Archives de catégorie : Lire, Voir, Ecouter

Rencontre ! Semaine de la recherche au musée du quai Branly (Paris 25-27 septembre 2019)

Cette rencontre est organisée dans le cadre de la Semaine de la Recherche. Pendant 3 jours, du 25 au 27 septembre 2019, le musée du quai Branly – Jacques Chirac met en avant les travaux de jeunes chercheurs en sciences humaines, soutenus par le Département de la Recherche et de l’Enseignement et la Fondation Martine Aublet :

– Rencontre au salon de lecture Jacques Kerchache, mercredi 25 septembre, 17h

– Rencontre des boursiers de la fondation Martine Aublet, jeudi 26 septembre

– Journée d’étude « Faire collection aujourd’hui », organisée par les post- doctorants 2018-2019, vendredi 27 septembre

DONATION bibliothèque « NIKITA SIBÉROFF »  à l’Institut d’ethnologie et la Bibliothèque des sciences sociales de l’université de Strasbourg

Documentation Sibéroff
 
A l’automne 2018, sur le conseil de Bernard Sellato, directeur de recherche émérite au CNRS (laboratoire CASE), Anne Sibéroff, fille de de Nikita Sibéroff (traducteur, ethnologue et documentaliste spécialisé sur l’Asie du Sud-Est hospitalisé en raison d’une longue maladie), Nathalie Siberoff-Zimine, sa sœur, et l’époux de celle-ci, Serge Zimine, ingénieur géologue en retraite, ont très généreusement offert et apporté eux-mêmes depuis Paris la plus grosse partie de la bibliothèque de Nikita Sibéroff, spécialisée sur l’Asie du Sud-Est et l’Extrême-Orient, à la bibliothèque de la Faculté des sciences sociales de l’université de Strasbourg, avec l’accord de Vincent Chapuis, conservateur en chef responsable du département Lettres, Sciences humaines et sociales du service de la Documentation commune de l’université de Strasbourg, et de Nicole Bruder, responsable de la Bibliothèque des sciences sociales de l’université de Strasbourg, qui acceptèrent d’accueillir le fonds.

Celui-ci est composé d’environ 300 livres, articles, numéros ou séries de revues scientifiques périodiques, thèses et rapports multigraphiés, cartes géographiques et tirés-à-part.

Rencontres ! Festival des sciences sociales Marseille 25-29 septembre 2019

Près de 50 manifestations, tables-rondes, films, spectacles & performances, balades, expositions… pour penser, débattre avec les sciences sociales et leurs outils, pour rencontrer des chercheurs, des écrivains, des artistes, qui s’efforcent de penser la nature autrement.
Tout public – Entièrement Gratuit* (* sauf films à la Baleine et solo théâtral à Montevideo)

https://www.allez-savoir.fr/

 

Dans les médias ! Fariba Adelkhah, anthropologue et prisonnière scientifique

Fariba Adelkhah, anthropologue franco-iranienne, a été arrêtée en Iran au début du mois de juin sans que les autorités de la République islamique jugent utile d’en expliquer les raisons. Portrait scientifique de cette chercheuse internationalement reconnue pour la qualité et l’indépendance de ses travaux.

Lire la suite :  https://blogs.mediapart.fr/jean-francois-bayart/blog/060819/fariba-adelkhah-anthropologue-et-prisonniere-scientifique

 

 

Rencontre nationale le 23 novembre pour les 10 ans de la fédération de l’ethnologie et de l’anthropologie !

   

L’Association française d’ethnologie et d’anthropologie (AFEA) – créé en 2009 suite aux Assises de l’ethnologie de 2007 – a 10 ans cette année. A cette occasion, elle souhaiterait relancer son rôle de fédération d’associations tel qu’il a été voulu à sa création : affirmer que l’anthropologie est une discipline large ouverte qui constitue son unité à partir de la reconnaissance de ses différences. Pour cela, nous préparons une journée à laquelle vous êtes toutes et tous convié.es, une FÊTE DE L’ETHNOLOGIE ET DE L’ANTHROPOLOGIE

Continuer la lecture

Appel à participation DECLICS : Dialogues avec les lycéens !

http://www.cerclefser.org/fr/declics/

Nous vous invitons à participer à une action de médiation clé en main auprès de lycéens, pour que la recherche soit fondamentale pour tous. 

Le programme DECLICS (Dialogues Entre Chercheurs et Lycéens pour les Intéresser à la Construction des Savoirs) est une opération courant novembre qui vise à promouvoir la recherche fondamentale chez les lycéens grâce au format ludique du speed-meeting. 

