Archives de catégorie : Financements

Actualité de la politique scientifique européenne

Chères et Chers Collègues

Je me permets d’attirer votre attention sur l’actualité de la politique
scientifique européenne.

1. Une nouvelle commissaire européenne est proposée, et sera confirmée,
pour la recherche, l’éducation et l’innovation. Il s’agit de Mariya
Gabriel, bulgare (qui est parfaitement francophone,, ayant étudié à Sc
Po Bordeaux). A priori, il n’y a pas d’objection sur la personne, et le
rapprochement recherche-éducation est plutôt une bonne chose. Mais son
portefeuille est intitulé “Innovation and Youth”, la recherche et
l’éducation étant symboliquement reléguées au second plan. Sa lettre de
mission ne fait mention ni de l’ERC, ni du programme Marie-Curie, et la
recherche y apparait comme au service de l’innovation.

Ceci est alarmant, et je vous incite à signer et faire signer la lettre
ouverte :
https://indico.uis.no/event/5/overview

2. Après l’interruption due aux élections européennes, la discussion sur Continuer la lecture

Bourse doctorale en ethnologie. Appel à candidature 2020

https://www.arts-ouvrages.fr/accueil/bourse-doctorale-en-ethnologie/

Ouverture le 20 juin 2019. Date limite de candidature le 31 mars 2020
Contact : fondsculturel@gmail.com
Dossier de candidature, règlement, comité de sélection :
https://www.arts-ouvrages.fr/accueil/bourse-doctorale-en-ethnologie/

La bourse Louise Beyrand-Olivier Toussaint. bourse doctorale en ethnologie et anthropologie

La bourse Louise Beyrand-Olivier Toussaint est une bourse de recherche doctorale visant à encourager et à faciliter la mobilité des jeunes chercheurs dans le domaine de la recherche en ethnologie et en anthropologie sociale, notamment pour favoriser la mise en valeur et la préservation du patrimoine immatériel de l’humanité.

Cette bourse de recherche,  une des rares dans les spécialités de l’ethnologie et de l’anthropologie, est attribuée annuellement dès juin 2017, à un étudiant titulaire d’un master 2 (ou équivalent), de nationalité française ou de nationalité étrangère maîtrisant la langue française, justifiant d’une inscription en 1ère année de thèse dans un établissement d’enseignement supérieur français, éventuellement en co-tutelle avec un établissement étranger.

L’étudiant doit être inscrit en France en thèse de doctorat dans les domaines de l’ethnologie, patrimoine immatériel, ethnolinguistique, ethnomusicologie (etc.) et souhaitera lancer/poursuivre des recherches sur un terrain éloigné dès la première et/ou deuxième année. Parmi les critères de sélection, la maîtrise de la langue du peuple étudié ou l’attestation de l’apprentissage de cette langue, sera pris en compte tout particulièrement.

Les ressources financières étant le principal obstacle à la poursuite d’une recherche dans les domaines précités, le montant de la bourse a été fixé à 10 000 euros pour permettre à l’étudiant d’approfondir ses recherches sur le terrain sur une longue période.

 

Comité d’honneur
Michel Antelme, Institut national des langues et civilisations orientales. Philippe Belaval, Centre des monument nationaux. Philippe Descola, Collège de France. Louis Gabaude, École française d’Extrême-Orient. Arlo Griffiths, École française d’Extrême-Orient. Abdel Kader Haïdara, Bibliothèque Mamma-Haïdara de Tombouctou – Mali. Christian Hottin, Institut National du Patrimoine. Yves Le Fur, musée du Quai Branly. Jim McPherson, Fondation Arizona Preservation – États-Unis. Pierre Morère, planteur, société Jingala (commerce équitable) – Vietnam. Rithy Panh, Centre de ressource audiovisuelle Bophana, Phnom Penh – Cambodge
Philippe M. F. Peycam, International Institute for Asian Studies – Pays-Bas. Thierry Zephir, École du Louvre

Bureau
Dr. Alain Beyrand ou Dr. Pascale Beyrand, président d’honneur. Jean-Pierre Toussaint ou Carmen Toussaint, président d’honneur. Pierre Le Roux, ethnologue, professeur à l’université de Strasbourg, membre. du SAGE (UMR 7363 CNRS), président du comité de sélection
Julie Chaizemartin, journaliste et historienne

Évolution inquiétante concernant l’attribution des bourses de recherche au musée du quai Branly

