Archives de catégorie : Lire, Voir, Ecouter

Anthropologie d’une pandémie : séminaire de l’Association française des anthropologues. En ligne ! 12 janvier 2021

 
Séance du mardi 12 janvier 2021 de 14h à 16h
 
Séance en ligne à suivre sur le lien suivant:

Meeting ID: 822 3426 1783

 
Anthropologie d’une pandémie
 
 
Argument
Cet ouvrage part de l’hypothèse que les anthropologues, en mobilisant la spécificité de leur regard, de leurs liens au terrain, de leurs pratiques d’observation concrète et de leur implication dans des réseaux sociaux locaux, familiaux, professionnels, associatifs et politiques, peuvent apporter des analyses originales de la conjoncture exceptionnelle créée par la pandémie de Covid-19. En repensant leurs méthodologies, des anthropologues restituent ici des cohérences singulières, individuelles et collectives et ouvrent des perspectives comparatives et transversales inédites. Quelles sont les figures de l’État, thérapeute et punitif, protecteur et oppresseur qui émergent de la crise sanitaire et économique ? quelles logiques subjectives engendrent-elles ? la Roumanie, l’Algérie, le Cameroun, le Soudan, la Colombie, la Chine, la France, l’Italie ont été retenus ici comme des cas exemplaires des brouillages, des contradictions et des catalysations en œuvre. 
 
 

Le blog de la revue Terrain : Écouter le silence : ethnographie et pandémie, comment faire du terrain en temps de confinement?

Écouter le silence : ethnographie et pandémie, comment faire du terrain en temps de confinement ?

Anne Sourdril (anthropologue, CNRS / Ladyss) et Luc Barbaro (biogéographe et écologue, INRA-INP Toulouse / Dynafor).

 

A lire ! Semer le trouble. Soulèvements, subversions, refuges. Techniques & Culture 2020/2 (n° 74)

Sous la direction de Matthieu Duperrex et Mikaëla Le Meur

 

« On étouffe. La situation n’est pas tenable. Nous courons à la catastrophe. L’effet de sidération paralyse les velléités d’action. Ce contre quoi nous avons des raisons de nous insurger semble se fondre dans un même mouvement global, une lame de fond irrépressible. Quels moyens possédons-nous pour semer le trouble dans la mécanique des rapports de domination ? Ce numéro fait appel à notre expérience collective des techniques de lutte et enquête sur les foyers de résistance qui s’élaborent et opposent aux gouvernementalités de nouvelles priorités, d’autres perspectives. Les collectifs travaillent leurs outils autant que leurs convictions ; ils suspendent le temps, par adaptation ou détournement de choses et de dispositifs. Comment la « mésentente », qui vient troubler l’idylle consensuelle de la politique, se trouve-t-elle instruite et équipée par les gestes et les instruments propres aux mouvements de lutte ?
Ce numéro est élaboré dans le contexte de la mobilisation contre des réformes qui mettent en danger la vitalité de l’enseignement supérieur et de la recherche. Par cette matérialisation, en revue, d’un désaccord têtu, Techniques&Culture propose un répertoire non exhaustif des actions qui sèment et cultivent le trouble » https://www.cairn.info/revue-techniques-et-culture-2020-2.htm

A lire ! La fabrication de la citoyenneté européenne. Revue Ethnologie française.

édité par Monica Heintz

Ethnologie française, 2020/3 (vol. 50)

Présentation de l’éditeur : Comme les crises qu’a traversées l’Union Européenne récemment – la gestion des réfugiés, le terrorisme ou le Brexit – le montrent, l’UE est devenue une évidence sous-questionnée, une unité qui n’est interrogée que lorsqu’elle est remise en cause, contestée et niée. Dans ce registre, les questions de migrations et de gestion du multiculturalisme ont occupé l’essentiel des recherches, quand les contestations les plus fortes au sein de l’UE sont dues à l’incertitude d’une Europe sociale, héritière des États-providence d’après-guerre.

Ce numéro thématique réunit des articles qui traitent de ce qu’être citoyen européen à travers des études de cas ethnographiques menées au sein de l’Union européenne. La question de la citoyenneté européenne pose des problèmes spécifiques : à la différence des citoyennetés multiples dérivant de la globalisation, les différents niveaux de citoyenneté de chaque individu résidant en UE s’y superposent et s’emboîtent, rendant ardue l’observation de l’exercice de la citoyenneté à titre individuel et collectif. Ce numéro se propose de rendre visibles les niveaux d’ancrage européen des individus qui y résident en interrogeant la citoyenneté par ses marges.