Pour chaque DECLICS, un ou une “Capitaine”, chef d’équipe porte le projet accompagné de son équipe, doctorant·e·s, post-docs, master 2, technicien·ne·s, ingénieur·e·s, chargé·e·s de recherche, maîtres de conférence, directeurs et directrices de laboratoires, …dans un lycée. L’équipe Declics accompagne le ou la Capitaine pour chaque étape. Pour en savoir plus, consultez l’infographie en ligne. Vous aussi es bienvenu·e·s pour devenir Ambassadeurs Declics!

Pourquoi ? (Quelques raisons, mais chacun les siennes !) :
=> pour mieux faire comprendre à de futurs citoyens l’importance et les mécanismes de la recherche fondamentale
=> pour aider ces jeunes à s’orienter en découvrant des métiers
=> pour créer du lien avec les équipes pédagogiques
=> pour développer l’esprit critique et expliquer le processus de validation des connaissances
=> pour partager votre passion

Où, Quand :
Dans une vingtaine d’académies en France, du 12 novembre au 20 décembre, plusieurs créneaux vous seront proposés.

Quoi :
En pratique, nous vous proposons de participer à l’opération Declics (Dialogues Entre Chercheurs et Lycéens pour les Initier à la Construction des Savoirs). Il s’agit d’un échange entre élèves de lycée et chercheur·e·s sous le format d’un speed-meeting dans un lycée.

Pour plus d’informations, consultez notre infographie et notre site internet !

Comment :
Le Cercle FSER vous invite à consulter leur site internet pour plus d’informations, ou à les joindre à contact@declics2019.org

Vous voulez vous pré-inscrire ? C’est par ici !

Rencontre ! le 28 juin, 18h à Marseille : “Comment observer l’amour ? Une enquête au sultanat d’Oman.” Marion Breteau

À quelques jours seulement de sa soutenance de thèse (prévue le 8 juillet 2019), Marion Breteau, doctorante en anthropologie à Aix-Marseille Université (IDEMEC), nous emmène au sultanat d’Oman, un pays du Golfe Persique peu connu, où le mariage est d’importance capitale, le flirt prohibé et les rencontres souvent cachées des regards. Qu’est-ce qu’être amoureux ? Comment comprendre l’intimité d’un couple ? Marion Breteau nous décrira les différentes techniques qu’elle a utilisées pour réaliser son enquête sur un sentiment “voilé”, depuis les sites de rencontre en ligne à la Saint Valentin. La soirée sera dialoguée avec Alice Fromonteil, doctorante en anthropologie également (Aix-Marseille Université, CREDO), et aura lieu

le 28 juin  de 18h à 20H au Chichacho
24 rue Pastoret 13006 Marseille

Entrée gratuite, consommation requise !  (Outre la bière, il y aura aussi du thé et des falafels !)

En prévision de cette belle soirée de discussion, vous pouvez vous plonger dans les réflexions philosophiques de Pacôme Thiellement, auteur d’un récent essai édité aux Presses Universitaires de France, où il analyse des récits religieux ou encore des œuvres littéraires : Sycomore Sickamour. Sommes nous malades d’amour à cause d’une malédiction divine ? Qui était la “dark lady” de Shakespeare ? Voici une petite vidéo avec l’auteur pour vous mettre en bouche. Si les histoires d’amour finissent mal en général, on souhaite quand même que tout se passe bien pour vous et on espère vous voir nombreux·ses pour ce dernier workchope de la saison !

Exposition / Rencontres ! Des déchets et des hommes : la mise en image du rebut. 16-23 juin à La Villette, Paris

Retrouvez nous tous les soirs de la semaine à partir de 18h30 pour débattre autour l’exposition itinérante La mise en image du rebut réalisée par les chercheurs du réseau Sociétés, Urbaines et Déchets. 

PROGRAMMATION : PERSPECTIVES PUBLIQUES

15 & 16 juin : ateliers enfants sur la récupération avec Emmaüs.

Lundi 17 juin à 18h30 : inauguration et visites guidées de « La Mise en Images du Rebut » par le Réseau SUD avec Bénédicte Florin et Claudia Cirelli (Citeres – Université de Tours) Pascal Garret (SUD, POLAU) et Rémi de Bercegol (CNRS, PRODIG)

Mardi 18 juin à 18h30 :« Faire la ferraille » avec Pascal Garret (SUD, POLAU) et réflexions de Abou Ndiaye sur la mécanique de rue en France (ARESS, MSH).

