Archives de l’auteur : Laure Carbonnel

À propos Laure Carbonnel

Laure Carbonnel est anthropologue, chercheuse postdoctoral IHA/CREPOS (2019-2020)

Campagne de qualification aux fonctions de Maître de Conférence et Professeur 2021

MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, DE LA RECHERCHE ET DE L’INNOVATION


1/ DATES À RETENIR

Période d’inscription via l’application GALAXIE :
du mardi 15 septembre 2021 au vendredi 6 novembre 2021 (16 h)
Période de dépôt des pièces obligatoires via GALAXIE et de transmission des pièces complémentaires :
Pour les candidats qui auront soutenu leur thèse ou leur HDR au plus tard le 6 novembre 2020 :
du mardi 15 septembre 2020 au mardi 15 décembre 2020 (16 h)
Pour les candidats qui soutiendront leur thèse ou leur HDR entre le 7 novembre 2020 et le 16 janvier 2021 :
du jeudi 15 septembre 2020 au mercredi 20 janvier 2021 (16 h)


2/ PIECES À FOURNIR

Pour les pièces obligatoires : (… voir Pièces jointes suivantes)

CNRS Postes 2020 chargé de recherche et directeur de recherche section 38

Section n°38 : Anthropologie et étude comparative des sociétés contemporaines

N°38/01 – 4 Directeurs de recherche ou Directrices de recherche de 2e classe. Concours ouvert sur les thèmes scientifiques relevant de la Section n°38.

N°38/02 – 4 Chargés de recherche ou Chargées de recherche de classe normale : dont prioritairement :

– 1 chargé de recherche ou 1 chargée de recherche de classe normale sur le thème : « Anthropologie juridique »,

– 1 chargé de recherche ou 1 chargée de recherche de classe normale sur le thème : « Anthropologie de l’alimentation ».

A voir ! 4 films, 4 expériences de médiations scientifiques au Laos (Canal U- IRD)

DE LA CRISE A LA MEDIATION SCIENTIFIQUE CIRCULATIONS DES SAVOIRS AU LAOS.Conférence confinée pour le réseau AMADES Anthropologie Appliquée au Développement et à la Santé. P. Hancart Petitet 26 Mai 2020

Alternant entretien filmé et extraits vidéos des productions médiatiques et artistiques, l’objectif de cette conférence confinée est de présenter la généalogie et les modalités de mes expériences de médiations scientifiques au Laos. 

https://www.canal-u.tv/video/ird/de_la_crise_a_la_mediation_scientifique_circulations_des_savoirs_au_laos.56291

MIGRATIONS. PEOPLE AND KNOWLEDGE ON THE MOVE. THE « MAKING-OF » A COLLABORATIVE RESEARCH IN LAO PDR.Film documentaire. Peter LIVERMOORE, Pascale HANCART PETITET, Souvanxay PHETCHANPHENG 20 min – Version Française – (disponible en Français, anglais, Lao)

 Ce film vise à documenter les étapes et les enjeux de la mise en œuvre du programme de recherche intitulé « Migration, Mobilities and HIV/STI Vulnerabilities. An Interdisciplinary & Community Based Participatory Research In Laos » (IRD- Croix Rouge Française- Expertise France). Il retrace l’expérience du projet de recherche en accordant une attention particulière aux conditions spécifiques de la mobilité des connaissances au-delà des frontières sociales et culturelles et aux rencontres entre développement et recherche scientifique.

https://www.canal-u.tv/video/ird/migrations_people_and_knowledge_on_the_move_the_making_of_a_collaborative_research_in_lao_pdr.56313

LIVE WITH IT” Performance par la compagnie LES BÊTES SUR LA LUNE et FANGLAO) – 2020

Live with It, est une performance mêlant danse et théâtre co-construite avec Thiane Khamvongsa et filmée par Peter Livermoore. La troupe a travaillé à partir d’entretiens ethnographiques collectés dans le cadre d’une autre sous étude du projet Migrations, conduite par des représentant.e.s des associations de personnes VVIH au Laos que nous avons formé.e.s à la pratique de la recherche. Chaque danseur a créer la « danse » de son personnage, a « mis en corps » ce que la personne a « mit en mots », afin de pouvoir exprimer la vulnérabilité des corps, par le geste, la danse, la voix, la musique.

 https://www.canal-u.tv/video/ird/vivre_avec_live_with_it_performance_par_la_compagnie_les_betes_sur_la_lune_et_fanglao_2020.56315

MIGRATIONS LA SCIENCE EN SCÈNE, par la TROUPE HOFF’ du lycée Français International de Vientiane, Josué Hoffet – 2019

Cette pièce a été co-construite avec Sarah Muller et les élèves de l’atelier théâtre du lycée et filmée par Peter Livermoore. Sur la base d’un travail d’improvisations théâtrales, les acteurs et les actrices ont mis en scène des données d’entretiens collectées dans le cadre d’une des sous études du projet « Migrations… ». Les scènes donnent à voir en filigrane la construction et la légitimation des rapports de domination sociale et sexuelle que ces jeunes femmes tendent à reconfigurer.

https://www.canal-u.tv/video/ird/migrations_la_science_en_scene_par_la_troupe_hoff_du_lycee_francais_international_de_vientiane_josue_hoffet_2019.56317

En Polynésie française, à quoi joue l’État?

