A lire ! Que faire des données de la recherche ?. Revue Tracés (en ligne)

Couverture TracésLa revue Tracés, toujours mobilisée au sein du collectif des revues en lutte, a le plaisir de vous annoncer la parution de son dernier hors-série « Que faire des données de la recherche ?« .
S’inscrivant dans le cycle « Les sciences humaines et sociales au travail », ce hors-série a été coordonné par  Juliette Galonnier, Stefan Le Courant, Anthony Pecqueux et Camille Noûs
 
 
Adossé aux politiques de la « science ouverte » et aux exigences de « réplicabilité », le mouvement de l’open data enjoint les chercheurs et les chercheuses à archiver les données issues de leurs enquêtes pour les rendre accessibles au public. En parallèle, la protection des données personnelles fait l’objet de nouvelles régulations législatives et administratives, qui alourdissent les contraintes bureaucratiques pesant sur l’enquête de terrain, en particulier pour les sujets dits sensibles. Ces évolutions placent les données de la recherche au cœur d’enjeux parfois contradictoires (protéger les données et les rendre accessibles). Face aux nombreuses questions et inquiétudes qu’occasionne ce moment « données », le présent hors-série propose une réflexion collective sur les nouvelles pratiques qui engagent les métiers de la recherche a sens large.
 
Ce numéro est disponible au format papier auprès de notre éditeur, ENS Éditions (n’hésitez pas à faire abonner vos institutions ou à commander ce numéro dans toutes les bonnes librairies), et en accès ouvert intégral en ligne.
 

Sommaire

#19/2019
Les sciences humaines et sociales au travail (ii): Que faire des données de la recherche ?

Social sciences and humanities at work (ii): The politics of research data
Sous la direction de Juliette Galonnier, Stefan Le Courant, Anthony Pecqueux et Camille Noûs
 
 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.