Archives de catégorie : Découvrir l’ethnologie

Salon des écritures alternatives en sciences sociales – 10 janvier 2020, Marseille

Panoramic detail view of speakers hanging on the wall in monochrome vintage style

https://gdrecritures.hypotheses.org/

Le Salon des Écritures Alternatives en Sciences sociales (SEAS) aura lieu le vendredi 10 janvier au MUCEM.  Cet événement est une initiative du nouveau Groupement de recherche « Image, écritures transmedias et sciences sociales », réseau national de chercheurs·ses et enseignant·es-chercheurs·ses travaillant avec ces écritures.

L’ambition de ce salon est de réunir chercheur·ses en sciences sociales et professionnel·les de l’économie créative (production, diffusion, édition) afin d’échanger sur les nouveaux défis autour de ces œuvres qui occupent une place grandissante dans le champ de la recherche et dans la société.

Cette journée sera l’occasion de présenter des œuvres – films, documentaires sonores, photographies, romans graphiques, bandes dessinées et jeux-vidéos -, de proposer des tables rondes sur les enjeux de fabrication et de diffusion, de participer à des ateliers. Elle permettra notamment des retours d’expérience ou la présentation de nouveaux projets pour faciliter des partenariats. Cette année, le Salon fera un focus particulier sur l’écriture sonore.

Pour cette première édition, le Salon se tiendra en parallèle du Festival hors les murs Jean Rouch au Mucem.

Entrée libre sur inscription sur https://framaforms.org/inscription-seas-2020-1571833247 

Contact : seas@centrenorbertelias.fr

Rencontre ! Voyager dans l’invisible (éd. la Découverte) avec Charles Stépanoff, 6 novembre Librairie Millepages à Vincennes

Librairie Millepages
91,rue de Fontenay 94300 Vincennes
T : 01 43 28 04 15

www.millepages.fr

Voyager dans l’invisible, Techniques chamaniques de l’imagination Charles STÉPANOFF

Le chamane est un individu capable, d’une façon mystérieuse pour nous, de voyager en esprit, de se percevoir simultanément dans deux espaces, l’un visible, l’autre virtuel, et de les mettre en connexion. Ce type de voyage mental joue un rôle clé pour établir des liens avec les êtres non humains qui peuplent l’environnement.
Les chamanes ne gardent pas pour eux seuls l’expérience du voyage en esprit : ils la partagent avec un malade, une famille, parfois une vaste communauté de parents et de voisins. Les participants au rituel vivent tous ensemble cette odyssée à travers un espace virtuel. De génération en génération, les sociétés à chamanes se sont transmis comme un précieux patrimoine des trésors d’images hautes en couleur, mais en grande partie invisibles.
Ce livre est le fruit d’enquêtes de terrain et reprend l’ample littérature ethnographique décrivant les traditions autochtones du nord de l’Eurasie et de l’Amérique. Au travers de récits pleins de vie, il rend compte de l’immense contribution à l’imaginaire humain des différentes technologies cognitives des chamanes. Les civilisations de l’invisible bâties par les peuples du Nord, encore puissantes à l’aube du XXe siècle, n’ont pas résisté longtemps à l’entreprise d’éradication méthodique menée par le pouvoir colonial des États modernes, qu’il s’agisse de l’URSS, des États-Unis ou du Canada. Ce livre nous permet enfin de les appréhender dans toute leur richesse.
https://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Voyager_dans_l_invisible-9782359251586.html

 

Liste de lecture de la revue Terrain : 22 numéros offerts !

Pour en savoir plus :  https://mailchi.mp/cnrs/terrain-sort-22-nouveaux-numros-dun-coup?e=8d5a5d81e5

Pour remettre en lumière les meilleurs articles parus dans la revue depuis sa crééation en 1983, nous avons composé ces listes de lecture transversales. Elles sont faites pour tirer le meilleur parti du savoir des ethnologues. Grâce à elles vous apprendrez à ensorceler, draguer, changer de vie, devenir un bon chef, planer… et même à (ne pas) devenir ethnologue. 

Adrià Fruitós en signe les illustrations.

Étranges étrangers

Les articles ensorcelants

Notre galerie de portraits

Les articles pour être un bon chef

Mission du Patrimoine ethnologique : la position du missionnaire

Les articles pour revenir aux sources

Et bien d’autres listes à découvrir !

