Archives de catégorie : Associations et réseaux

L’Afea souhaite fédérer les associations en lien avec l’anthropologie et l’ethnologie. Le réseau associatif de la discipline est en effet un acteur important de la diffusion de la recherche, pour promouvoir l’anthropologie et l’ethnologie mais aussi à en défendre la présence et l’écoute tant dans les espaces institutionnels que dans la société.

Sur les vingt quatre sièges que comptent le conseil d’administration, douze sont ainsi réservés aux représentants élus des associations (collège B). Cette rubrique donne la place à l’actualité propre à chaque association adhérente afin de promouvoir des domaines de recherche spécifiques tout en créant une dynamique générale favorisant les échanges.

Recensement des associations d’Anthropologie – AFEA 2021

          Chères lectrices et chers lecteurs, l’AFEA vous invite, dans les commentaires, à nous laisser toute information susceptible de compléter ce recensement : que ce soient des associations qui ont pu échapper à notre vigilance, des sites internet plus récents, ou les localités dans lesquelles siègent les association : Lorsqu’il manque un site internet, nous l’avons noté par un (*), lorsque la localité manque (**), et lorsque les deux informations manquent (***). L’objectif est de proposer une carte des associations telles que l’AFEA l’a déjà fait pour les formations et les laboratoires. Nous vous remercions de votre attention et de votre appui. Bonne lecture!

FRANCE

Aix-en-Provence

  • Adam, Association d’anthropologie Méditerranéenne
  • CEM, centre d’ethnologie méditerranéenne (*)
  • S.E.H., Société d’Ecologie Humaine

Amiens Continuer la lecture

Anthropologie d’une pandémie : séminaire de l’Association française des anthropologues. En ligne ! 12 janvier 2021

 
Séance du mardi 12 janvier 2021 de 14h à 16h
 
Séance en ligne à suivre sur le lien suivant:

Meeting ID: 822 3426 1783

 
Anthropologie d’une pandémie
 
 
Argument
Cet ouvrage part de l’hypothèse que les anthropologues, en mobilisant la spécificité de leur regard, de leurs liens au terrain, de leurs pratiques d’observation concrète et de leur implication dans des réseaux sociaux locaux, familiaux, professionnels, associatifs et politiques, peuvent apporter des analyses originales de la conjoncture exceptionnelle créée par la pandémie de Covid-19. En repensant leurs méthodologies, des anthropologues restituent ici des cohérences singulières, individuelles et collectives et ouvrent des perspectives comparatives et transversales inédites. Quelles sont les figures de l’État, thérapeute et punitif, protecteur et oppresseur qui émergent de la crise sanitaire et économique ? quelles logiques subjectives engendrent-elles ? la Roumanie, l’Algérie, le Cameroun, le Soudan, la Colombie, la Chine, la France, l’Italie ont été retenus ici comme des cas exemplaires des brouillages, des contradictions et des catalysations en œuvre. 
 
 

Le blog de la revue Terrain : Écouter le silence : ethnographie et pandémie, comment faire du terrain en temps de confinement?

Écouter le silence : ethnographie et pandémie, comment faire du terrain en temps de confinement ?

Anne Sourdril (anthropologue, CNRS / Ladyss) et Luc Barbaro (biogéographe et écologue, INRA-INP Toulouse / Dynafor).

 

Formation gratuite EthnoArt – Masculin-Féminin : Comment penser la différence. 14-15 décembre à Paris

Pour continuer sur notre belle lancée, EthnoArt vous propose une nouvelle formation gratuite les 14 et 15 décembre prochain dans nos locaux à Paris autour du thème :  « Masculin-Féminin : Comment penser la différence ? »
(retrouvez ici le catalogue de toutes nos formations gratuites intramuros). 

Notre médiateur.rice, anthropologue, invitera les stagiaires à interroger collectivement les enjeux de la diversité culturelle, et plus spécifiquement…

Lire la suite 

Catalogue des formations

Rencontre ! Bistrot des ethnologues en visio 1ier décembre 20h

https://www.ethnobistro.fr/2020/10/mardi-1er-decembre-2020/

Sergio Dalla Bernardina

“Faut qu’ça saigne ! Écologie, religion et sacrifice.”