Chères et chers collègues,
Nous souhaitons vous informer de notre inquiétude concernant l’évolution récente, au musée du quai Branly-Jacques Chirac, des procédures d’attribution des différents financements destinés aux étudiants et post-doc (bourses de master, de doctorat, post-doctorat et prix de thèse). 
Alors que la période d’évaluation était déjà en cours, les membres du Comité d’évaluation scientifique du musée ont appris qu’une recomposition radicale de ce comité avait été effectuée, sans concertation, réduisant considérablement le rôle des spécialistes dans la sélection des lauréats et conduisant à une opacification préoccupante des critères et des modalités de sélection. Suite à cela, la quasi totalité des membres externes du comité a démissionné, en s’en expliquant dans la lettre copiée ci-dessous; démission dont le directeur de la recherche a simplement pris acte.
De son côté, le comité de rapporteurs de la Fondation Martine Aublet (dont le processus d’attribution des bourses est coordonné par le département de la recherche et de l’enseignement du musée) a découvert des changements dans sa composition, tout aussi inquiétants quant au rôle attribué aux experts. Il s’est aussi alarmé de l’absence de considération portée au critère de la parité dans cette nouvelle configuration. Après plusieurs courriers (annexés ci-dessous), et suite à la démission du comité d’évaluation scientifique, le comité de rapporteurs de la Fondation Martine Aublet a enfin obtenu un rendez-vous avec le responsable du département de la recherche pour la fin juin, en présence du président de la Fondation.
Il nous semble important que la communauté scientifique reste attentive à l’évolution de la situation au musée. Alors même que la moitié de son budget lui est allouée par le ministère de la recherche, les mesures récentes semblent en effet fragiliser cette dernière au sein de cet établissement, qui est depuis sa création un soutien primordial pour les études en sciences humaines et sociales portant sur les sociétés extra-occidentales.
Les membres démissionnaires du Comité d’évaluation scientifique et les membres du Comité des rapporteurs de la Fondation Martine Aublet signataires des lettres
—-
Lettre du Comité d’évaluation scientifique 
Le 24 mai 2019

Continuer la lecture

Appel à candidatures : Mission “Etat des lieux de la connaissance et de la valorisation du patrimoine culturel immatériel en Guadeloupe”, DAC Guadeloupe, 2019-Date limite 17 juin 2019

La Direction des Affaires culturelles de Guadeloupe lance, par marché à procédure adaptée, une étude visant à recenser l’ensemble des ressources existantes relatives au patrimoine culturel immatériel de Guadeloupe, à savoir :

    • L’ensemble des acteurs impliqués sur le champ du PCI, leur action, les ressources dont ils disposent (contenu et modalités des bases de données) et leur capacité à porter l’émergence de nouvelles fiches d’inventaire dans le cadre de l’appel à projet national

    • Les éléments perceptibles de PCI présents sur le territoire, valorisés ou non

    • Les travaux universitaires

    • Les éléments bibliographiques

    • Des éléments comparatifs avec les autres territoires de la zone Caraïbe

Toutes les catégories thématiques prévues par la Convention Unesco de 2003 pour la sauvegarde du PCI sont à explorer : traditions et expressions orales, arts du spectacle, rituels ou événements festifs, pratiques sociales et culturelles, connaissance et pratique de la nature et de l’univers, savoir-faire (artisanat traditionnel).

Il conviendra d’être attentif à explorer l’ensemble des héritages culturels, des peuplements originels à l’ensemble des migrations successives.

Le titulaire du marché devra rencontrer les acteurs du territoire, les collectivités locales, les associations, les universitaires, les professionnels et la population. Une exploration de l’état des lieux dans les îles voisines pourra utilement éclairer l’analyse de la situation du PCI dans l’archipel de la Guadeloupe.

– Durée de la mission :

Le démarrage de la mission est prévu à compter du 15 juillet 2019.

L’étude devra être rendue dans les six mois à compter de l’ordre de service lançant la mission.