Tribune, 16 juin 2020

« L’attitude de l’État en Polynésie française nourrit inévitablement les soupçons de parti pris ». Alors que le leader indépendantiste Oscar Temaru a entrepris une grève de la faim pour protester contre ce qu’il décrit comme un « acharnement de l’État français à son encontre », un collectif de chercheurs et d’artistes interpelle l’État français « incapable de sortir d’un rapport de domination ».

Lire la suite :  https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart/blog/160620/en-polynesie-francaise-quoi-joue-l-etat

A voir ! Documentaire Chez Narcisse, Un bistrot de village et un haut-lieu de la culture punk au sud des Vosges

Documentaire Chez Narcisse, s’appuie sur un travail de recherche ethnographique mené en ce lieu depuis plus de deux ans.

Ce film est co-écrit par Audrey Tuaillon Demésy et Hélène Michel-Béchet, réalisé par Hélène Michel-Béchet et produit par Sancho & Co.

https://www.sanchoetcompagnie.fr/film/chez-narcisse/

Il sera diffusé sur ViàVosges le dimanche 21 juin à 17h (et plus tard dans la soirée) et sera également visible en direct ici : https://www.viavosges.tv/Direct.html

En voici le résumé : 

Un bistrot de village et un haut-lieu de la culture punk !
Au Val d’Ajol, petit village au sud des Vosges, existe depuis plus d’un siècle un bistrot tenu successivement par cinq générations de la même famille. Au fond de la cour, un ancien cinéma

Continuer la lecture

Nouvelle revue ! Sources. Matériaux & Terrains en études africaines – Accès ouvert

https://www.sources-journal.org/
Cette revue biannuelle portée par les UMIFRE d’Afrique sub-saharienne et le LAM est trilingue (anglais, français, portugais) est entièrement en accès ouvert. Elle se donne une mission originale au sein des revues universitaires en SHS : placer au cœur de la réflexion les matériaux de terrain, c’est-à-dire les objets empiriques produits – et le plus souvent coproduits – par les chercheur·e·s dans une situation particulière d’enquête et selon des méthodes spécifiques qui conditionnent le raisonnement et l’élaboration d’énoncés théoriques. 
 
Son premier dossier est un Varia disponible à cette adresse : https://www.sources-journal.org/76
Nous vous invitons à lire l’introduction qui théorise la ligne éditoriale de la revue et expose ses
 
oNous avons l’immense plaisir de vous informer de la création d’une nouvelle revue :

Continuer la lecture

A lire ! Les enjeux de l’institutionnalisation des savoirs musicaux

https://journals.openedition.org/rac/4007

Le dossier se penche sur l’institutionnalisation des savoirs musicaux (reconnaissance et formalisation via l’établissement de structures publiques et privées chargées de leur promotion, diffusion ou transmission). Il questionne ce que l’institution fait aux pratiques et savoirs musicaux et ce que l’institutionnalisation révèle des pratiques musicales et des mutations des sociétés qui les façonnent. Il identifie des dynamiques communes d’institutionnalisation autant que des particularités régionales, liées aux configurations socio-politiques.

Continuer la lecture

« Écrire autrement ? L’histoire sociale en quête de publics ». [Le Mouvement social, n°269-270]

Numéro largement illustré qui paraît à l’occasion des 60 ans de la revue. Vous pouvez dès à présent le consulter sur Cairn <https://www.cairn.info/revue-le-mouvement-social-2019-4.htm> ; il sera prochainement sur Muse <https://muse.jhu.edu/journal/423> et la version papier ne devrait plus tarder.

Plantes et compagnies : exposition et conférences, Cuzals (Lot) du 1 juillet au 1 novembre 2020

https://musees.lot.fr/ecomus%C3%A9e-de-cuzals

Plantes et compagnie, entre sauvage et domestique – l’exposition se poursuit

L’exposition Plantes et compagnie présente les relations des hommes aux plantes sous de multiples jours. Du sauvage au domestique, du bois au jardin, de l’utilitaire à l’amitié respectueuse, les plantes nous accom­pagnent au quotidien. Parcours extérieur et salle dédiée où chacun peut toucher, sentir, rêver, comprendre ; animations, démonstrations, ateliers et balades ethnobotaniques. L’écomusée de Cuzals est à l’heure jardinière.

Durant la saison, l’écomusée propose chaque jour un éventail d’animations et d’activités (programme distribué à l’accueil).

