Archives de l’auteur : Vanessa Manceron

Solidarité Népal

La terrible catastrophe qui frappe le Népal ne peut pas nous laisser indifférents. Les Népalais sont incroyablement courageux et ils n’attendent pas les bras croisés qu’on vienne à leur secours. Cependant ils ont impérativement besoin de notre aide pour reconstruire leur pays. Les chercheurs qui ont travaillé dans ce pays organisent plusieurs manifestations à l’occasion desquelles des fonds seront levés pour aider certains villages en particulier, qu’ils connaissent particulièrement bien et où ils sont certains que l’argent récolté sera utilisé à bon escient : —Le 13 juin, à 16h30, la projection du film d’Eric Valli « Himalaya, l’enfance d’un chef » au petit auditorium de la BNF. —Le 23 juin, – de 10h à 16h15, une journée de conférences sur « Le séisme du 25 avril 2015. Deux mois après » au Sénat. – à 20h, un concert à L’église Saint Paul-Saint Louis (métro Saint-Paul): Trios de J. Haydn. —Le 26 juin, à partir de 19h, un apéritif participatif au restaurant Zingaro, à Aubervilliers, en compagnie de musiciens et de danseurs népalais. Vous trouverez plus d’informations sur chacune de ces manifestations dans les fichiers attachés et sur ces deux sites complémentaires : http://reseauchercheursnepal.fr/ http://www.francenepal.info/article_view.php?id=4592&article_class=465&subarticleclass=465 Par ailleurs, certains hésitent à offrir leurs dons aux grandes organisations qui ont des coûts administratifs importants. Elles sont nécessaires pour certaines interventions majeures, les plus petites ont d’autres avantages. Certains d’entre nous ont donc tenté de proposer une brève liste d’organisations, petites et grandes, qu’ils ont eu l’occasion d’apprécier dans leurs actions au Népal, avant le séisme. Bien sûr ne sont listées ci-dessous qu’une fraction infime des excellentes organisations qui oeuvrent au Népal et méritent votre soutien. Pensez, s’il vous plait, à renouveler votre soutien dans 3 mois, dans 6 mois et au-delà, quand les médias auront tout oublié, alors que la mousson qui va commencer va emporter d’autres villages dans des glissements de terrain, contre-coups des tremblements de terre. Merci à tous ceux qui ont déjà apporté leur aide d’une manière ou d’une autre. Grands organismes déjà actifs au Népal: http://www.handicap-international.fr/pays/nepal http://www.medecinsdumonde.org/A-l-international/Nepal http://www.msf.org/country/nepal http://www.actioncontrelafaim.org/fr/content/nepal Plus petits projets: http://www.youcaring.com/emergency-fundraiser/relief-for-nepal-earthquake-victims/343686 http://www.gofundme.com/nepalvillagers https://www.indiegogo.com/projects/aidez-un-village-du-nepal-a-se-reconstruire Architecture: Architectes de l’urgence : http://www.archi-urgent.com/ Infrastructure : SAPPROS : http://www.sappros.org.np/site/ Education: Aide et action : www.france.aide-et-action.org Une liste complémentaire préparée par des collègues américains: http://anhs-himalaya.org/relief-agencies/