– Date-limite de réception des offres :

Lundi 17 juin 2019, 12 heures (heure de Paris)

– Accès au dossier de consultation :
https://www.marches-publics.gouv.fr/index.php?page=entreprise.EntrepriseDemandeTelechargementDce&refConsultation=429646&orgAcronyme=f5j

Pour en savoir plus :

Isabelle CHAVE
Adjointe au chef du département
Département du Pilotage de la recherche et de la Politique scientifique
Direction générale des Patrimoines
Ministère de la Culture
6, rue des Pyramides – F-75001 Paris
+ 33 (0)1 40 15 87 24
www.culture.gouv.fr

Prix de thèse AMADES sciences sociales de la santé : date limite 24 mai 2019

Prix de thèse AMADES 2019 en sciences sociales de la santé (thèses soutenues en 2018)

https://amades.hypotheses.org/10736 

Amades

Le Prix AMADES est destiné à récompenser — par un montant de 1 000 euros* — une thèse en langue française en sciences sociales de la santé (anthropologie, sociologie, économie, etc.) élargies à l’histoire et aux sciences politiques, et à la faire connaître.   Ce prix est attribué chaque année par un jury composé par des membres du Conseil d’administration d’Amades et des personnalités scientifiques extérieures.   Outre des critères universitaires concernant la qualité scientifique et rédactionnelle du travail, les critères d’attribution de ce prix correspondent aux orientations de notre association. Le comité sera particulièrement attentif à des travaux permettant l’établissement d’un dialogue entre les sciences sociales et les sciences de la vie, ou décrivant la complexité des pratiques de santé au « Nord » comme au « Sud », ou encore pouvant aider à progresser dans la connaissance et la résolution des questions liant la santé et le changement social, et reposant sur des analyses empiriquement documentées.


Le dossier doit comprendre : La thèse en format pdf (nommer le fichier : Année soutenance_NOM du candidat _Thèse.pdf) ; La copie du rapport de soutenance de la thèse en format pdf (ou document équivalent pour les thèses étrangères) (nommer le fichier : Année soutenance_NOM du candidat _Rapport.pdf) ; Un résumé de la thèse long, entre 6 à 8 pages A4 en format Word (interligne 1,5) (nommer le fichier : Année soutenance_NOM du candidat_Resumelong.doc) ; Un résumé de la thèse court, d’une page maximum, A4 en format Word (interligne 1,5) (nommer le fichier : Année soutenance_NOM du candidat_Resumecourt..doc) Les coordonnées (courriel, téléphone) du/de la candidat(e).    

Le dossier complet doit être envoyé sous forme électronique à : asso.amades@gmail.comDate limite d’envoi du dossier : vendredi 24 mai 2019

Programme national d’aide à l’Accueil en Urgence des Scientifiques en Exil (PAUSE)

Dossier de candidature à télécharger sur le site :
https://www.college-de-france.fr/site/programme-pause/index.htm


Le Programme national d’aide à l’Accueil en Urgence des Scientifiques en Exil (PAUSE), créé le 16 janvier 2017, accorde des financements incitatifs aux établissements d’enseignement supérieur et aux organismes de recherche publics projetant d’accueillir des scientifiques en situation d’urgence et les accompagne dans leurs démarches….

Les financements ont pour objet de cofinancer un projet d’accueil pour un(e) scientifique étranger(e) de toute origine géographique et de toute discipline remplissant l’ensemble des critères d’éligibilité suivants :

  • Pouvoir justifier de son statut d’enseignant-chercheur ou de chercheur ou être au minimum inscrit en doctorat (dans son pays d’origine ou en France) ;
  • Se trouver en situation d’urgence :
    – être victime de persécution ou de violence en raison du contenu de ses recherches, de la libre expression de ses opinions, de son identité, de ses croyances, de son orientation sexuelle,… ;
    – être victime d’un autre type de menace à préciser.
  • Quel que soit son lieu de résidence actuel :
    – être dans l’obligation de s’exiler de son pays d’origine ;
    – être en France depuis moins de 3 ans.


Appel à candidatures de la Bourse Eugène Fleischmann 2017

La Société d’ethnologie offre chaque année une « Bourse Eugène Fleischmann » destinée à soutenir un jeune docteur ou un doctorant en fin de thèse pour mener à bien une recherche post-doctorale originale et innovante qui soit réalisable en une année. Les disciplines concernées sont l’ethnologie, la sociologie comparative, l’ethnomusicologie, l’archéologie, la préhistoire et l’épistémologie. Le montant de la dotation est de 8 000 €. Les candidats devront faire parvenir, au plus tard le 29 mars 2017 à midi, leur dossier complet au format pdf impérativement (taille maximale de l’ensemble 8 mo) à l’adresse [->bourse.fleischmann@mae.u-paris10.fr]. Chaque candidat recevra, le 18 avril au plus tard, un accusé de réception attestant l’enregistrement et la validité de la candidature. Les candidatures devront comporter : -* le formulaire d’inscription dûment rempli (téléchargeable ci-dessous) -* un résumé de la thèse (1 500 signes) et un résumé du projet de recherche (1 500 signes) -* un curriculum vitæ (incluant une liste des publications) -* le projet de recherche post-doctorale, incluant le délai d’exécution et l’utilité financière de la subvention (maximum 25 000 signes espaces compris) -* le rapport de soutenance de thèse (si vous ne disposez pas encore du rapport de soutenance, merci de nous l’indiquer et de nous en adresser une copie dès réception) -* deux publications (facultatif) Aucune condition de nationalité ou d’âge n’est exigée des candidats. Un jury européen constitué de cinq membres délibérera au cours du deuxième trimestre de l’année ; il pourra faire appel à l’avis d’experts extérieurs et se réserve la possibilité de susciter un entretien avec certains candidats. Après les délibérations, le Conseil de la Société d’ethnologie désigne le bénéficiaire de la bourse. – Date limite d’envoi des dossiers : 29 mars 2017 à midi – Renseignements et formulaires: [->http://www.mae.u-paris10.fr/societe-ethnologie/bourse-infos-pratiques.php] societe-ethnologie.jpg