Spécialiste des perceptions et des représentations du milieu naturel ainsi que des rapports de l’humain à l’animal, Sergio Dalla Bernardina est professeur d’ethnologie à l’université de Bretagne-Occidentale. Directeur du LACI au sein de l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain, il dirige à l’EHESS le séminaire « De l’humain animalisé au vivant humanisé ».

« Le boucher porte un grand tablier blanc, qui lui confère un air solennel. La tête de chamois empaillée et le crucifix ont sans doute toujours été là, mais je les remarque pour la première fois. Je crois avoir déjà aperçu le trophée ; en revanche, ce qui m’a échappé, et qui soudainement attire mon attention, c’est le crucifix accroché un peu plus loin, sur la même paroi. Le boucher, le crucifix à sa gauche et le trophée à sa droite forment une sorte de triangle, délimité, en bas, par l’étalage des viandes. Au début, je trouve cet agencement un peu osé, presque blasphématoire. Puis, sorti de la boutique, je commence à me dire que tout cela a peut-être un sens… »

Peut-on comparer un trophée de chasse à un crucifix ? Et le bœuf malmené avant l’abattage à une victime émissaire ? Et les dévorations perpétrées par les ours et les loups à des immolations ? Ce n’est pas très sérieux, nous prévient Sergio Dalla Bernardina, tout en nous invitant à jouer le jeu. Quel sens prend alors notre rapport au

 

Continuer la lecture

A lire ! Noël en Europe et lieux de dragues urbains

Les membres de la société d’ethnologie française présentent leurs deux dernières publication.

Oxford handbook of Christmas, où, Nadine Cretin publie un chapitre qui concerne Noël dans l’Europe catholique.

Hommes en chasse de Laurent Gaissad (coll. Ethnographies plurielles), vient de paraître aux Presses universitaires de Nanterre

Déclaration du 29 juillet 2020 au sujet de l’avenir de la fondation maison des sciences de l’homme FMSH

https://www.fmsh.fr/fr/la-fondation/amis

… »Par ce geste, les démissionnaires ont entendu dénoncer avec force la volonté de la majorité des membres institutionnels du Conseil de mettre sous tutelle la FMSH, qui est une fondation reconnue d’utilité publique et par définition de droit privé, et de la mettre au service exclusif du projet du Campus Condorcet dont elle est déjà, faut-il le rappeler, un des onze « établissements membres ». »

Lire la suite :

Appel à participation de vidéos en ligne par le réseau d’anthropologie médicale Amades

Le réseau https://amades.hypotheses.org/ abrite sur sa chaîne YouTube les vidéos confinées/déconfinées de chercheur.e.s en sciences sociales de la santé, de professionnel.le.s de santé et d’experts institutionnels. . L’objectif est d’éclairer le grand public sur la crise sanitaire liée au Covid-19 selon une approche scientifique et de partager des questionnements sur l’épidémie dans cette période de crise inédite (et au-delà).
 
 
Les vidéoconférences réalisées sont disponibles ici
Les modalités de participation sont ici :
 

Contact : Continuer la lecture

Bistrot des ethnologues avec Chadia Arab sur le travail saisonnier agricole Mardi 26 mai 2020 en ligne

Pour assister à cette conférence déconfinée, il vous suffira de vous connecter le mardi 26 mai, à partir de 19h30, sur le lien suivant : https://us02web.zoom.us/j/83941087097?pwd=eHlia3lMQmYvd0pIcGdCMUNhUGZUUT09

Puis, mentionner l’identifiant de la conférence : 839 4108 7097   Et le mot de passe : 915443

Une rediffusion sera programmée dans le cadre de l’émission “Allez savoir !” sur RPH (https://www.rphfm.org/tous-les-programmes/allez-savoir/)

Nous vous communiquerons la date de la rediffusion de cette séance ultérieurement.