Projet ANTHROPEN – Les frontières des données anthropologiques. Offre de postdoc

Nous vous invitons à découvrir le blog du projet Sciences ouvertes ANTHROPEN qui a  pour but de  « tester les limites d’ouverture des données anthropologiques, qu’elles soient passives ou en cours de production, de nature écrite, iconographique, sonore ou audiovisuelle, au regard des injonctions européennes actuelles et des exigences éthiques propres au contexte interculturel et souvent extra-européen de production et gestion des données anthropologiques »

https://anthropen.hypotheses.org/

Les membres du projet ont également postés une annonce de contrat de recherche postdoctoral d’un an (date limite e candidature 24 décembre 2020) : https://emploi.cnrs.fr/Offres/CDD/UMR7186-MONHEI-001/Default.aspx

A lire ! Anthropologie de l’énergie. Revue Lectures anthropologiques.

Numéro de la revue Lectures anthropologiques, Revue de comptes-rendus critiques. Sous la direction de Nathalie Ortar et Tristan Loloum

Sommaire

A écouter ! A lire ! Présentation de l’ouvrage « Désirs d’Islam, portraits d’une minorité religieuse en France » (Presses de Sciences Po, 2020) par les autrices Lætitia Bucaille & Agnès Villechaise.

https://www.youtube.com/watch?v=5TZTffQFMU8&feature=youtu.be

L’islam de France a cessé de se faire discret. Les jeunes générations désirent lui faire une place et, à travers lui, affirmer leur identité, dénoncer les discriminations, voire contester un modèle de société.

L’engouement religieux et le communautarisme menacent-ils pour autant les libertés individuelles, la cohésion sociale et la paix ? Guerres et attentats menés au nom du fondamentalisme ne sont pas propices à l’analyse raisonnée ; c’est à elle pourtant que prétend cet ouvrage. Ni angélisme ni alarmisme du côté des auteurs, plutôt une analyse des faits à partir d’enquêtes de terrain et de témoignages. On y croise des étudiantes voilées, des entrepreneurs, des mères d’élèves de quartier sensible, des jeunes actifs de retour d’un pèlerinage à la Mecque, des délinquants rejoignant un islam rigoriste, des jeunes repérés par la Protection judiciaire pour « radicalisation ».

Les écouter, prendre au sérieux leurs opinions, comprendre leur cheminement et interroger leurs rapports à la société et à la République, voilà des clés pour éclairer le jugement, combattre quelques idées fausses et mieux vivre ensemble.

Site de l’éditeur

A écouter ! Podcast « conséquences de la pandémie sur la vie quotidienne des Chinois à partir de cas d’observation à Pékin » Florence Padovani. En ligne le 7 décembre 2020

La semaine prochaine le séminaire “Territoires affectés  : explorations ethnographiques et anthropologiques” poursuivra sa réflexion sur la manière dont la contamination et les confinements affectent nos rapports aux espaces. 

Nous accueillerons à nouveau Florence Padovani, sociologue et géographe, directrice

du Centre Franco-chinois de recherche en sciences sociales de l’université de Ts Continuer la lecture

A lire ! Anthropologie d’une pandémie. Sous la direction de Monique Selim

https://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=67510

Présentation de l’éditeur : Cet ouvrage part de l’hypothèse que les anthropologues, en mobilisant la spécificité de leur regard, de leurs liens au terrain, de leurs pratiques d’observation concrète et de leur implication dans des réseaux sociaux locaux, familiaux, professionnels, associatifs et politiques, peuvent apporter des analyses originales de la conjoncture exceptionnelle créée par la pandémie de Covid-19. En repensant leurs méthodologies, des anthropologues restituent ici des cohérences singulières, individuelles et collectives et ouvrent des perspectives comparatives et transversales inédites. Quelles sont les figures de l’État, thérapeute et punitif, protecteur et oppresseur qui émergent de la crise sanitaire et économique ? Quelles logiques subjectives engendrent-elles ? Comment, dans les champs résidentiels et les territoires, les intimités et les existences se métamorphosent-elles ?

