Archives de catégorie : Formations

Dictionnaire d’anthropologie : nouvelles entrées !

https://www.anthropen.org

Anthropologie médicale

Lloyd, Stephanie, Leclerc, Véronique, Tremblay, Alexandre, Bonventre, Chani (2020) « Anthropologie médicale », dans Anthropen.org, Paris, Éditions des archives contemporaines., DOI:10.17184/eac.anthropen.125

Nouvelles épidémies

Keck, Frederic (2020) « Nouvelles épidémies », dans Anthropen.org, Paris, Éditions des archives contemporaines., DOI:

Rencontres ! Programme du Let Know café, Institut de recherche anthropologique sur le soin et l’accès aux soins

Les Éditions, nouvelle parution ! Bribes de soins : Expériences, socialisations, méthodologies universitaires. Les formations 2020-2021 : part belle à l’expérience !  http://letknowcafe.org/les-formations

Les rencontres à venir

Vendredi 25 septembre 2020 – Apéro de rentrée !
 
Vendredi 9 octobre 2020 – La République : soin et anarchie
Première rencontre de l’année autour du thème de la politique de soin. Christian Laval, sociologue, introduira le propos ! Qu’est-ce que l’anarchisme en politique? À quel endroit les valeurs de l’anarchisme sont-elles mises en pratique ? Et quels sont les éclairages possibles par rapport au soin ? Peut-on se passer de l’État pour soigner ? Ni Dieu ni maître ? En plein dans l’actualité !
Vendredi 6 novembre 2020 – La méthode à Let-Know Café, entre science et expérience
 

Continuer la lecture

Déclaration du 29 juillet 2020 au sujet de l’avenir de la fondation maison des sciences de l’homme FMSH

https://www.fmsh.fr/fr/la-fondation/amis

… »Par ce geste, les démissionnaires ont entendu dénoncer avec force la volonté de la majorité des membres institutionnels du Conseil de mettre sous tutelle la FMSH, qui est une fondation reconnue d’utilité publique et par définition de droit privé, et de la mettre au service exclusif du projet du Campus Condorcet dont elle est déjà, faut-il le rappeler, un des onze « établissements membres ». »

Lire la suite :

Refonder l’université – 25-26 septembre 2020

Initié le 20 mars dernier au début du confinement, l’appel « Refonder l’Université et la Recherche pour retrouver prise sur le monde et nos vies« , signé par 7.300 personnes, appelait à des assises de la refondation universitaire 6 mois après. Nous avons finalement retenu la date du 25-26 septembre, sans savoir à l’époque qu’elle coïnciderait avec l’examen par l’Assemblée Nationale de la loi de programmation pour la recherche, à laquelle il s’agit d’opposer un contre-horizon à défendre et à promouvoir dans les mois et les années à venir.

Nous avons reçu de nombreuses propositions d’interventions de votre part, que nous

Continuer la lecture

Rentrée universitaire 2020

Chaque université prépare sa rentrée …

« Bientôt nous ne pourrons plus du tout » : une universitaire répond à Frédérique Vidal

Voici la réponse d’une maîtresse de conférences aux déclarations lunaires de Frédérique Vidal en cette rentrée difficile. Loin d’être un témoignage isolé, ce texte est un révélateur de ce qui se joue aujourd’hui à l’université ; il est aussi un appel à nous organiser pour défendre notre service public, nos conditions de travail et d’étude.

Mesures du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation

https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid153425/rentree-2020-le-guide-de-rentree.html

Rendre compte des subtilités des discours. Entretien avec Pierre Déléage, revue Ballast

https://www.revue-ballast.fr/pierre-deleage-si-lanthropologie-a-une-vertu-cest-sa-mefiance-vis-a-vis-de-luniversalite-des-lois/

Entretien du 4 juin 2020

Sous les voix dominantes de l’anthropologie, certaines dissonent, et à raison. Celle de Pierre Déléage en fait partie. Américaniste, spécialiste du chamanisme des Sharanahua du Pérou, il alterne depuis une dizaine d’années les ouvrages sur l’invention et la stabilisation d’une écriture, la traduction des traditions orales autochtones ou, désormais, la fabrique des théories et du savoir anthropologiques. Son dernier ouvrage, L’Autre-mental, exhume « une lignée souterraine d’anthropologues » et la met en regard avec des écrivains de science-fiction. Une façon de susciter l’invention au sein d’une discipline qui tend trop souvent, à ses yeux, à dissimuler les êtres et les peuples qu’elle questionne.