Postes scientifiques en Europe : EURAXESS Jobs

De nombreux postes de chercheurs, enseignants-chercheurs et autres emplois scientifiques sont proposés en permanence par les organismes de recherche (publics et privés) européens sur EURAXESS Jobs, le portail de l’emploi scientifique de la Commission Européenne. Consultez régulièrement ce portail à l’adresse : http://ec.europa.eu/euraxess/jobs

Muséum national d’histoire naturelle – bourses doctorales

L’Ecole Doctorale 227 “Science de la Nature et de l’Homme : écologie et évolution” met au concours des contrats doctoraux et propose, hors concours de l’ED, des offres de recrutement pour effectuer une thèse de doctorat. _ Détails: suivre lien [->http://www.mnhn.fr/fr/enseignement-formation/enseignement-superieur/ecole-doctorale/recrutement] _ Y trouver la liste des sujet du concours 2016 et les détails de la procédure. – Deadline: Les dossiers de candidatures devront être envoyés avant le 15 juin 2016. museum.png On y trouve notamment: – Les relations homme-faune sauvage protégée. Le cas du Phoque gris sur le littoral français. “Le candidat sera issu d’une formation en sciences sociales. Il pourra avoir suivi un parcours bidisciplinaire : une formation de licence en sciences de la nature, puis une formation de master prenant en compte les dimensions socioanthropologiques des relations homme-nature” – Les recompositions territoriales dans les politiques de conservation : Une relecture de la participation dans les programmes de gestion communautaire des ressources naturelles en Afrique australe et orientale. “Formation en anthropologie ou en ethnoécologie, permettant une approche interdisciplinaire.” mnhn.jpg

Bourses d’écriture Université de Toronto 2016-2017

Fellowship in Ethnographic Writing, 2016-17 The Centre for Ethnography (CE) at the University of Toronto at Scarborough (UTSC) is accepting applications for their annual Fellowship in Ethnographic Writing. Writing is a key component of the work of an anthropologist, but it takes time and benefits from some distance from the fieldwork itself, and from other obligations. In recognition of this fact the CE introduced a Fellowship in Ethnographic Writing in 2010. We are now seeking applications for either Fall or Winter Term of 2016-7, to be held at UTSC. The recipient of this award is expected to devote their time fully to writing and may not teach or hold any other form of employment during the tenure of the award. They are expected to attend all talks and colloquia at the CE, to work several days a week on campus at UTSC, and to contribute a presentation of their work in progress to the colloquia. In addition, the Fellow will be available to coach students completing an undergraduate writing assignment, in tandem with a professor teaching a core anthropology course. This work will be limited to 5 hours in total. Applicants should supply a statement of no more than 5 double-spaced pages describing their writing project, indicating the stage that it is at, and precisely what they wish to accomplish during the duration of the Fellowship. Explicit attention to questions of genre, narrative, and audience are welcome but not essential. Successful applicants will either be at the post-doctoral stage (engaged in transforming a thesis into a book or articles) or in the final stages of completing the doctoral thesis. All applicants must have completed their doctoral fieldwork and have already submitted significant portions of their dissertation to their committee. The current stipend is set at $10,000 for a period of ten weeks. The closing date for this competition is March 15, 2016. Please send all applications, as well as the names of two referees, electronically to the Centre for Ethnography at [->centreforethnography@utsc.utoronto.ca]. – Référence: [->http://anthropology.utoronto.ca/fellowship-in-ethnographic-writing-2016-17] Toronto-University.png