Ont participé à cet ouvrage : Annie Benveniste, Patience Biligha Tolane, Barbara Casciari, Benjamin Coriat, Catherine Deschamps, Olivier Douville, Ferdinando Fava, Jean-Paul Gonzalez, Olga L. Gonzalez, Wenjing Guo, Lucie Gui, Antoine Heemeryck, Véronique Hérand, Bernard Hours, Fatiha Kaoùes, Gaëlla Loiseau, Mohamed Mebtoul, Federica Misturelli, Louis Moreau de Bellaing, David Puaud, Catherine Quiminal, Agnès Rémy, Monique Selim, Tassadit Yacine.

  • Date de publication : 1 décembre 2020
  • Broché – format : 15,5 x 24 cm • 330 pages
  • ISBN : 978-2-343-21770-3
  • EAN13 : 9782343217703
  • (Imprimé en France)

Rencontre ! Bistrot des ethnologues en visio 1ier décembre 20h

https://www.ethnobistro.fr/2020/10/mardi-1er-decembre-2020/

Sergio Dalla Bernardina

“Faut qu’ça saigne ! Écologie, religion et sacrifice.”

Spécialiste des perceptions et des représentations du milieu naturel ainsi que des rapports de l’humain à l’animal, Sergio Dalla Bernardina est professeur d’ethnologie à l’université de Bretagne-Occidentale. Directeur du LACI au sein de l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain, il dirige à l’EHESS le séminaire « De l’humain animalisé au vivant humanisé ».

« Le boucher porte un grand tablier blanc, qui lui confère un air solennel. La tête de chamois empaillée et le crucifix ont sans doute toujours été là, mais je les remarque pour la première fois. Je crois avoir déjà aperçu le trophée ; en revanche, ce qui m’a échappé, et qui soudainement attire mon attention, c’est le crucifix accroché un peu plus loin, sur la même paroi. Le boucher, le crucifix à sa gauche et le trophée à sa droite forment une sorte de triangle, délimité, en bas, par l’étalage des viandes. Au début, je trouve cet agencement un peu osé, presque blasphématoire. Puis, sorti de la boutique, je commence à me dire que tout cela a peut-être un sens… »

Peut-on comparer un trophée de chasse à un crucifix ? Et le bœuf malmené avant l’abattage à une victime émissaire ? Et les dévorations perpétrées par les ours et les loups à des immolations ? Ce n’est pas très sérieux, nous prévient Sergio Dalla Bernardina, tout en nous invitant à jouer le jeu. Quel sens prend alors notre rapport au

 

Continuer la lecture

A voir ! Festival Jean Rouch en ligne ! Dernier jour pour voir les premiers films

La plateforme qui accueillera les trente films du festival ouvre au public vendredi 13 novembre à 20h30 avec la diffusion de notre soirée d’ouverture, aussi disponible sur Facebook et la chaîne Youtube.

Les premiers films seront disponibles ce samedi 14 novembre à partir de 9h du matin pour une durée de cinq jours. Nous vous invitons à consulter le programme du festival sur le site.

L’inscription à la plateforme est obligatoire pour visionner les films. Elle est simple et gratuite, voici le lien pour vous aider dans la démarche.

Si vous souhaitez aller plus loin dans l’expérience du festival : Continuer la lecture

A voir ! Documentaire en ligne, Bouillagui, un village libre

Bouillagui: un village libre, web documentaire  de Marie Rodet, Senior Lecturer in the History of Africa à la School of Oriental and African Studies de Londres, et Cosmo Maximin, avec les villageois et l’association Donkosira.

http://bouillagui.soas.ac.uk/

http://bouillagui.soas.ac.uk/

« En 2008, j’ai lancé un projet d’histoire orale sur l’esclavage dans la région de Kayes. C’est ainsi que j’ai entendu parler pour la première fois de « villages rebelles », ce qui m’a Continuer la lecture

A lire ! Noël en Europe et lieux de dragues urbains

Les membres de la société d’ethnologie française présentent leurs deux dernières publication.

Oxford handbook of Christmas, où, Nadine Cretin publie un chapitre qui concerne Noël dans l’Europe catholique.

Hommes en chasse de Laurent Gaissad (coll. Ethnographies plurielles), vient de paraître aux Presses universitaires de Nanterre