Lire la suite : https://www.revue-ballast.fr/pierre-deleage-si-lanthropologie-a-une-vertu-cest-sa-mefiance-vis-a-vis-de-luniversalite-des-lois/

A lire ! L’Afrique rurale des manuels scolaires de géographie : sortir de l’exotisme (David BÉDOURET)

http://pum.univ-tlse2.fr/spip.php?page=ouvrages&id_article=2160

  L'Afrique rurale des manuels scolaires de géographie : sortir de l'exotisme

Auteur : David BÉDOURET
N° ISBN : 978-2-8107-0652-5
PRIX : 25.00 €
Format et nombre de pages : 16 × 24 cm – 166 p.

Depuis les années 1950, les manuels scolaires de géographie dépeignent les espaces ruraux d’Afrique sans se dégager des représentations exotico-coloniales. Cet imaginaire inscrit dans une mythologie coloniale s’articule autour de quatre objets géographiques : la nature, le village, la société et les espaces agricoles. La résistance d’un regard exotique semble liée au système « manuel », générateur de blocages et d’immobilisme, mais aussi à la structure des discours dans laquelle les images et les mots s’allient pour « exotiser » ces espaces.

Des enquêtes menées auprès d’élèves du primaire et du secondaire, en France et en lycée français d’Afrique, complétées par des entretiens d’enseignants confirment que les manuels participent activement au processus de construction des savoirs sur l’Afrique en classe. De fait, les représentations exotico-coloniales se diffusent. Ainsi, la géographie scolaire produit une culture structurée autour d’espaces métonymiques. Cette pratique attribue à chaque espace une fonction pédagogique et didactique, ce qui revient à mettre en place une idée pour un lieu. Si cette technique a des valeurs pédagogiques indéniables, elle va à l’encontre d’une éducation à l’altérité prônée par les instructions officielles, car elle favorise le maintien de l’exotisme dans les discours. Pourtant, le travail de terrain montre que cette fabrication d’imaginaire exotique est conscientisée par les acteurs et que les déformations sont constitutives de l’acte d’enseigner. Par conséquent, l’exotisation est un processus paradoxal car il est à la fois un héritage colonial et le témoin d’une mauvaise orchestration de la classe, mais il est aussi un outil didactique et pédagogique opérationnel pour une éducation à l’altérité.

David Bédouret est maître de conférences en géographie à l’INSPE de Toulouse Occitanie-Pyrénées et membre du laboratoire Géode UMR CNRS 5602. Ses recherches portent sur la didactique de la géographie, la construction des savoirs, l’imaginaire et les « éducations à » (EDD, altérité, risques).

Année : 2020
Réf. : RUR 11

Table des matières L’Afrique rurale des manuels scolaires de géographie : sortir de l’exotisme
Introduction L’Afrique rurale des manuels scolaires de géographie : sortir de l’exotisme
La Cliothèque 17 mai 2020 L’Afrique rurale des manuels scolaires de géographie : sortir de l’exotisme
Didageo et carnet de recherche – mars 2020 L’Afrique rurale des manuels scolaires de géographie : sortir de l’exotisme
Blog Geobunnik 2020 L’Afrique rurale des manuels scolaires de géographie : sortir de l’exotisme
Geocarrefour 2020 L’Afrique rurale des manuels scolaires de géographie : sortir de l’exotisme

A voir ! De la fiction faire science.

« Documentaire interactif sur une expérience de recherche conduite pour dépasser une difficulté méthodologique. Un sociologue et un chercheur en cinéma s’emparent d’un feuilleton télé des années 1960 pour explorer ce que veut dire venir travailler dans le nucléaire en montrant à des personnes qui vivent près du centre où se joue la fiction des extraits qui mettent en scène le travail de secteur et en mettant en perspective leurs réactions. Le documentaire interactif suit les chercheurs dans les différentes étapes de cette expérimentation, avec leurs échecs et leurs succès, montrant l’invention d’une démarche de recherche qui vise à contourner une situation de « parole empêchée », de parole rendue difficile par le débat public qui clive très facilement les positions sur un sujet polémique. »

