Archives de l’auteur : Lacaze Gaëlle

Poste – Préhistoire. Univ. de Dijon

ENSEIGNEMENT : Informations complémentaires • Filières de formation concernées : Licence Histoire de l’Art et Archéologie, Master MAMTEP • Objectifs pédagogiques : enseignement L1, L3 et M1 • Projections, Prévisions de service : – HAA L1 UE1 Archéologie et Histoire de l’Art du Paléolithique et du Mésolithique 12hCM – 18 HETD – HAA L1 UE1 Archéologie et Histoire de l’Art du Paléolithique et du Mésolithique 12hTD 4Gr – 48 HETD – HAA L1 UE6 Archéologie et Histoire de l’Art du Néolithique 12hCM HAA L1 UE1 Archéologie et Histoire de l’Art du Néolithique 12hTD 3Gr HAA L3 UE1 Néolithique européen 12hCM – HAA L3 UE1 Néolithique européen 12hTD – HAA L3 UE6 Néolithique européen 12hCM – HAA L3 UE6 Néolithique européen 12hTD – 18 HETD – 36 HETD – 18 HETD – 12 HETD – 18 HETD – 12 HETD voir fichier joint : profil GALAXIE

Trois postes de directeur d’études (DE) à l’EPHE, Sciences Religieuses

RECRUTEMENT EPHE

-* 2 Postes de directeur d’études (DE) : – Anthropologie religieuse de la Méditerranée ancienne – Études coraniques et origines de l’islam -* 1 poste de DE cumulant : – Droits et institutions des chrétientés orientales – Date de dépôt : 13 mars 2016 Voir document joint: _ EPHE-Recrutement des enseignants-chercheurs 2016

MCF – Anthropologie à Polytechnique (LinX)

Maître de conférences d’exercice incomplet : un poste _ Profil : Anthropologie et sociologie _ Département d’humanités et sciences sociales Il ou elle conduira une activité d’enseignement dans le cycle polytechnicien au sein du département des Humanités et Sciences Sociales. Il(elle) assurera des enseignements d’ethnologie, d’anthropologie et de sociologie. Dans le cadre de 2 séminaires d’une trentaine d’élèves, il s’agit pour l’essentiel de dispenser une formation de base, voire d’approfondissement, dans ces domaines au sein de cycle polytechnicien. Le cas échéant, une expérience de formation et de recherche en master et doctorat sera appréciée. Outre ces charges d’enseignement, le ou la titulaire du poste viendra renforcer l’équipe pédagogique du Département HSS. En dehors d’enseignements dans le cadre de séminaires, ceci recouvre des tâches administratives et pédagogiques d’encadrement de stage, de suivi et de correction de travaux d’élèves. Le ou la titulaire du poste devra notamment participer à l’organisation et à l’encadrement de travaux troisième année (stage de recherche). Le candidat ou la candidate devra être titulaire d’un doctorat dans les domaines couverts par le poste. Les enseignants d’exercice incomplet cumulent leur activité d’enseignement à l’École Polytechnique avec un emploi principal, il ou elle devra donc disposer d’une autre affectation de Maître de conférences ou de chargé de recherches (Université, Instituts de recherche, CNRS, Établissements scientifiques). Un projet proposant une activité institutionnelle et/ou scientifique (séminaires, conférences, publications) en relation avec les activités du Laboratoire interdisciplinaire de recherches sur science, technique et société (LinX) sera apprécié. _ Une expérience scientifique et/ou pédagogique internationale et pluridisciplinaire constituera un élément favorable. Contacts : MM. Eric Godelier, Président du Département HSS, 0169333355, ->eric.godelier@polytechnique.edu], Frédéric Brechenmacher, Directeur du LinX, [, 0169333354, Michaël Foessel, Directeur adjoint du LinX, [->michael.foessel@polytechnique.edu], 0169333327. Date de dépôt : 1er mars 2016

Appel à chercheur – BNF

LA BNF lance un appel à chercheur. Extrait : Appel à chercheurs pour la collection « Les années Ovahimba » P. 16 du Dossier complet à consulter ici : http://actions-recherche.bnf.fr/BnF/anirw3.nsf/IX02/P2015000008_appel-a-chercheurs IV Sur quels sujets de recherche porter sa candidature ? Axe 1 : étude et valorisation des collections Le premier est celui des collections proprement dites et de leur valorisation. http://actions-recherche.bnf.fr/BnF/anirw3.nsf/IX02/P2016000004_dossier-complet-de-l-appel-a-chercheurs

