L’AFEA  réaffirme ses positions et s’engage à défendre et à relayer …

Les participants au Congrès de l’AFEA de novembre 2023, dédié au thème des crises, avaient montré à la fois l’étendue des connaissances, la vitalité et la capacité de résistance de la discipline anthropologique face aux bouleversements du monde.

Réunis en conseil d’administration exceptionnel, le 18 juin 2024, les membres du conseil d’administration de l’association française d’ethnologie et d’anthropologie ont fait un point sur les actions en cours et rappellent les principes suivants concernant : 

1. Le fondement constitutionnel de la liberté d’expression des enseignants-chercheurs
2. La place centrale et inconditionnelle de l’anthropologie
3. La nécessité de construire le débat politique sur une connaissance objective des faits sociaux
4. La mise en péril des sciences sociales par les gouvernements d’extrême-droite dans le monde

1. Le fondement constitutionnel de la liberté d’expression des enseignants-chercheurs 

L’AFEA rappelle l’avis du collège de déontologie de l’Enseignement supérieur et de la Recherche sur le fait que : “la liberté d’expression des enseignants-chercheurs a un fondement constitutionnel. Elle découle du principe d’indépendance des professeurs d’université, que le Conseil constitutionnel a qualifié de principe fondamental reconnu par les lois de la République dans sa décision du 20 janvier 1984. Cette décision précise que « les fonctions d’enseignement et de recherche non seulement permettent mais demandent, dans l’intérêt même du service, que la libre expression et l’indépendance des personnels soient garanties» (https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/fr/bo/2024/Hebdo18/ESRH2407278V)

L’AFEA rappelle également l’avis du comité d’éthique concernant la parole publique des enseignant-es chercheur-es “Il est établi qu’ils jouent un rôle particulier dans la sphère publique, propice au débat démocratique et à l’autoréflexion de nos sociétés. C’est pourquoi leur liberté d’expression est en général jugée plus étendue que celle du fonctionnaire ordinaire, comme en témoigne la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme. [… ] aux termes de la loi (article L121-2 du Code Général de la Fonction Publique) et de la jurisprudence”, (…) (COMETS, avis n°2023-44, p. 8-9). » https://comite-ethique.cnrs.fr/avis-publies/

Voir aussi :

“L’expression d’opinions politiques par les universitaires : quelles libertés, quelles limites ?” (Camille Fernandes , Maîtresse de conférences en droit public, membre du CRJFC, Université de Franche-Comté – UBFC) : https://theconversation.com/lexpression-dopinions-politiques-par-les-universitaires-quelles-libertes-quelles-limites-232277  (consulté le 19/06/2024)

2. La place centrale et inconditionnelle de l’anthropologie

L’AFEA rappelle et s’engage à défendre  l’anthropologie quelles que soient  les sphères où elle s’exprime, dans son travail de déconstruction des stéréotypes et des préjugés de toute nature qui invite à une réflexivité permanente grâce aux recherches de terrain de longues durées (en tout lieu).

3. En tant qu’association fédérative en anthropologie et ethnologie,

l’AFEA s’engage à relayer les motions, les informations, les témoignages et les actions qui proviennent des réseaux de recherche, des collègues et d’autres associations ou collectifs de l’enseignement supérieur et la discipline anthropologique, en France et ailleurs dans le monde.

Les pétitions

 

  • “Une science qui ne circule pas est une science morte” (tribune signée par  800 scientifiques, doyens de médecine et patrons des grands instituts, Journal Le Monde)tribune Le Monde Recherche 25 6 2024
  • Manifeste de l’Association française des Anthropologues (14 juin 2024) Manifeste des science humaines et sociales contre le fascisme et la fascisation  https://hebdo.framapad.org/p/3eswzodeyz-a8bj?lang=fr
  • Pétition des personnels de l’Université unis pour s’opposer à l’extrême droite (13 juin 2024)

    https://www.change.org/p/les-personnels-de-l-universit%C3%A9-unis-pour-s-opposer-%C3%A0-l-extr%C3%AAme-droite?recruiter=1295809117&recruited_by_id=5df10c20-b03f-11ed-9d23-c1b523a2638e&utm_source=share_petition&utm_campaign=petition_dashboard&utm_medium=copylink