Lire la suite : 

Voir le documentaire interactif : https://fifas.huma-num.fr/

Journée montage de projet du Réseau de Jeunes Chercheur-e-s en Sciences Sociales sur le VIH/Sida (RJCSSVIH) 24 janvier 2020

Journée montage de projet du Réseau de Jeunes Chercheur-e-s en Sciences Sociales sur le VIH/Sida (RJCSSVIH)

Comme chaque année, le Réseau de Jeunes Chercheur-e-s en Sciences sociales sur le VIH/Sida, propose aux futur-e-s doctorant-e-s, doctorant-e-s, post-doctorant-e-s et professionnel-le-s de venir échanger à propos des diverses modalités de financement de la recherche. 

La découverte du monde de la recherche est une plongée vers l’inconnu, parfois source d’inquiétude pour les futur-e-s doctorant-e-s et/ou futur-e-s chercheur-se-s. La recherche des financements apparaît comme un passage obligé, plus ou moins long, plus ou moins complexe, ouvrant la porte à la conduite d’une thèse ou d’un projet de recherche dans de bonnes dispositions. Encore faut-il en avoir les codes. 

Il s’agit de sensibiliser les jeunes chercheur-se-s en sciences sociales au financement de la recherche par projet qui prend une place de plus en plus importante et nécessite bien souvent une spécialisation du docteur dans la recherche de financement. Celle-ci suppose une connaissance des organismes qui financent la recherche ainsi que leurs attentes respectives. La journée s’organisera autour d’un partage d’expériences des membres du réseau, invité-e-s à présenter la diversité des modes de financement, des inscriptions institutionnelles, et des parcours professionnels à la suite d’un doctorat à sciences sociales sur le VIH/Sida. 

Vous êtes convié-e-s à venir échanger avec les professionnel-le-s présent-e-s vendredi 24 janvier 2020 entre 9h00 et 17h00. Le réseau prend en charge le repas du midi et peut aussi prendre en charge les frais de transport sous réserve que les demandes soient adressées au plus tard deux semaines avant l’événement (contact : bouchetcyriac@gmail.com).

Merci de remplir le formulaire d’inscription suivant afin que nous puissions prendre les dispositions nécessaires pour proposer la meilleure organisation possible.  

 

 

 

Formation (gratuite) EthnoArt. Des préjugés au racisme : les mécanismes du rejet »

 

Pour bien démarrer l’année 2020, EthnoArt vous propose une nouvelle formation gratuite les 20 et 21 janvier prochains, dans nos locaux à Paris autour du thème :  « Des préjugés au racisme : les mécanismes du rejet ».
(retrouvez ici le catalogue de toutes nos formations gratuites intramuros). (…) Notre médiatrice anthropologue invitera les stagiaires à interroger collectivement les enjeux de la diversité culturelle, et plus spécifiquement les possibilités de concilier convictions personnelles, contraintes institutionnelles et attentes des publics.

À partir d’une méthode participative dynamique et innovante, qui repose sur le partage d’expériences et de savoirs, nos formations vous proposent d’enrichir vos pratiques professionnelles en apportant un éclairage original sur des situations d’incompréhensions ou de conflits vécus dans le cadre de l’exercice de vos missions.

Lire plus

Appel à chercheurs en résidence au lycée Le Corbusier d’Aubervilliers (2019-2020)

https://www.anthropologiepourtous.com

Ce projet d’accueil de chercheurs en sciences sociales dans les établissements scolaires de l’Académie de Créteil vise à renforcer le dialogue entre les forces vives de la recherche et les équipes pédagogiques du secondaire et leurs élèves.

Cette projet s’appuie sur le stage annuel organisé par l’équipe de L’Anthropologie pour tous dans le cadre du Plan Académique de Formation de l’Académie de Créteil et en partenariat avec la DAAC.

​Le 5 novembre 2019, chercheurs intéressés et professeurs inscrits au stage se rencontreront au lycée Le Corbusier d’Aubervilliers. En fonction des attentes, des projets et des intérêts des participants, des équipes seront constituées. Elles décideront d’organiser leur travail commun et en feront un premier bilan le 7 janvier 2020. Le but est de présenter les travaux des différentes équipes lors du colloque final du 16 mai 2020.