Mercredi 19 juin à 18h30 : « Mais où voyagent nos déchets ? » avec Yann-Philippe Tastevin (CNRS), Pham Thi Thanh Huong (PRX, Université d’architecture d’Hanoi) et Phuong Nguyen Minh (ARTS, IRD).

Jeudi 20 juin à 18h30 : « Perspectives Indiennes » avec projection du documentaire « Les marais de Calcutta » de Joy Banerjee (2018, 21 min) suivie d’extraits du documentaire de Gina Giuzy « City of waste » avec Rémi de Bercegol (CNRS), Christine Ithurbide (CEIAS) et Gauthier Kohler (AFD)

Vendredi 21 juin à 18h30 : faites de la musique, pas des déchets !

22 Juin à 15h30: ateliers enfants sur la récupération avec l’association « Changer par l’assiette » (CPA) suivi d’un débat à 18h00 sur « gaspillage alimentaire en question : enjeux et initiatives francilienne » avec CPA et la régie de quartier de Pierrefitte-sur-Seine

L’œuvre de Jean Copans et les zones critiques d’une anthropologie du contemporain : 11-12 juin 2019, Paris

Fondation Maison des Sciences de l’Homme Salle du Conseil, 3e étage. 54 bd Raspail, 75006 Paris M° : Sèvres-Babylone ou Saint-Placide

Mardi 11 juin
9h30 – 11h30 : témoignages et table ronde 11h30 – 12h30 : L’Afrique comme paradigme des sciences sociales chez Jean Copans : questionnements théoriques et épistémologiques 14h00 – 15h00 : communications 15h00 – 16h00 L’Afrique australe dans l’africanisme français.
16h00 – 17h30 : Constructions nationales, mouvements sociaux et « ethniques » et
sociétés civiles en Afrique noire

Mercredi 12 juin
9h00 –11h30 Sciences sociales africaines et anthropologie du développement et de
l’humanitaire. 11h00 – 12h30 Table ronde : La formation de la classe ouvrière dans la représentation de l’Afrique : passé/présent. 14h00 – 16h00 : Anthropologie, sociologie, modernité africaine 16h00 – 17h00 : Table ronde finale L’Afrique et l’anthropologie au XXIe siècle ? Enseignement, manuels universitaires, vulgarisation grand public. D’ici à là-bas : allers
et retours. 17h00 – 18h00 Débat général et conclusions des journées

Festival international des arts et des sciences de la société : 19 au 22 juin à Marseille et Aix-en-Provence

Entrée libre –
Informations sur notre site web : www.festivaljeudeloie.fr

Aix-Marseille Université lance en 2019 la première édition d’un Festival international des arts
et des sciences de la société qui souhaite être un lieu d’échanges entre des universitaires
et étudiants de c es disciplines académiques, des artistes et d’un large public.
Ce festival est conduit en partenariat avec les acteurs institutionnels nationaux et régionaux,
culturels et médias.

Édito
Pourquoi le Jeu de l’oie ? Le Jeu de l’oie, inventé à la fin du XVI e siècle, maintes fois reproduit et adapté aux événements de l’histoire, appartient à un patrimoine partagé.
Le hasard y règne en maître car les dés et les aléas déterminent la marche des pièces. Son tracé en forme de spirale rappelle le labyrinthe à parcourir pour arriver métaphoriquement à la connaissance de soi et des autres. Ce festival, attaché à comprendre le jeu social et le monde, s’y réfère comme une nouvelle métamorphose.

Rencontre ! Autour de l’ouvrage “la maison double : lieux, routes et objets d’une migration rom” de Norah Benarrosh-Orsoni, à Montreuil, le 19 juin 2019 à 19h

Soirée consacrée au livre “la maison double : lieux, routes et objets d’une migration rom” de Norah Benarrosh-Orsoni publié par la Société d’Ethnologie.
Une discussion + Un apéro! pour fêter l’aboutissement d’un travail commencé sur la place de la Mairie à Montreuil, il y a 13 ans.
Mercredi 19 juin 2019 de 19:30 à 22:30, au café librairie Michel Firk 9 rue François Debergue à Montreuil.