L’ouvrage : À la fin des années 2000, des milliers de Marocaines sont parties travailler à la cueillette des fraises dans la province de Huelva, en Espagne. Recrutées directement au Maroc par des contrats saisonniers, ces “Dames de fraises” sont choisies pour la précarité de leur situation et parce qu’elles laissent des enfants qui les contraindront à revenir.

Chadia Arab, géographe et chercheuse au CNRS, analyse les rouages de ce programme de migration circulaire, pensé pour répondre aux besoins de main-d’œuvre et réguler les flux migratoires entre le Maroc et l’Union européenne, mais dont les femmes sont les grandes oubliées.

Chadia Arab, Dames de fraises, doigts de fée. Les invisibles de la migration saisonnière marocaine en Espagne, En toutes lettres, Casablanca, 2018, 188 pages, 978-9954987902 – 75 DH, 15 euros.

Bistrot des ethnologues chez soi ! 5 mai 2020 à 20h, Isabelle Coutant autour de son ouvrage « Les migrants en bas de chez soi » (Seuil, 2018)

Le Bistrot des Ethnologues de Montpellier vous invite à prolonger les plaisirs du confinement en retrouvant  Isabelle Coutant le mardi 5 mai 2020 à 20h. à l’occasion d’une nouvelle conférence confinée !

Le 5 mai, vous pourrez vous connecter à partir de 19h30 sur la plateforme Zoom, en cliquant sur le lien suivant :
https://us02web.zoom.us/j/85929095602…

Son ouvrage « Les migrants en bas de chez soi » (Seuil, 2018) va nous ramener au coeur des réalités des relations de voisinage et de la manière dont il est toujours possible de s’impliquer « ici et maintenant » en tant que chercheur.

Vous trouverez une présentation détaillée de l’ouvrage sur notre site internet : https://www.ethnobistro.fr/2019/10/mardi-5-mai-2020/.

Pour ceux qui ne pourraient se rendre disponibles le 5 mai à 20h, nous avons mis en place un partenariat avec radio pays d’Hérault (RPH) qui retransmettra cette émission le 19 mai à 15h15 (https://www.rphfm.org).

Au plaisir de vous retrouver et d’échanger avec vous.

L’équipe du Bistrot des Ethnologues

Webinaire – Gestion des crises sanitaires en Asie 22 avril 2020 10h-12h

http://www.gis-reseau-asie.org/fr

Inscription

Le bureau des Jeunes Chercheur.es du GIS-Asie vous invite à un webinaire mercredi 22 avril de 10h à 12h sur la « Gestion des crises sanitaires en Asie » pour mettre en perspective la crise actuelle et mieux comprendre les mesures prises dans trois pays majeurs du continent asiatique (Inde, Japon et Chine). Trois intervenants donneront une perspective historique et comparative afin de prendre de la distance dans le contexte anxiogène actuel :  

  • Justine Rochot, sociologue associée au CECMC et au CEFC (Hong Kong), elle travaille sur les personnes âgées dans l’espace public en Chine. Elle a publié le 17 mars un article intitulé Le Virus et La Nation sur AOC
  • Christophe Jaffrelot, politiste et directeur de recherche au CERI-Sciences Po/CNRS et indianiste spécialiste de la classe politique indienne. Il a publié deux articles sur la situation actuelle en Inde pour l’Institut Montaigne : L’Inde à l’heure du coronavirus : une bombe à retardement globale ? (20/03/2020) et L’économie indienne face au choc du coronavirus (27/03/2020)
  • Ken Daimaru, historien du Japon contemporain et ATER à l’Université d’Aix Marseille (IrAsia – UMR 7306). Ses recherches actuelles portent sur les enjeux de la santé publique et le rôle des frontières. Il interviendra sur « Frontières sanitaires en temps de Covid-19. Le cas japonais ».

Pour vous inscrire : https://framaforms.org/inscription-webinaire-gestion-des-crises-sanitaires-en-asie-1586363282