L’exposition Plantes et Cie sera visible à l’écomusée de Cuzals (Lot) du 1 juillet au 1 novembre 2020

Martine BERGUES  Chargée de mission ethnologie.  Service Culture, Département du Lot

 

 

Lettre de 25 sociétés savantes à la Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation

La lettre envoyée le 5 juin suite à l’annonce de la Ministrre aborde 4 sujets  après avoir pris acte de l’importance de la recherche :

  • Budget pour la prolongation des contrats,
  • Equilibre entre la recherche de base au long cours,
  • Une augmentation du budget de l’ANR n’aura aucun effet sur les trois problèmes essentiels dont souffrent les laboratoires aujourd’hui
  • diminuer le temps beaucoup trop important passé aujourd’hui par les chercheuses et les chercheurs pour le montage, la gestion ou l’évaluation de projets à court terme au lieu de se consacrer à la recherche proprement dite.

Continuer la lecture

Libre-accès pour la recherche: plateforme belge Mosa

La bibliothèque de l’Université de Liège vient de lancer la plate-forme Mosa : https://www.mosa-research.be

Mosa vise à mettre en évidence la production scientifique en accès libre des chercheurs des universités et institutions de Belgique et du Luxembourg. Plus d’une dizaine d’archives mises en place par des acteurs publics sont ainsi quotidiennement interrogées et leurs contenus viennent automatiquement s’ajouter dans Mosa. L’interface de Mosa existe en français, néerlandais, allemand et anglais (défaut).

Mosa répertorie déjà plus de 295.000 références en accès libre, mais l’outil contient aussi des Continuer la lecture

Appel à participation de vidéos en ligne par le réseau d’anthropologie médicale Amades

Le réseau https://amades.hypotheses.org/ abrite sur sa chaîne YouTube les vidéos confinées/déconfinées de chercheur.e.s en sciences sociales de la santé, de professionnel.le.s de santé et d’experts institutionnels. . L’objectif est d’éclairer le grand public sur la crise sanitaire liée au Covid-19 selon une approche scientifique et de partager des questionnements sur l’épidémie dans cette période de crise inédite (et au-delà).
 
 
Les vidéoconférences réalisées sont disponibles ici
Les modalités de participation sont ici :
 

Contact : Continuer la lecture

A lire ! L’Afrique rurale des manuels scolaires de géographie : sortir de l’exotisme (David BÉDOURET)

http://pum.univ-tlse2.fr/spip.php?page=ouvrages&id_article=2160

  L'Afrique rurale des manuels scolaires de géographie : sortir de l'exotisme

Auteur : David BÉDOURET
N° ISBN : 978-2-8107-0652-5
PRIX : 25.00 €
Format et nombre de pages : 16 × 24 cm – 166 p.

Depuis les années 1950, les manuels scolaires de géographie dépeignent les espaces ruraux d’Afrique sans se dégager des représentations exotico-coloniales. Cet imaginaire inscrit dans une mythologie coloniale s’articule autour de quatre objets géographiques : la nature, le village, la société et les espaces agricoles. La résistance d’un regard exotique semble liée au système « manuel », générateur de blocages et d’immobilisme, mais aussi à la structure des discours dans laquelle les images et les mots s’allient pour « exotiser » ces espaces.

Des enquêtes menées auprès d’élèves du primaire et du secondaire, en France et en lycée français d’Afrique, complétées par des entretiens d’enseignants confirment que les manuels participent activement au processus de construction des savoirs sur l’Afrique en classe. De fait, les représentations exotico-coloniales se diffusent. Ainsi, la géographie scolaire produit une culture structurée autour d’espaces métonymiques. Cette pratique attribue à chaque espace une fonction pédagogique et didactique, ce qui revient à mettre en place une idée pour un lieu. Si cette technique a des valeurs pédagogiques indéniables, elle va à l’encontre d’une éducation à l’altérité prônée par les instructions officielles, car elle favorise le maintien de l’exotisme dans les discours. Pourtant, le travail de terrain montre que cette fabrication d’imaginaire exotique est conscientisée par les acteurs et que les déformations sont constitutives de l’acte d’enseigner. Par conséquent, l’exotisation est un processus paradoxal car il est à la fois un héritage colonial et le témoin d’une mauvaise orchestration de la classe, mais il est aussi un outil didactique et pédagogique opérationnel pour une éducation à l’altérité.

David Bédouret est maître de conférences en géographie à l’INSPE de Toulouse Occitanie-Pyrénées et membre du laboratoire Géode UMR CNRS 5602. Ses recherches portent sur la didactique de la géographie, la construction des savoirs, l’imaginaire et les « éducations à » (EDD, altérité, risques).

Année : 2020
Réf. : RUR 11

Table des matières L’Afrique rurale des manuels scolaires de géographie : sortir de l’exotisme
Introduction L’Afrique rurale des manuels scolaires de géographie : sortir de l’exotisme
La Cliothèque 17 mai 2020 L’Afrique rurale des manuels scolaires de géographie : sortir de l’exotisme
Didageo et carnet de recherche – mars 2020 L’Afrique rurale des manuels scolaires de géographie : sortir de l’exotisme
Blog Geobunnik 2020 L’Afrique rurale des manuels scolaires de géographie : sortir de l’exotisme
Geocarrefour 2020 L’Afrique rurale des manuels scolaires de géographie : sortir de l’exotisme