Rencontres ! Festival des sciences sociales Marseille 25-29 septembre 2019

Près de 50 manifestations, tables-rondes, films, spectacles & performances, balades, expositions… pour penser, débattre avec les sciences sociales et leurs outils, pour rencontrer des chercheurs, des écrivains, des artistes, qui s’efforcent de penser la nature autrement.
Tout public – Entièrement Gratuit* (* sauf films à la Baleine et solo théâtral à Montevideo)

https://www.allez-savoir.fr/

 

Journée de l’ethnologie et de l’anthropologie le 23 novembre à la Goutte d’Or à Paris : rencontres débats et festivités pour envisager les 10 prochaines années de la fédération !

   

L’Association française d’ethnologie et d’anthropologie (AFEA) – créé en 2009 suite aux Assises de l’ethnologie de 2007 – a 10 ans cette année. A cette occasion, elle souhaiterait relancer son rôle de fédération d’associations tel qu’il a été voulu à sa création : affirmer que l’anthropologie est une discipline large ouverte qui constitue son unité à partir de la reconnaissance de ses différences. Pour cela, nous préparons une journée à laquelle vous êtes toutes et tous convié.es :Débats autour de la place de l’ethnologie dans la cité ainsi que la formation et l’emploi, stands  et animations, lancement de l’annuaire des associations et des ethnologues et fête de l’ethno lancée par la conférence gesticulée d’Anaïs vaillant

Continuer la lecture

Appel à participation DECLICS : Dialogues avec les lycéens !

http://www.cerclefser.org/fr/declics/

Nous vous invitons à participer à une action de médiation clé en main auprès de lycéens, pour que la recherche soit fondamentale pour tous. 

Le programme DECLICS (Dialogues Entre Chercheurs et Lycéens pour les Intéresser à la Construction des Savoirs) est une opération courant novembre qui vise à promouvoir la recherche fondamentale chez les lycéens grâce au format ludique du speed-meeting. 

Pour chaque DECLICS, un ou une “Capitaine”, chef d’équipe porte le projet accompagné de son équipe, doctorant·e·s, post-docs, master 2, technicien·ne·s, ingénieur·e·s, chargé·e·s de recherche, maîtres de conférence, directeurs et directrices de laboratoires, …dans un lycée. L’équipe Declics accompagne le ou la Capitaine pour chaque étape. Pour en savoir plus, consultez l’infographie en ligne. Vous aussi es bienvenu·e·s pour devenir Ambassadeurs Declics!

Pourquoi ? (Quelques raisons, mais chacun les siennes !) :
=> pour mieux faire comprendre à de futurs citoyens l’importance et les mécanismes de la recherche fondamentale
=> pour aider ces jeunes à s’orienter en découvrant des métiers
=> pour créer du lien avec les équipes pédagogiques
=> pour développer l’esprit critique et expliquer le processus de validation des connaissances
=> pour partager votre passion

Où, Quand :
Dans une vingtaine d’académies en France, du 12 novembre au 20 décembre, plusieurs créneaux vous seront proposés.

Quoi :
En pratique, nous vous proposons de participer à l’opération Declics (Dialogues Entre Chercheurs et Lycéens pour les Initier à la Construction des Savoirs). Il s’agit d’un échange entre élèves de lycée et chercheur·e·s sous le format d’un speed-meeting dans un lycée.

Pour plus d’informations, consultez notre infographie et notre site internet !

Comment :
Le Cercle FSER vous invite à consulter leur site internet pour plus d’informations, ou à les joindre à contact@declics2019.org

Vous voulez vous pré-inscrire ? C’est par ici !

Rencontre ! le 28 juin, 18h à Marseille : “Comment observer l’amour ? Une enquête au sultanat d’Oman.” Marion Breteau

À quelques jours seulement de sa soutenance de thèse (prévue le 8 juillet 2019), Marion Breteau, doctorante en anthropologie à Aix-Marseille Université (IDEMEC), nous emmène au sultanat d’Oman, un pays du Golfe Persique peu connu, où le mariage est d’importance capitale, le flirt prohibé et les rencontres souvent cachées des regards. Qu’est-ce qu’être amoureux ? Comment comprendre l’intimité d’un couple ? Marion Breteau nous décrira les différentes techniques qu’elle a utilisées pour réaliser son enquête sur un sentiment “voilé”, depuis les sites de rencontre en ligne à la Saint Valentin. La soirée sera dialoguée avec Alice Fromonteil, doctorante en anthropologie également (Aix-Marseille Université, CREDO), et aura lieu

le 28 juin  de 18h à 20H au Chichacho
24 rue Pastoret 13006 Marseille

Entrée gratuite, consommation requise !  (Outre la bière, il y aura aussi du thé et des falafels !)