Appel à chercheur – BNF

LA BNF lance un appel à chercheur. Extrait : Appel à chercheurs pour la collection « Les années Ovahimba » P. 16 du Dossier complet à consulter ici : http://actions-recherche.bnf.fr/BnF/anirw3.nsf/IX02/P2015000008_appel-a-chercheurs IV Sur quels sujets de recherche porter sa candidature ? Axe 1 : étude et valorisation des collections Le premier est celui des collections proprement dites et de leur valorisation. http://actions-recherche.bnf.fr/BnF/anirw3.nsf/IX02/P2016000004_dossier-complet-de-l-appel-a-chercheurs

Fonds croix-rouge française APPEL A BOURSES POST-DOCTORALES ET A PROJETS 2016

The?me ge?ne?ral : Re?alite?s et perspectives de la transition humanitaire dans les pays be?ne?ficiaires de l’aide internationale La transition humanitaire se caracte?rise par la redistribution des ro?les aussi bien sur le plan politique qu’ope?rationnel: la formulation de nouvelles re?gles de fonctionnement et l’e?tablissement d’interactions multiples (entre bailleurs, organisations de solidarite? internationale, secteur prive?, socie?te?s civiles, institutions supranationales, me?dias et donateurs). Comment se de?clinent ces diffe?rents processus et me?canismes au niveau local ? Comment s’organise le transfert d’activite?s?Avec quels acteurs et selon quelles normes – transmises, impose?es ou approprie?es? Dans ce contexte, comment transmettre les savoirs the?oriques et pratiques, et quels moyens sont ne?cessaires pour faire e?voluer les me?tiers du champ humanitaire, caritatif, sanitaire et social voue?s a? accompagner la dynamique en cours ? Finalement, cette nouvelle donne humanitaire est au cœur de relations sociales ou? la dimension e?thique s’impose de fac?on centrale. Entre codes locaux et me?canismes d’appropriation d’une e?thique globalise?e, peut-on parler d’une e?thique universelle ? Comment formuler ces principes et les appliquer au champ humanitaire ou social ? De tels questionnements exigent au pre?alable de mieux connaitre les acteurs locaux, de mieux comprendre les nouvelles modalite?s d’intervention locale entre secteur social et humanitaire et, enfin, de mieux anticiper l’e?volution des me?tiers de l’humanitaire. Les principes e?thiques applique?s a? l’humanitaire (notamment le principe d’autonomie) peuvent fournir le fil conducteur entre ces diffe?rentes the?matiques et, finalement, constituer un guide pour toute action ou politique humanitaire « ici et la?-bas ». Ainsi, le the?me ge?ne?ral pourra e?tre traite? globalement ou sous l’un des aspects suivants : – Compre?hension du tissu humanitaire local : configurations et dynamiques – Action humanitaire, action sociale et de?veloppement humain : pratiques de transition et principes e?thiques – Mondialisation et nouvelles ge?opolitiques de l’aide humanitaire ZONES GEOGRAPHIQUES DE RECHERCHE Ces the?mes pourront e?tre aborde?s de manie?re transversale ou lors d’une recherche ge?ographique cible?e portant sur une zone spe?cifique ou un pays. Le Fonds a identifie? pour cet appel douze pays prioritaires : 1. Birmanie 2. Burkina Faso 3. Cambodge 4. Cameroun 5. Co?te d’Ivoire 6. Djibouti 7. Ethiopie 8. Hai?ti 9. Madagascar 10. Niger 11. Re?publique De?mocratique du Congo 12. Se?ne?gal Les pays cible?s constituent une entre?e empirique pour les recherches. Ils ne correspondent en aucun cas aux nationalite?s d’e?ligibilite?. CONDITIONS DE CANDIDATURE Deux types de candidatures sont possibles : – soit chercheur individuel ayant soutenu sa the?se, – soit e?quipe de deux ou trois personnes travaillant dans les pays de recherche cible?s par le Fonds (ou pays frontalier). Les financements accorde?s par le Fonds ont pour objectif de couvrir soit le cou?t d’une anne?e de recherche dans le cas d’une bourse postdoctorale soit, dans le cadre d’un programme de recherche d’e?quipe, les de?penses lie?es aux travaux de terrain. D’une manie?re ge?ne?rale, le chercheur ou l’e?quipe souhaitant candidater doit : – pre?senter les recherches en langue franc?aise ; – e?tre pre?sente? par un e?tablissement de recherche ou acade?mique ; – motiver la candidature (inte?re?t de la recherche envisage?e et retombe?es pour l’e?tablissement) ; – prendre connaissance des conditions d’attribution et des modalite?s d’utilisation des financements alloue?s par le Fonds tels que de?finis dans ce document ; – se pre?inscrire conforme?ment au paragraphe de?taille? ci-apre?s avant le 13 mars 2016 ; – retourner au Fonds Croix-Rouge franc?aise le formulaire de candidature comple?te? et accompagne? des pie?ces demande?es avant le 17 avril 2016 ; Candidatures aux bourses postdoctorales Il s’agit de bourses de perfectionnement a? la recherche accorde?es selon un bare?me de base correspondant a? 20.000 euros pour un an1. Seuls les candidats rassemblant les conditions suivantes peuvent be?ne?ficier d’une bourse postdoctorale : – candidats titulaires d’un doctorat (doctorat franc?ais, PhD ou doctorat e?tranger de niveau e?quivalent) dans le champ des sciences sociales (en particulier en science politique, anthropologie, sociologie, philosophie, e?thique) ou des sciences me?dicales (me?decine, sante? publique) ; – candidats ayant soutenu leur doctorat depuis moins de 10 ans ; – candidats n’occupant pas par ailleurs un poste permanent a? plus de 50% ; – candidats contribuant a? faire avancer la recherche dans les the?mes ou sur les zones ge?ographiques pre?de?finies par le Fonds ou ayant des publications dans d’autres domaines de?montrant leurs capacite?s a? mener des recherches de qualite?. Il n’existe pas de condition de nationalite?. Le Fonds privile?gie toutefois les candidatures des chercheurs re?sidant dans les zones ge?ographiques de recherche prioritaires. Candidatures a? l’appel a? projets Il s’agit de projets propose?s par des e?quipes auxquels sont accorde?s des subventions pouvant aller jusqu’a? 20.000 euros pour une dure?e de un an2. Seules les e?quipes re?pondant aux conditions suivantes sont e?ligibles : – les e?quipes base?es dans les zones ge?ographiques de recherche cible?es par le Fonds (ou pays frontalier) – les e?quipes appartenant a? un laboratoire relevant d’un e?tablissement de recherche et/ou d’enseignement supe?rieur ou les e?quipes de recherche reconnues par les re?seaux acade?miques et de recherche internationaux; – les e?quipes compose?es de trois membres maximum y compris le porteur de projet qui doit e?tre titulaire d’un doctorat ; – les projets comportant un protocole de recherche empirique ; – les projets incluant un budget hors salaires (honoraires possibles sur des contrats temporaires). Les projets pre?sentant une approche pluridisciplinaire sont vivement encourage?s. PLUS D’INFORMATIONS EN PIÈCE-JOINTE