“Issu d’un long et minutieux travail de terrain (2006-2013) auprès de familles roms originaires de Roumanie et installées à Montreuil, en région parisienne, ce livre décrit la vie quotidienne et les parcours de personnes vivant dans deux pays à la fois. Pour elles, la migration s’est imposée comme le meilleur moyen de concrétiser des aspirations individuelles et familiales. Il faut alors vivre ensemble malgré la distance, s’approprier deux espaces de vie, concevoir et construire peu à peu sa maison en deux endroits. Ces maisonnées roms, devenues transnationales, ont développé ce que l’auteure a appelé un double ancrage.
Dans un contexte national de forte polarisation autour de politiques publiques répressives ou inclusives, cette recherche prend à rebours les approches attendues, privilégiant les échelles individuelles et familiales pour donner à voir un processus migratoire de première génération en train de s’inventer. Continuer la lecture

Colloque : S’associer une pratique fondatrice des sociétés. Vendredi 14 & samedi 15 juin 2019 MONTPELLIER

COLLOQUE EUROPÉEN DE L’ASSOCIATION FRANÇAISE DES ANTHROPOLOGUES & DU BISTROT DES ETHNOLOGUES.

À L’UNIVERSITÉ DE MONTPELLIER, SITE SAINT-CHARLES
ACCÈS LIBRE 71 RUE DU PROFESSEUR HENRI SERRE – ARRÊT DE TRAM “PLACE ALBERT 1ER” www.ethnobistro.fr

À l’occasion des 40 ans de l’Association Française des Anthropologues et des 25 ans du Bistrot des ethnologues, dans un contexte social et politique tendu associé à une supposée
« crise des solidarités » et à de nouvelles formes de lutte, il nous paraît nécessaire de s’interroger sur les racines des engagements, leurs causes et les multiples manières de se
fédérer aujourd’hui, à la fois complexes et inédites.
Un double constat se donne à notre réflexion. Nous vivons dans des sociétés où les inégalités socio-économiques, dénoncées avec force dans le récent mouvement des gilets jaunes, font
partie des nouvelles dynamiques historiques, même si la pauvreté tend à globaliser les forces vives de l’immigration et mobilisent aujourd’hui autour de l’agency – tout en empruntant
certains modes d’affichage et des logiques propres aux formes d’organisation traditionnelle (affinité culturelle ou élective, ritualisation des pratiques, pactisation…).
Ce colloque est un appel à l’analyse et à la discussion autour de différentes expériences associatives locales, nationales, et européennes. Continuer la lecture

Hommage. Jean Cuisenier (1927-2017) Jalons d’une odyssée en anthropologie de l’Europe. 21-22 juin 2019 Paris

Au Musée national des Arts et Traditions Populaires dont il fut le conservateur en chef (1968-1988), et au Centre d’ethnologie française son laboratoire associé, dont il fut directeur (1968-1986) comme de la revue Ethnologie française, Jean Cuisenier (1927-2017) fut l’un
des anthropologues qui contribua à la structuration et à l’institutionnalisation d’une anthropologie de la France et de l’Europe. Ce colloque souhaite revenir non seulement sur son action institutionnelle, mais également sur son œuvre intellectuelle qui, de la Tunisie à la Turquie en passant par la Roumanie, la Bulgarie et, naturellement, la France, a su embrasser
des questions aussi diverses que celle de la parenté, du rituel, de l’art populaire ou des rapports à l’histoire.

vendredi 21 juin 2019 9 h 30 – 17 h : salle de cinéma, musée du quai Branly-Jacques Chirac
218 rue de l’Université 37 quai Branly, Paris 7e

samedi 22 juin 2019 9 h 30 – 16 h salle 70 BnF | François-Mitterrand
Quai François Mauriac, Paris 13e
Entrée libre dans la limite des places disponibles

Parution : “Faire Revue”- Les sciences humaines et sociales au travail (1)

Sous la direction de  Amina DAMERDJI, Samuel HAYAT, Natalia LA VALLE, Anthony PECQUEUX et Christelle RABIER. En ligne : https://journals.openedition.org/traces/8803


En considérant les chaînes du travail éditorial, les temporalités et les conditions sociales de production comme la place des différent-e-s actrices et acteurs dans l’élaboration des revues scientifiques, ce numéro hors-série de Tracés veut réfléchir aux effets du format revue sur la production et la réception du savoir en sciences humaines et sociales. Il invite des études réflexives par des membres de différentes revues, jeunes ou plus installées, ainsi que des analyses transverses intéressant plus généralement les revues. Dans « Faire revue », trois dimensions essentielles sont analysées. Continuer la lecture