En prévision de cette belle soirée de discussion, vous pouvez vous plonger dans les réflexions philosophiques de Pacôme Thiellement, auteur d’un récent essai édité aux Presses Universitaires de France, où il analyse des récits religieux ou encore des œuvres littéraires : Sycomore Sickamour. Sommes nous malades d’amour à cause d’une malédiction divine ? Qui était la “dark lady” de Shakespeare ? Voici une petite vidéo avec l’auteur pour vous mettre en bouche. Si les histoires d’amour finissent mal en général, on souhaite quand même que tout se passe bien pour vous et on espère vous voir nombreux·ses pour ce dernier workchope de la saison !

Exposition / Rencontres ! Des déchets et des hommes : la mise en image du rebut. 16-23 juin à La Villette, Paris

Retrouvez nous tous les soirs de la semaine à partir de 18h30 pour débattre autour l’exposition itinérante La mise en image du rebut réalisée par les chercheurs du réseau Sociétés, Urbaines et Déchets. 

PROGRAMMATION : PERSPECTIVES PUBLIQUES

15 & 16 juin : ateliers enfants sur la récupération avec Emmaüs.

Lundi 17 juin à 18h30 : inauguration et visites guidées de « La Mise en Images du Rebut » par le Réseau SUD avec Bénédicte Florin et Claudia Cirelli (Citeres – Université de Tours) Pascal Garret (SUD, POLAU) et Rémi de Bercegol (CNRS, PRODIG)

Mardi 18 juin à 18h30 :« Faire la ferraille » avec Pascal Garret (SUD, POLAU) et réflexions de Abou Ndiaye sur la mécanique de rue en France (ARESS, MSH).

Mercredi 19 juin à 18h30 : « Mais où voyagent nos déchets ? » avec Yann-Philippe Tastevin (CNRS), Pham Thi Thanh Huong (PRX, Université d’architecture d’Hanoi) et Phuong Nguyen Minh (ARTS, IRD).

Jeudi 20 juin à 18h30 : « Perspectives Indiennes » avec projection du documentaire « Les marais de Calcutta » de Joy Banerjee (2018, 21 min) suivie d’extraits du documentaire de Gina Giuzy « City of waste » avec Rémi de Bercegol (CNRS), Christine Ithurbide (CEIAS) et Gauthier Kohler (AFD)

Vendredi 21 juin à 18h30 : faites de la musique, pas des déchets !

22 Juin à 15h30: ateliers enfants sur la récupération avec l’association « Changer par l’assiette » (CPA) suivi d’un débat à 18h00 sur « gaspillage alimentaire en question : enjeux et initiatives francilienne » avec CPA et la régie de quartier de Pierrefitte-sur-Seine

L’œuvre de Jean Copans et les zones critiques d’une anthropologie du contemporain : 11-12 juin 2019, Paris

Fondation Maison des Sciences de l’Homme Salle du Conseil, 3e étage. 54 bd Raspail, 75006 Paris M° : Sèvres-Babylone ou Saint-Placide

Mardi 11 juin
9h30 – 11h30 : témoignages et table ronde 11h30 – 12h30 : L’Afrique comme paradigme des sciences sociales chez Jean Copans : questionnements théoriques et épistémologiques 14h00 – 15h00 : communications 15h00 – 16h00 L’Afrique australe dans l’africanisme français.
16h00 – 17h30 : Constructions nationales, mouvements sociaux et « ethniques » et
sociétés civiles en Afrique noire

Mercredi 12 juin
9h00 –11h30 Sciences sociales africaines et anthropologie du développement et de
l’humanitaire. 11h00 – 12h30 Table ronde : La formation de la classe ouvrière dans la représentation de l’Afrique : passé/présent. 14h00 – 16h00 : Anthropologie, sociologie, modernité africaine 16h00 – 17h00 : Table ronde finale L’Afrique et l’anthropologie au XXIe siècle ? Enseignement, manuels universitaires, vulgarisation grand public. D’ici à là-bas : allers
et retours. 17h00 – 18h00 Débat général et conclusions des journées

Festival international des arts et des sciences de la société : 19 au 22 juin à Marseille et Aix-en-Provence

Entrée libre –
Informations sur notre site web : www.festivaljeudeloie.fr

Aix-Marseille Université lance en 2019 la première édition d’un Festival international des arts
et des sciences de la société qui souhaite être un lieu d’échanges entre des universitaires
et étudiants de c es disciplines académiques, des artistes et d’un large public.
Ce festival est conduit en partenariat avec les acteurs institutionnels nationaux et régionaux,
culturels et médias.

