A voir/ A lire pendant le confinement ! Edgar Morin, un penseur à Paris

Présentation de la réalisatrice, Momoko Seto (CRAL) :
 
Nous utilisons régulièrement ces films pour faire de la médiation scientifique dans des établissements scolaires, au seins des associations, ou dans des cinémas, afin de mettre en lumière les métiers de la recherche. Le but premier est de donner le goût de la cherche aux jeunes, puis d’ouvrir ces travaux au grand public.

Je vous propose aujourd’hui, le film « Edgar Morin, un penseur à Paris » (2019). Mêlant images d’archives, animation et entretien, le film est un documentaire animation de 40 minutes, sur la vie d’Edgar Morin à Paris, de 1921 à nos jours.
 
Textes d’Edgar Morin sur le confinement : Edgar Morin Epidémie (, https://www.liberation.fr/debats/2020/02/02/en-finir-avec-les-malheurs-de-l-ecologie_1776814
 
Sur le film : Est-ce que le choix d’habiter dans telle ou telle ville influence la construction du soi ? Autrement dit, est-ce qu’une personne se fabrique par, ou « à cause de », une ville ? Si j’habitais dans une autre ville, serais-je une autre personne ?

Ce film questionne le rôle d’une ville ou d’un lieu (avec naturellement, son histoire), la construction d’une personne, d’une pensée. La définition d’une ville diffère selon le regard que ses habitants lui portent : une personne dépressive verra le côté sombre et dur de la ville, or la même ville pourra paraître gaie et romantique aux yeux d’un poète amoureux. Un sujet existe seulement parce qu’il y a un tiers qui le regarde. Une ville acquiert un parfum, une ambiance, une couleur, seulement à travers le regard subjectif d’une personne. En choisissant Paris comme lieu, ce film propose de redécouvrir la ville à travers le regard politique et poétique d’un penseur, Edgar Morin, dans une perspective à la fois historique et avant-gardiste. En juin 2012, l’ancien maire de Paris Bertrand Delanoë remettait à Edgar Morin la médaille de vermeil pour ses faits de résistance. Dans le discours de remerciements, le penseur évoquait les différents Paris qu’il a connus. Touché par la qualité de son récit, je me suis rendue chez lui accompagnée de Jean-François Sabouret, sociologue, directeur émérite de recherche au CNRS, conseiller scientifique de la Fondation Edgar Morin des Savoirs, et surtout très bon ami d’Edgar Morin. Nous avons demandé au philosophe de nous raconter de nouveau son histoire face à la caméra. Vif, drôle et clairvoyant, ce personnage d’Edgar Morin a déjà quelque chose de cinématographique. Nous avons donc voulu faire un vrai film à partir de ces images.
 
Réalisation : Momoko Seto
Production : ecce films / France 3
Musique : Yann Leguay
 
Public : des lycées jusqu’aux personnes qui ont plus de 100 ans (ils auront sûrement le plaisir à revoir certaines images de Paris des années 20-30)
Disciplines : philosophie, histoire, sociologie
Mots clés : 2nd Guerre mondiale, résistance, pensée complexe, libération de Paris, la grève de 1934, Marguerite Duras, la guerre l’Algérie
 
Le lien sera valable uniquement pendant la période de confinement 
 
En bonus, je vous mets en pièce jointe, un texte d’Edgar Morin sur le confinement.
 
 
Bon visionnage,
 
Momoko Seto, réalisatrice au CRAL
http://cral.ehess.fr/index.php?1361

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.