Musée du Quai Branly – bourses doctorales

Le musée du quai Branly propose chaque année des bourses doctorales et postdoctorales destinées à aider des doctorants et de jeunes docteurs à mener à bien des projets de recherche originaux et innovants. Les disciplines concernées sont : l’anthropologie, l’ethnomusicologie, l’histoire de l’art, l’histoire, l’archéologie (à partir du néolithique), la sociologie, les arts du spectacle. Les domaines de recherche privilégiés sont : les arts occidentaux et extra-occidentaux, les patrimoines matériels et immatériels, les institutions muséales et leurs collections, la performance rituelle, la technologie et la culture matérielle. Les projets particulièrement susceptibles de tirer parti de l’environnement du musée du quai Branly seront examinés avec la plus grande attention. Au cours de l’année, les candidats sélectionnés présenteront un article destiné à être soumis à publication scientifique dans le cadre du séminaire interne du département de la recherche et de l’enseignement du musée du quai Branly. Ils devront fournir au département de la recherche et de l’enseignement du un rapport d’activité détaillé de leurs recherches au terme de la bourse.

Les bourses doctorales

Trois bourses doctorales sont destinées à soutenir des doctorants en fin de thèse inscrits au moins en troisième année pour l’année universitaire 2016-2017 (dans une université française ou étrangère). Ces bourses sont une aide à la rédaction et excluent les recherches de terrain et d’archive. Elles concernent uniquement des thèses portant sur des terrains extra-européens. Ces bourses doctorales sont attribuées pour une durée de 12 mois non reconductible, du 1er octobre au 30 septembre. Elles seront en 2016 d’un montant mensuel de 1300 euros net. Elles sont allouées après évaluation et sélection des dossiers par le Comité d’évaluation scientifique du musée du quai Branly. Aucune condition de nationalité n’est exigée. Deadline : 4 avril 2016