Édito
Pourquoi le Jeu de l’oie ? Le Jeu de l’oie, inventé à la fin du XVI e siècle, maintes fois reproduit et adapté aux événements de l’histoire, appartient à un patrimoine partagé.
Le hasard y règne en maître car les dés et les aléas déterminent la marche des pièces. Son tracé en forme de spirale rappelle le labyrinthe à parcourir pour arriver métaphoriquement à la connaissance de soi et des autres. Ce festival, attaché à comprendre le jeu social et le monde, s’y réfère comme une nouvelle métamorphose.

Rencontre ! Images visionnaire : le 9 mai 2019 18h30-20h30 à Paris

Dirigé par David Dupuis et Maddalena Canna
Les images visionnaires, qu’elles soient induites par l’ingestion de substances psychotropes, suscitées par des dispositifs rituels ou saisies à l’occasion d’un débordement perceptif, constituent de véritables agents de la vie sociale.
Ce volume explore, dans une perspective comparatiste, la nature de la relation liant ces images aux cultures qui les inspirent ou en sont inspirées

Présentation le 9 mai 2019 à 18h30 au salon Jacques Kerchache (musée du quai Branly, Paris)

Conférence-débat : Comment et pourquoi intégrer l’approche anthropologique aux projets de développement ou au monde associatif ?

23 avril 2019 ✽ MMSH – 5 Rue du Château de l’Horloge, 13 090 Aix-en-Provence

13h30-14h : Accueil des participants
14h-16h : Interventions et questions

14h. Présentation de l’anthropologie appliquée : Laurent-Sébastien Fournier, Jacky Bouju, Philippe Lavigne-Delvigne, Juliette Sendra

14h55. L’expérience des opérateurs et les facteurs socio-culturels dans le développement international : Ghislaine Boyer, Chargée de projets et Assistante de direction de SOS Méditerranée à Marseille

15h20 L’expérience des opérateurs et les facteurs socio-culturels dans le monde
associatif français :
Ethno art, le Tamis

16h-17h : Temps d’échange informel autour d’une collation




Rencontres ! Langues africaines au musée du quai Branly, chants et poésie. 17 mai 2019

http://www.quaibranly.fr/fr/expositions-evenements/au-musee/rendez-vous-du-salon-de-lecture-jacques-kerchache/zoom-thematique/details-de-levenement/e/les-langues-africaines-38343/

Plusieurs auteurs viennent présenter leurs ouvrages et dialoguent autour du dernier volume paru, Noces en paroles, Zarma, Niger (Karthala, 2019) qui se veut l’écho d’une expérience poétique, celle de performances et  de paroles en actes lors du mariage.

Des lectures en langue originale ponctueront la rencontre.

Sandra Bornand, anthropologue et linguiste, Inalco, CNRS, Christiane Seydou, directeur de recherche honoraire au LLACAN, Langage, langues et cultures d’Afrique noire, CNRS, Marie-Rose Abomo-Mvondo Maurin, chercheure, LLACAN, CNRS et Micheline Galley, ethnologue, CNRS, Jean Derive, professeur émérite, université de Savoie, LLACAN, CNRS et avec Jhonel, slameur zarma nigérien.

Rencontres ! en mai, autour du Numéro Apocalypses de la revue Terrain.

Terrain à la librairie Le Monte-en-l’air
Discussion croisée autour du numéro Apocalypses, en compagnie des contributeurs et contributrices de la revue et de Pierre-Henri Castel, psychanalyste et philosophe, auteur de l’ouvrage Le Mal qui vient, Éd. du Cerf, 2018

Vendredi 10 mai 2019 à 19h
Librairie Le Monte-en-l’air
71 rue de Ménilmontant / 2 rue de la Mare, 75020 Paris

Page facebook de l’événement
Terrain au musée du quai Branly
Rencontre avec les contributeurs et contributrices de la revue autour du thème “Apocalypses”

Jeudi 23 mai 2019 à 18h30
Médiathèque du quai Branly et salon de lecture Jacques Kerchache
37 quai Branly, 75007 Paris

Page facebook de l’événement