    Motions & communiqués

  • Communiqué du conseil d’administration du Collège des Sociétés Savantes Académiques de France, relatif à la tenue des élections législatives anticipées Rennes, le 24 juin 2024. https://societes-savantes.fr/communique-elections-legislatives-2024-1/,  à télécharger :  2024-06-24-CA-Communique-elections-legislatives-1
  • MOTION.  Coordination des responsables des instances du Comité national de la recherche scientifique (C3N) Objet : Appel des scientifiques du Comité national de la recherche scientifique à faire barrage à l’extrême droite aux élections législatives. https://c3n-cn.fr/2024/06/27/appel-des-scientifiques-du-comite-national-de-la-recherche-scientifique-a-faire-barrage-a-lextreme-droite-aux-elections-legislatives/

  • Revues en lutte : les sciences sociales contre l’extrême-droite
    La décision du Président de la République de dissoudre l’Assemblée nationale ouvre un risque historique de voir l’extrême droite arriver au pouvoir, conduisant le pays au bord du gouffre. Dans cette situation dramatique, nous, revues de sciences sociales, ne pouvons pas rester sans réagir, ni s’exprimer.
    Le Rassemblement national n’est pas une formation politique de l’arc démocratique. Dans de nombreuses circonstances, l’extrême droite a témoigné de son hostilité pour les sciences sociales, de son mépris pour les personnels qui contribuent à produire une connaissance critique sur les sociétés et de ses engagements à contraindre les libertés académiques. Comme le documentent de nombreuses enquêtes, lorsqu’elle arrive au pouvoir, l’extrême-droite réduit les libertés publiques et s’attaque violemment aux droits des minorités (femmes, minorités de genre et sexuelles, immigré·es et minorités racisées, etc.). Elle s’attaque également à la recherche en sciences sociales et à celles et ceux qui la produisent, afin de censurer les connaissances scientifiques. Les valeurs, objectifs et méthodes défendues par et dans nos revues sont incompatibles avec les pratiques et avec la vision de la société que porte le RN. Nous refusons la perspective d’une mise au pas de nos recherches, d’une caporalisation des sciences sociales et d’une censure contre les pensées critiques qui ne manqueraient pas de se produire avec un ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche d’un gouvernement RN. Dans une économie de la connaissance qui ne cesse de se paupériser, c’est notre existence même en tant que revues pluralistes qui est menacée. Nous nous joignons aux appels aux personnels de l’ESR à se mobiliser contre l’extrême droite et à empêcher qu’elle accède au pouvoir. Nous appelons à nous rassembler autour du programme du Nouveau Front populaire qui porte des valeurs de liberté intellectuelle et scientifique auxquelles nous croyons fermement.
  • Législatives 2024. Prises de position et appel au vote d’universités, de la Cdefi et d’associations. Actualité de new tank éducation & recherche  : NewsTank Législatives 2024 -26.06.24
  • Motion de la section 19 sociologie et démographie du CNU (27 juin 2024) : https://sociologuesdusuperieur.org/article/motion-de-la-section-19-sociologie-et-demographie-du-cnu
  • Étonner la catastrophe. Assemblée générale constituante de l’association Alia pour la liberté académique Le 11 juillet de 16h à 18h. : https://rogueesr.fr/20240619-2/
  • Communiqué voté et diffusé ces derniers jours par le bureau de l’Association Française d’Etudes Américaines (AFEA) Communiqué ‘Association Française d’Etudes Américaines 26 juin 2024
  • Droit des femmes (23 juin) https://alertesfeministes.org/
  • Communiqué du Comité exécutif de l’Association française de sociologie et du Conseil d’Administration de l’Association des Sociologues Enseignant.es du Supérieur :“Contre l’extrême droite, mobilisons-nous dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche !”  https://sociologuesdusuperieur.org/article/contre-lextreme-droite-mobilisons-nous-dans-lenseignement-superieur-et-la-recherche 

  • MOTIONS CP-CNU (Commission permanente du Conseil National des Université) : Principes et valeurs fondant l’Université. (12 juin 2024)
    la CP-CNU_12 06 24
    Motion-CPCNU-abandon (conseil-national-des-universites.fr)

Des éléments d’information :

De l’institut convergence migration :  https://www.icmigrations.cnrs.fr/2024/06/18/questions-migratoires-et-elections-linstitut-dans-les-medias/

4. Liste non exhaustive de mise en péril des sciences (sociales) en général et de l’anthropologie en particulier : 

 

L’AFEA vous invite, dans les commentaires, à laisser toute information susceptible de compléter et de mettre à jour les motions et informations.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
afeanthropologie (19 juin 2024). L’AFEA  réaffirme ses positions et s’engage à défendre et à relayer …. AFEA - Association française d'ethnologie et d'anthropologie. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11uvx


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search