Groupe de Travail “Ethique”

Alors que les questions d’ordre éthique sont majoritairement posées aujourd’hui dans un objectif de normalisation des pratiques, il s’agirait plutôt de reconquérir certains des questionnements propres à l’anthropologie rendus possibles par les multiples déclinaisons de la discipline : dans ou hors institutions, publique ou privée, recherche, enseignement et intervention. L’anthropologie peut en effet devenir un champ de forces concurrentiel où différents niveaux d’individualités professionnelles se rencontrent et s’affrontent. L’Afea se propose de réfléchir, à partir d’une réflexion épistémologique, à l’éthique à la fois comme outil de protection de l’anthropologue et comme moyen de son inscription dans la société. Sous cet éclairage peuvent se poser les questions de respect (de l’anonymat), de la confidentialité, de la confiance, du rapport à une demande sociale ou privée, des compétences professionnelles, de la responsabilité individuelle et de la liberté de l’anthropologue. Coordination : Céline Rosselin


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search