Le travail du chercheur relève d’une discipline qui s’appuie sur la pratique de l’enquête. Le but de la résidence n’est pas de lui fournir un public d’enquêtés. Il s’agit de construire avec les élèves une enquête dont ces derniers seront les coauteurs.Ce projet sera élaboré en concertation avec le ou les enseignants partenaires. L’équipe de direction de l’établissement scolaire où sera installé le chercheur en sera informée.

Le chercheur s’engage à venir travailler avec l’équipe d’élèves partenaires durant une vingtaine d’heures entre le 5 novembre 2019 et le mois de mai 2020. Il s’agit d’initier les élèves au travail d’enquête. Cette initiation méthodologique peut évidemment être prolongée par une histoire de la discipline de recherche, des études statistiques, de l’ethnographie matérielle, etc. Libre ensuite aux équipes d’imaginer les conditions d’une collaboration fructueuse qui pourra associer au travail en classe des visites, des conférences et des sorties.

A l’issue de l’année de résidence, les ateliers menés donneront lieu à des productions d’un format libre (exposé oral, vidéo, exposition, montage sonore, etc.) qui seront présentées lors d’un colloque réunissant tous les établissements participants, le samedi 16 mai 2020, de 9h à 16h, au lycée Le Corbusier d’Aubervilliers.

Information, inscription

Conférence-débat : Comment et pourquoi intégrer l’approche anthropologique aux projets de développement ou au monde associatif ?

23 avril 2019 ✽ MMSH – 5 Rue du Château de l’Horloge, 13 090 Aix-en-Provence

13h30-14h : Accueil des participants
14h-16h : Interventions et questions

14h. Présentation de l’anthropologie appliquée : Laurent-Sébastien Fournier, Jacky Bouju, Philippe Lavigne-Delvigne, Juliette Sendra

14h55. L’expérience des opérateurs et les facteurs socio-culturels dans le développement international : Ghislaine Boyer, Chargée de projets et Assistante de direction de SOS Méditerranée à Marseille

15h20 L’expérience des opérateurs et les facteurs socio-culturels dans le monde
associatif français :
Ethno art, le Tamis

16h-17h : Temps d’échange informel autour d’une collation




Enquête sur le doctorat

L’enquête s’est adressée aux jeunes chercheurs (niveau master, doctorants et docteurs) âgés de 20 à 40 ans, issus de toutes les disciplines et suivant ou ayant suivi leur formation via l’enseignement supérieur français. Près de 2 750 personnes ont répondu au questionnaire. Les résultats présentés sont un focus des réponses des doctorants et docteurs (hors niveau master) soit 2 574 individus. […] https://www.generationphd.com/les-resultats/

Master Erasmus Mundus JMD DYCLAM + scholarships

Dear Colleagues, You will find enclosed a leaflet about our Erasmus Mundus JMD DYCLAM, which is a programme about sustainable management and enhancement of cultural landscapes. This programme lasts 2 years and takes place between the universities of St Etienne (France), Naples (Italy) and Stuttgart (Germany), Polytechnic Institute of Tomar (Portugal) and the National Museum of Natural History, in Paris (France). affiche-DYCLAM-GB-BD.jpg This programme can be of interest for students of all nationalities (European as well as non-European) coming from various backgrounds : Humanities (social and human sciences), law, economics, psychics, chemistry, as well as architecture, urbanism, art and design, heritage and landscape, or engineering, Biology, Antropology, Etnology, Archeolog, Cuture. Could you kindly forward this leaflet to all interested people or to display it in your office. The application deadline to join the 2016-2018 cohort is 1st of march 2016. – New! There are new scholarships! Please check on [->www.dyclam.eu] – BE CAREFULL! It’s time to apply for Jean Monnet Foundation Scolarship and Consortium (10 000 euros for the first year): before 15 th April 2016. French embassies can also provide scholarships. Please check on the French Embassy website of your country !!! Further information, particularly concerning registration fees and financial helps can be found on our website: [->www.dyclam.eu] I stay at your disposal for any further inquiry. _ I thank you for your help _ With best regards, Richard Dumez _ Maître de conférences _ Resp. DYCLAM-MNHN (European Master JMD Erasmus+) _ Musée de l’Homme Leaflet DYCLAM in English Poster DYCLAM in English