Musée du Quai Branly – bourses doctorales

Le musée du quai Branly propose chaque année des bourses doctorales et postdoctorales destinées à aider des doctorants et de jeunes docteurs à mener à bien des projets de recherche originaux et innovants. Les disciplines concernées sont : l’anthropologie, l’ethnomusicologie, l’histoire de l’art, l’histoire, l’archéologie (à partir du néolithique), la sociologie, les arts du spectacle. Les domaines de recherche privilégiés sont : les arts occidentaux et extra-occidentaux, les patrimoines matériels et immatériels, les institutions muséales et leurs collections, la performance rituelle, la technologie et la culture matérielle. Les projets particulièrement susceptibles de tirer parti de l’environnement du musée du quai Branly seront examinés avec la plus grande attention. Au cours de l’année, les candidats sélectionnés présenteront un article destiné à être soumis à publication scientifique dans le cadre du séminaire interne du département de la recherche et de l’enseignement du musée du quai Branly. Ils devront fournir au département de la recherche et de l’enseignement du un rapport d’activité détaillé de leurs recherches au terme de la bourse.

Les bourses doctorales

Trois bourses doctorales sont destinées à soutenir des doctorants en fin de thèse inscrits au moins en troisième année pour l’année universitaire 2016-2017 (dans une université française ou étrangère). Ces bourses sont une aide à la rédaction et excluent les recherches de terrain et d’archive. Elles concernent uniquement des thèses portant sur des terrains extra-européens. Ces bourses doctorales sont attribuées pour une durée de 12 mois non reconductible, du 1er octobre au 30 septembre. Elles seront en 2016 d’un montant mensuel de 1300 euros net. Elles sont allouées après évaluation et sélection des dossiers par le Comité d’évaluation scientifique du musée du quai Branly. Aucune condition de nationalité n’est exigée. Deadline : 4 avril 2016

Réponse à l’appel du MESR concernant la procédure de simplification

L’AFEA souhaite d’abord attirer l’attention du Ministère sur la manière dont cet appel à «?consultation élargie?» de la communauté scientifique n’a pas été largement diffusé. Plusieurs des membres de l’association, titulaires du MESR, n’en ont été informés qu’en diffusion «?privée?». De plus, nous craignons que cette consultation soit une fois de plus une «?bouteille à la mer?», comme le furent les Assises générales de l’université en 2012. Cependant, nous invitons les membres de l’AFEA à prendre part à la consultation, individuellement ou collectivement, en participant RAPIDEMENT aux propositions sur lesquelles nous travaillons, en essayant, par ces propositions, d’y jouer notre rôle d’association scientifique, de fédération d’ethnologues et d’anthropologues. [APPEL DU MESR-> http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid97694/plan-de-simplification-pour-l-e.s.r.-lancement-de-la-phase-de-consultation-elargie.html] Les documents de référence sont joints à cet article.

COMUE

La mutualisation des moyens?au sein de COMUE entraîne une disparition de la diversité des formations laquelle légitime rapidement une disparition des moyens humains et financiers. De plus, les COMUE posent différents problèmes de gestion compliquant considérablement le fonctionnement des structures de recherche et d’enseignement.

Ressources humaines

L’AFEA déplore la diminution du nombre de postes statutaires au CNRS et dans les universités. Rien que dans la section 38 du CNRS, on constate la disparition de 3 postes au niveau des chargés de recherche par rapport à l’année précédente. On compte cette année, en 2016, 4 postes DR2, 2 de CR1 et 3 de CR2. Sur les 5 postes de chargés de recherche (CR1 et CR2) 3 sont, de plus, «?coloriés?». Aussi, on évalue à 22,5 le nombre de candidats par poste en 2015 et à 36 candidats par poste en 2016. Cette restriction des moyens est par ailleurs paradoxale alors que le président du CNRS a rappelé, suite aux attentats de novembre dernier, que c’est la science qui «?permet de mieux comprendre ce qui est réellement visé?». L’AFEA note que ces restrictions touchent à la fois le domaine de la recherche, de l’enseignement et de l’édition.