SOUTENEZ LE CTHS

Soutenez le Comité des travaux historiques et scientifiques Le Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS) est né en 1834 de la volonté politique du ministre de l’Instruction publique, François Guizot, qui déclarait : « Cette entreprise ne doit pas être un effort accidentel et passager ; ce sera un long hommage et pour ainsi dire, une institution durable en l’honneur des origines, des souvenirs et de la gloire de la France. » (Guizot – 1834) Les missions historiques du CTHS visent à concourir aux recherches et aux publications portant sur les sciences humaines ; favoriser le développement des activités des sociétés savantes et de leurs fédérations ; assurer l’édition de textes, de répertoires, d’orientations de recherche… ; organiser annuellement le Congrès national des sociétés historiques et scientifiques. (cf. arrêté du 12/06/2007 – NOR: ESRS0755546A) Le CTHS développe ses activités avec l’aide de 255 membres, chercheurs et universitaires qui favorisent les échanges entre la recherche publique et le monde associatif. Depuis plus de 150 ans, le CTHS publie des ouvrages de référence en sciences humaines. Il a compté parmi ses membres d’éminentes personnalités, telles que Hugo, Mérimée, Viollet-le-Duc, Pasteur, Champollion Figeac, Maspero, Durkheim, Aulard, Tarde… Depuis 2007, le CTHS est un institut rattaché à l’École nationale des chartes. Sa tutelle remet en cause l’autonomie de gestion du CTHS tout en lui imposant des coupes budgétaires qui ne lui permettent plus d’assurer ses missions. Deux postes ont déjà été perdus et le maintien d’une partie non négligeable du personnel est sérieusement menacé. Sans le soutien actif de la communauté scientifique, de ses partenaires, de ses lecteurs, le CTHS est voué à disparaître. Soutenez le Comité des travaux historiques et scientifiques en apposant votre signature et en diffusant cette pétition qui sera adressée à la ministre de l’Enseignement supérieur, de l’éducation nationale et de la recherche, Madame Najat Vallaud-Belkacem. Le personnel du CTHS, son délégué général et son Président Soutenez le Comité des travaux historiques et scientifiques Vous pouvez signer cette pétition en ligne. Ou par papier en imprimant le tableau ci-joint, puis en l’envoyant au : CTHS, 110 rue de Grenelle, 75357 Paris Cedex 07 www.cths.fr contact : cths.2015@yahoo.fr

La revue « Terrain » disparaîtra en septembre 2015

À faire circuler: – La revue Terrain disparaîtra en septembre 2015 Terrain.png Les amoureux d’anthropologie et de sciences humaines sont tristes et inquiets. La revue Terrain, publiée depuis 1983 sous la direction de Christine Langlois, cessera de paraître en septembre 2015. Terrain, ce sont des numéros qui ouvrent à des perspectives interdisciplinaires, réunissant aussi bien des contributions d’anthropologues, de philosophes, de sociologues, d’historiens ou encore de psychologues. Terrain, ce sont des thématiques qui permettent de penser le monde de manière transversale, à partir d’expériences de terrain menées aux quatre coins de la planète par des ethnologues de toute génération. Terrain, ce sont des perspectives de recherche novatrices qui allient l’exigence scientifique et l’ouverture à un large public, avec une esthétique éditoriale qui lui est propre, un « objet-livre » avec une iconographie riche et étonnante. Terrain, c’est tout cela à la fois, et cela va nous manquer. On se souvient de lire les numéros sur l’imitation, l’enfance et l’apprentissage, les émotions, l’argent, l’attente, le sang, les catastrophes, les morts utiles. Terrain est un journal d’ethnologie singulier, une référence pour les anthropologues en France et ailleurs. A partir de septembre 2015, le champ des revues francophones d’anthropologie de qualité se réduira drastiquement, en ces temps de mépris pour l’écologie de la recherche et le patrimoine scientifique. Dans la plus grande indifférence, nos ministères de tutelle, celui de la Culture qui a porté la revue jusqu’à maintenant, et celui de la Recherche et de l’Éducation, perdent un outil précieux de soutien à la politique scientifique et au rayonnement intellectuel de la discipline, sans prendre la mesure du vide que crée la disparition de la revue Terrain. Nous le déplorons avec force. Vanessa Manceron et David Berliner pour le Conseil de rédaction – [->http://terrain.revues.org] TERRAIN.png

Emploi Scientifique – Message du comité National de la recherche scientifique

Les organisateurs de la session plénière du Comité national de la recherche scientifique ont lancé ce message que je vous transmets intégralement: « Les participants à la plénière du 11 juin ont souhaité qu’un site web dédié à la question de l’emploi scientifique soit mis en place et que les propositions votées ce jour-là soient transformées en pétition. C’est chose faite. Nous avons ouvert le site « urgence pour l’emploi scientifique » et mis les propositions du CN sous forme de pétition. Voilà les liens: http://www.urgence-emploi-scientifique.org/ et http://www.change.org/fr/proposititions/au-gouvernement-français-l-emploi-scientifique-est-l-investissement-d-avenir-par-excellence Philippe Büttgen, Bruno Chaudret et Sophie Duchesne »

Manceron, Vanessa