, a fait part de son désir d’initier une longue recherche sur le sujet. F93 lui a proposé de s’associer et plus tard, courant 2012, l’idée est née de réunir une équipe de contributeurs pour créer une série d’expositions.” Marc Boissonnade (directeur de F93)

Avec : Marc Boissonnade, Sylvie Brosseau (architecte, School of Political Science and Economics), Lucien Castaing-Taylor et Ernst Karel (cinéastes et compositeur au sein du Sensory Ethnography Lab de Harvard) , Elisabeth Claverie (anthropologue cnrs), Roland Desbordes (physicien, CRIIRAD ), Vinciane Despret (philosophe, université de Liège), Patricia Falguières ( historienne de l’art à l’EHESS), Keiichi Ishii, Sophie Houdart (anthropologue CNRS), Gaspard Kuentz, Elisabeth Lebovici, Myriam Lefkowitz (artiste chorégraphe), Véréna Paravel (anthropologue et artiste), Mélanie Pavy (anthropologue, réalisatrice) , Nataša Petrešin-Bachelez, Oussouby Sacko (architecte, professeur aculté de Kyoto), Stéphane Sautour ( plasticien ), Alexandre Schubnel ( sismologue, Laboratoire de géologie de l’Ecole normale supérieure de Paris) and Van Eetvelde ( plasticienne )

http://www.f93.fr/fr/project/11/call-it-anything.html

Signature en musique du livre “Pan Jumbie” d’Aurélie Helmlinger

Le 19 novembre est paru le livre d’Aurélie HELMLINGER Pan Jumbie. Mémoire sociale et musicale dans les steelbands (Trinidad et Tobago), publié par la Société d’ethnologie dans la collection “Hommes et Musiques” de la Société française d’ethnomusicologie. L’ouvrage, issu d’une recherche ayant obtenu le prix de thèse du Quai Branly, sera présenté et signé par l’auteur lors de l’ouverture du SALON DU LIVRE EN SCIENCES HUMAINES, vendredi 23 novembre à 18 h 45, à l’Espace d’Animation des Blancs Manteaux (48 rue Vieille du Temple, 75004 Paris). La signature sera accompagnée d’une démonstration musicale par le groupe Ramajay Steelband. L’entrée est libre.

“Dégage ! On tourne !”

Jeudi 27 octobre 2011, 9h-20h _ EHESS, amphithéâtre, 105 bd Raspail, 75006 Paris Rencontre internationale organisée par Agnès Devictor (Paris 1-HiCSA), Sabrina Mervin (CNRS-CEIFR) et Jean-Claude Penrad (EHESS-Direction de l’audiovisuel) L’IISMM et la Direction de l’audiovisuel de l’EHESS, en partenariat avec l’HiCSA de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne organisent une table ronde avec des cinéastes (de films documentaires et de fiction) témoins et/ou engagés dans les transformations politiques et sociales qui bouleversent notamment la Tunisie, l’Egypte, la Syrie et le Yémen. L’objectif de cette rencontre est de croiser les questionnements des cinéastes avec les analyses de chercheurs en sciences sociales et d’étudier comment le cinéma permet la construction d’un regard sur ces événements par ailleurs abondamment présentés sur les petits écrans de télévision et d’ordinateur. –

Programme

-* Matinée : 9h30-12h30 Introduction par Agnès Devictor, Sabrina Mervin et Jean-Claude Penrad Les films avant les révolutions, les cinéastes pendant la contestation. • Cécile Boëx, politologue, chercheure associée à l’IFPO de Damas : Le travail de cinéastes en contexte autoritaire – le cas de la Syrie • Nabil Mouline, politologue, IEP-Paris : Un ticket pour la liberté: le cinéma égyptien de la dénonciation réformiste à l’incitation révolutionnaire (2001-2011) • Tahar Chikhaoui, critique de cinéma/Tunisie : La réponse des cinéastes et des critiques en contexte révolutionnaire : des idéaux des États généraux du cinéma à la difficulté de la production cinématographique • Présentation de séquences de « Dégage ! », un projet documentaire de Mohamed Zran, (cinéaste, Tunisie), et d’extraits d’un entretien avec le réalisateur (par Sabrina Mervin et Jean-Claude Penrad) -* Après-midi – 14h30-18h De la contestation politique à la création de regards cinématographiques ? • Synthèse de la matinée et introduction : le cinéma dans les révolutions et les mouvements de contestation • L’expérience du film collectif « 18 jours » réalisé par 10 cinéastes égyptiens ; en présence de l’un d’entre eux, Ahmad Abdallah • Charif Kiwan, cinéaste/Syrie : Abounaddara Abounaddara est né dans le giron d’une entreprise de production homonyme fondée à Damas en 2010. Il regroupe des jeunes documentaristes syriens travaillant sous couvert d’anonymat. Prônant un cinéma d’urgence, il a réalisé plus de trente films documentaires courts. Faire du cinéma en contexte « révolutionnaire » Les attentes et les obstacles à la production d’un nouveau cinéma arabe Recherches formelles et propositions en cours • Hala Abdallah, cinéaste/Syrie : On tourne aussi pour qu’il dégage . Réalisations et projets d’un collectif de cinéastes de l’intérieur • Khadija al-Salami, cinéaste/Yémen : Les femmes dans le processus révolutionnaire _ Projet en cours • Mohamed Siam, cinéaste/Égypte : «Whose Country ? » _ Présentation de son projet de film Discussion en présence des participants à la journée 18h15-20h30 Projection de « Tahrir, 2011 ». Un film de Stephano Savona (en présence du réalisateur) Contacts : _ Agnès Devictor-agnes.devictor@gmail.com], [Sabrina Mervin et Jean-Claude Penrad clip_image002.gif _ Photo de Lara Baladi, Le Caire, Place Tahrir, deuxième sit-in, juillet 2011

Projection photographique : “au café de la place on retrouve toute la Lorette”

Dans le cadre des journées du patrimoine, Ancrages présente «Quartier de mémoire du bassin de Séon»

projection des photographies de Jacques Windenberger

Le vendredi 17 septembre 2010 _ à 18h au bar de la Place _ à Saint-André, 13016 Marseille Cette projection des photographies de Jacques Windenberger est conçue par l’association ANCRAGES. Elle met en valeur les « séries sujet » dans l’oeuvre du photographe consacrées aux quartiers composant le bassin de Séon, tels que Saint-Henri, Saint-André, La Castellane, la Bricarde et l’Estaque de Marseille. Ces images permettent de découvrir l’histoire locale de Marseille, à travers les différentes vagues migratoires qui peuplent ce territoire ainsi que l’habitat social, entre bidonville et cité HLM. Elles nous donnent à voir combien ce sont l’ensemble des histoires locales qui font l’histoire nationale des immigrations. bidonville_lorette_archives_JACQUES_WINDENBERGER.jpg Ancrages, Samia Chabani _ La Maison du citoyen CRISA _ 11 boulevard Jean Labro 13016 MARSEILLE, _ T. 04 91 48 78 42, F : 04 13 33 57 83 _ ->contact@ancrages.org] / [