Appels à projet

L’AFEA, comme nombre des membres de la communauté scientifique en sciences humaines et sociales, déplore l’intensification de la recherche financée sur projet corrélativement à la diminution du nombre de postes statutaires. Le temps perdu dans la constitution et le suivi de dossier par les statutaires du MESR pourrait être investi dans une recherche pérenne. L’AFEA soutient néanmoins plusieurs des propositions faites?concernant la gestion des appels à projet?: «?- Créer un portail national répertoriant par thématique et donnant accès à l’ensemble des appels à projets nationaux, européens et internationaux?; – Harmoniser les calendriers des appels à projets nationaux? – Créer une plateforme nationale de réponse en ligne pour les appels à projets?»? ?

Formations

L’AFEA n’est pas favorable à la «?la réécriture du décret de 1987 et l’assouplissement des conditions de recrutement, tout en veillant à ne pas développer l’emploi précaire?;?» car cette vigilance risque de s’avérer lettre morte et favoriser la précarisation déjà importante des étudiants et des jeunes docteurs. L’AFEA ne soutient pas la volonté de «?Simplifier et harmoniser les pratiques pédagogiques et les modalités de conventionnement entre les universités et les instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) et autres instituts de formation paramédicale?».? Le doctorat en trois ans s’avère délétère pour les sciences humaines et sociales et pour l’ethnologie/ anthropologie en particulier. En effet, les recherches de terrain nécessitent de s’imprégner sur le long terme de la culture étudiée, tandis que l’écriture d’une thèse restitue une réflexion de longue haleine dans ces disciplines. Un appauvrissement certains résulte de la pression sur la durée d’études. En outre, l’uniformisation des cursus contredit la diversité et la transdisciplinarité à laquelle nous sommes par ailleurs constamment invités. Les contraintes d’évaluation entrainent une violence des conditions de travail dans différentes universités pour les statutaires, tandis que les restrictions budgétaires imposées sur les composantes et les facultés conduisent à des carences en enseignants qui ont des conséquences préjudiciables aux formations des étudiants. Déjà indexées et dénoncées par différentes grèves et mobilisations dans les années précédentes, les conditions de traitement des vacataires n’ont pas été résolues. En outre, l’AFEA se positionne clairement contre la disparition programmée de certains parcours de licence consacrées à l’anthropologie, dont les premières années seront fondues dans une licence globale de sciences sociales (cf. Université de Lyon). La qualité des formations à la recherche développées dans ces universités, qui étaient devenues les plus attractives en France pour leur parcours en anthropologie, est menacée par cette mesure, de même que la professionnalisation des chercheurs. ?

Poste MdC à l’École française d’Extrême-Orient MCF: Études japonaises, Monde insulindien

Postes offerts au concours à l’École française d’Extrême-Orient (EFEO) : _ [->http://www.efeo.fr/base.php?code=859] La date limite de réception des dossiers de candidature (supports USB ou courrier électronique) est fixée au 4 mars 2016 à 12h00. – Maître de conférences de l’EFEO “Études japonaises”: Histoire ancienne et moderne, histoire de l’art, littérature, anthropologie sociale et/ou religieuse. Profil du poste: Bonne connaissance du japonais moderne et/ou classique Il est attendu du candidat qu’il ait une expérience préalable de séjours de recherche au Japon. Les enseignants-chercheurs de l’EFEO sont tous appelés à mener des recherches sur le terrain et ainsi à effectuer une partie de leur carrière en Asie. Date de la prise de fonctions : 1er septembre 2016 – Maître de conférences de l’EFEO “Monde insulindien (Indonésie, Malaisie)”: archéologie, ethnologie, histoire, histoire de l’art, histoire des religions, littératures, philologie, linguistique. Profil du poste : Connaissance de l’Indonésien et/ ou du malais requise. Il est attendu du candidat qu’il ait une expérience préalable de séjours de recherche en Malaisie ou en Indonésie. Les enseignants-chercheurs de l’EFEO sont tous appelés à mener des recherches sur le terrain et ainsi à effectuer une partie de leur carrière en Asie. Date de la prise de fonctions : 1er septembre 2016 Avis concernant la v­acance emplois EFEO